Mon notaire m'a dit 

Un bon conseil !
Consultez votre notaire

Par Christophe Raffaillac |  Le 08/12/2016

Les missions du notaire au service des familles, des professionnels, des entreprises le conduisent avant tout à conseiller pour prendre les bonnes décisions. Maître Verdonnet, président de la chambre des notaires de Savoie et Haute-Savoie, nous donne de bonnes raisons de le consulter en priorité.

Quelles sont les raisons pour lesquelles le public peut vous consulter ?

visuel dossier
Me Verdonnet : si notre champ d'intervention concerne de nombreux domaines, c'est avant tout le besoin de conseil en matière de droit de la famille et de l'immobilier qui guide les particuliers dans nos études. Le notaire se positionne donc en conseil impartial, dont les compétences et connaissances en font un partenaire juridique incontournable. De plus, sa culture du consensus le situe comme l'interlocuteur capable de rédiger des conventions les plus équilibrées possible.

Avez-vous le sentiment que les clients connaissent vos missions ?

Me Verdonnet : manifestement non, mais cela tient de notre responsabilité collective. Nous constituons sûrement le maillon central de la publicité foncière, c'est-à-dire de la qualité du droit de propriété et de son opposabilité. Mais le système fonctionne tellement bien que l'on ne voit pas en quoi le notaire lui apporte une valeur ajoutée incontestable. Car le notaire n'explique pas suffisamment toute la portée de ses actes. En effet, il ne se positionne pas seulement en rédacteur de convention entre vendeur et acheteur, mais il veille à la bonne interconnexion de tous les intervenants dans le processus de mise en œuvre du droit de propriété. Si cette mission, qui réclame des compétences certaines et une grande rigueur, peut être accomplie dans les règles de l'art, cela tient avant tout au professionnalisme et à la forte implication des notaires et de leurs collaborateurs. Tout cela n'empêche pas, bien sûr, de devoir procéder à quelques ajustements qui pourraient échapper à notre vigilance, mais globalement, la transmission de la propriété s'exerce dans d'excellentes conditions.

En quoi la déontologie du notaire profite aux usagers du droit ?

Me Verdonnet : de toute évidence, c'est l'impartialité absolue et la neutralité totale de notre action qui assurent à nos conventions la possibilité d'atteindre leurs buts en toute sécurité juridique. Car le notaire bénéficie d'une rémunération complètement transparente pour le compte de son client.
De fait, cela évite tout conflit d'intérêt qui consisterait à faciliter les interventions d'autres professions juridiques avec lesquelles il serait lié. Dans tous les cas, le notaire se doit de défendre les intérêts du client, tout en instaurant une relation de confiance avec ce dernier. Il peut aussi avoir l'assurance que le notaire agit dans le respect de la loi et de la règlementation, en faveur de ses intérêts. Et si toutefois le notaire commet une erreur, il dispose d'une garantie collective, qui permet de réparer le préjudice subit par le client.

Le saviez-vous ?

Impartial et désintéressé, le notaire a, de par son statut, vocation à servir ses clients avant tout ! C'est un conseil dont il faut s'entourer en priorité. Car plus il y aura de gens pour conseiller la clientèle, plus la clientèle aura besoin des services de son notaire.

Pour quelles raisons incitez-vous les particuliers à franchir la porte des études ?

Me Verdonnet : plus ils auront de conseils autour d'eux, plus ils auront besoin des services de leur notaire.
Car l'objectif premier des notaires, c'est de parvenir à la satisfaction des intérêts du client.

Propos recueillis le 09/09/16 par C. Raffaillac