Mon notaire m'a dit 

Achat immobilier
L'emplacement… toujours et encore

Par Marie-christine Ménoire |  Le 28/12/2018

Acheter un bien immobilier, pour y vivre ou investir, est une décision importante.
Il est nécessaire d'être bien accompagné et conseillé au moment de faire son choix. Me Marc Laisné nous donne quelques conseils incontournables.

Quels sont les critères clés à prendre en compte dans le choix d'une maison ou d'un appartement ?

Me Laisné : On ne le dira jamais assez, le premier critère à prendre en considération est l'emplacement ! L'emplacement au sens géographique tout d'abord. Le bien doit être situé dans une région dynamique et économiquement attractive. Proche de votre lieu de travail. Ensuite, il s'agira de l'emplacement dans la ville. Pour votre « confort » personnel, votre choix devra de préférence porter sur un bien situé à proximité des commodités (écoles, commerces, cinéma…) et bien desservis par les transports en commun.
Ensuite, l'acquéreur devra s'attacher à la qualité intrinsèque du bâtiment. Pour cela, les diagnostics immobiliers vous seront d'un grand secours.
Et même si, compte tenu de la date de construction ou de l'endroit où se situe le bien, le vendeur ne doit pas fournir tous les diagnostics, n'hésitez pas à les demander. Ce sera une garantie pour l'acheteur mais aussi pour le vendeur qui, de cette façon, se protégera d'un éventuel recours pour vices cachés.


 

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Me Laisné : Les erreurs « classiques » sont de succomber au coup de cœur et d'acheter dans la précipitation sans bien avoir préparé son projet.
Il est indispensable de prendre du recul et de bien prendre en considération toutes les conséquences « collatérales  » de l'achat. Par exemple, si vous achetez  un peu trop loin de la ville parce que c'est moins cher, vous risquez de devoir acheter une seconde voiture (avec les frais d'essence qui vont avec), de perdre du temps dans les transports pour vous rendre à votre travail ou emmener les enfants à l'école… Et au total, le bénéfice de l'opération sera nul. Il faut donc bien tout calculer. Idem pour le budget consacré à l'achat. Avant de se lancer dans la prospection, il est indispensable d'avoir établi un budget prévisionnel pour ne pas se retrouver avec des difficultés pour payer les mensualités du prêt (et risquer de ne pas pouvoir faire face aux différents aléas de la vie ou aux imprévus tels que devoir changer de voiture). Enfin, il faut éviter de choisir un bien qui n'est pas adapté à sa situation personnelle et familiale (trop éloigné de son travail, trop grand ou au contraire trop petit…).


 

À savoir

Les notaires font de la négociation immobilière. Ils disposent d'un choix de biens parmi lesquels vous trouverez certainement celui qu'il vous faut. En allant voir votre notaire, vous n'aurez qu'un seul interlocuteur qui suivra votre dossier de A à Z , avec les conseils et l'accompagnement nécessaires.

Que conseillez-vous aux acheteurs pour réussir leur acquisition ?

Me Laisné  : S'il n'y avait qu'un seul conseil à donner, ce serait de consulter son notaire, que ce soit pour vous aider à trouver le bien correspondant à votre situation et au prix du marché ou pour  rédiger l'avant-contrat. C'est là, en effet, que se « fige » l'accord du vendeur et de l'acquéreur sur les conditions de la future vente. Il n'est plus possible ensuite de revenir en arrière. D'où l'importance d'une rédaction qui ne laisse place à aucun doute et qui évitera toutes mauvaises surprises ultérieures. Le notaire collectera tous les documents et fera toutes les vérifications nécessaires pour un acte de vente sécurisé à 100 %. De par son expérience professionnelle, de ses connaissances du marché immobilier national et local, de ses connaissances dans les domaines juridique et fiscal, le notaire sera l'interlocuteur privilégié des futurs acquéreurs.