Interview 

Être vendeur ou acquéreur
Génial avec la négociation notariale !

Par Christophe Raffaillac |  Le 24/11/2017

Que les acheteurs ou vendeurs soient rassurés, leurs projets immobiliers vont se dérouler en toute sécurité et efficacité en consultant les études notariales de Gironde. Découvrons les bonnes solutions de leurs services négociations.

L'achat ou la vente d'un bien nécessite de s'entourer de bons conseillers. Véronique May et Loïc Arnoux, négociateurs immobiliers notariaux, nous confient tous leurs secrets pour réaliser vos rêves immobiliers. Quelques questions suffisent à vérifier qu'ils maîtrisent bien toutes les questions liée à une transaction !
Parole à VÉRONIQUE MAY, négociatrice à l'étude de Mes MELLAC, DELAFRAYE, PULON, AVINEN BABIN et NAUTIACQ, notaires à SAINT-MEDARD-EN-JALLES   

Pourquoi acheteurs et vendeurs ont-ils intérêt à consulter un négociateur notarial ?

Véronique May : parce que, déjà, c'est important de bien déterminer la valeur du bien. En confiant la vente de son bien au notaire, il va en faire l'expertise immobilière et le proposer au juste prix.

Quels sont les avantages d'une négociation notariale pour l'acquéreur ?

Véronique May : c'est de profiter d'une transaction sûre, qui repose sur une bonne connaissance du bien, sur la vérification du titre de propriété, l'existence de servitudes… Car les vendeurs ont souvent fait appel aux services de l'étude, et nous connaissons l'historique du bien pour mieux informer l'acquéreur. Enfin, les honoraires de négociation des notaires sont parmi les moins chers du marché.

Et pour le vendeur ?

Véronique May : la sécurité juridique, puisque le notaire peut répondre à toutes les questions liées aux plus-values par exemple. C'est un gros avantage pour le vendeur, car le négociateur n'est jamais pris au dépourvu pour renseigner son client. C'est très rassurant, car il faut entourer et sécuriser le client.

Peut-on en déduire qu'il devient le seul et unique interlocuteur tout au long de la transaction ?

Véronique May : le négociateur reste le seul interlocuteur lors d'une transaction immobilière, depuis la visite du produit jusqu'au compromis de vente. Ensuite, le notaire se charge du suivi du dossier. Mais nous restons à l'écoute du vendeur et de l'acquéreur. Côté vendeur, nous restons en contact pour les visites, pour le suivi des offres des acquéreurs. Le négociateur fait en sorte que la transaction se passe dans les meilleures conditions entre vendeur et acquéreur. C'est le fil conducteur jusqu'à la signature de l'acte de vente.

Pourquoi se positionne-t-il comme LE professionnel de la transaction immobilière ?

Véronique May : Cela fait 25 ans que je pratique la négociation immobilière et j'entends encore des personnes qui ne savent pas que le notaire vend des biens. Pourtant, les notaires communiquent beaucoup, à l'étude, dans leur magazine «Notaires Sud-Ouest» et sur le site immonot. En ce moment, je note qu'il y a plus de demandes spontanées de la part des acquéreurs. En raison de mutations professionnelles, avec des personnes qui viennent de Bretagne et de la région parisienne. Il est essentiel de faire savoir que la négociation notariale repose sur un juste prix dès le départ, et que la vente ne peut que se passer au mieux.

Comment peut-on contacter un négociateur notarial ?

Véronique May : Il ne faut pas hésiter à consulter son notaire. Il faut aussi se fier au bouche à oreille. Une personne est venue me voir sur recommandation d'un ancien vendeur. Avec la présence de Dassaud, Safran, Herakles… le secteur aéronautique est très porteur à Saint-Médard-en-Jalles. Des personnes s'installent dans la région et les besoins en logement sont importants.
Les études notariales peuvent accompagner tous ces nouveaux arrivants pour se loger. D'autant que l'activité d'Airbus dope aussi notre bassin économique, et profite à des villes comme Mérignac et Le Haillan.

Quels sont les atouts d'une négociation immobilière notariale ? Parole à LOIC ARNOUX, CLERC NÉGOCIATEUR à l'étude de Mes J-L. et A. BUGEAUD, CAMPAGNE-IBARCQ et VEYSSIERES À BLANQUEFORT

Loïc Arnoux : la négociation immobilière notariale est un service complémentaire proposé aux clients de l'Étude. Cette activité historique ne peut pas s'effectuer à « l'emporte-pièce », elle demande de nombreuses compétences  au plan juridique et fiscal. Elle repose aussi sur une bonne maîtrise des techniques du bâtiment, des règles d'urbanisme  et du marché immobilier. La négociation immobilière répond à un savoir-faire et réclame des outils modernes de gestion et de communication. Elle doit être totalement transparente et satisfaire vendeur et acquéreur en toute impartialité. De plus, les honoraires de négociation sont, en général, moins onéreux que la plupart des acteurs du marché.

" Réalisez une belle transaction grâce au service négociation de votre notaire   "

L'évaluation du bien fait partie de la prestation, pourquoi est-ce important ?

Loïc Arnoux : la détermination d'un prix est extrêmement complexe. La valeur d'un bien immobilier dépend de nombreux critères tels que la situation géographique, le type de construction, l'âge du bâti, les surfaces, l'état et, bien sûr, des variations de prix dictées par le marché lui-même.
Les notaires ont accès au fichier « Perval » qui répertorie l'ensemble des ventes enregistrées en France. Par comparaison, nous pouvons fixer précisément la valeur d'un bien. La détermination du prix est la phase la plus importante du processus de mise en vente. S'il apparaît trop haut et qu'il ne correspond pas à la valeur de l'immeuble, celui-ci ne se vendra pas, il sera vu et revu dans les vitrines et, au final, se vendra moins cher que sa véritable valeur.

Dans le contexte de tension immobilière actuel, pourquoi les morcellements de propriété sont-ils des opportunités ? Avez-vous des exemples ?

Loïc Arnoux : lors de la mise en vente d'une maison individuelle ou d'un terrain, il faut effectivement se poser la question de la division. L'urbanisme et la fiscalité évoluent sans cesse et l'étude de faisabilité doit s'effectuer de manière rigoureuse. En fonction de la configuration des lieux ou bien de l'urbanisme, la division ne sera pas toujours envisagée.
Cependant, attention à la fiscalité ! Lors d'une division de terrain à bâtir, vous pouvez être soumis à l'impôt de plus-value et ce, même s'il s'agit de votre résidence principale, d'où l'importance du conseil averti du notaire…

En matière d'optimisation patrimoniale, quelles préconisations êtes-vous amené à faire ? Avez-vous des cas concrets ?

Loïc Arnoux : l'état d'entretien d'un bien immobilier est important pour sa valorisation. La première vision d'un acquéreur potentiel est primordiale. L'immeuble doit être propre, rangé, entretenu.
Les travaux d'amélioration ne sont pas forcément un problème pour un acquéreur, mais une mauvaise présentation peut le faire fuir…

Propos recueillis le 20/10/17 par C Raffaillac