Habitat 

J'aménage mon logement
Et pourquoi pas une véranda ?

Par Marie-christine Ménoire |  Le 24/01/2019

Une véranda est le rêve de beaucoup. Ce trait d'union entre le jardin et la maison est synonyme de lumière et d'espace… Quelques conseils pour en profiter pleinement.

Un projet qui se réfléchit

La construction d'une véranda doit être réfléchie pour ne rien oublier lors de sa conception et du choix de ses équipements. Pensez notamment à :
- son usage. Jardin d'hiver, sas d'entrée pour vous protéger du froid et des intempéries, pièce à vivre, bureau… la véranda peut être tout cela ! En revanche, mieux vaut réfléchir à son usage dès le départ, notamment lorsque se poseront les questions de chauffage et d'isolation ;
- son orientation. Elle dépendra de l'usage auquel vous destinez votre véranda mais aussi de la région où vous résidez ;
- sa surface qui sera conditionnée par la place dont vous disposez ainsi que l'usage que vous souhaitez en faire ;
- aux formalités. La véranda est une extension au même titre qu'une pièce supplémentaire qui viendrait se coller à votre maison. C'est pourquoi, avant de vous lancer dans les travaux, consultez votre mairie pour savoir si le projet est réalisable. Si vous êtes dans un lotissement, prenez le temps de lire le règlement qui le régit. Selon la superficie de votre véranda et celle de votre maison avec la véranda, vous devrez faire une déclaration préalable de travaux ou déposer un permis de construire. Pensez également à prévenir les impôts. Il s'agit, en effet, d'une construction fixe qui agrandit la surface habitable de votre maison. Elle peut entraîner une hausse de vos impôts locaux.

À la recherche de la lumière

Généralement, l'un des éléments déclencheurs pour construire une véranda, après le gain de place, est un besoin de luminosité supplémentaire. La véranda est, par définition, un espace de lumière et de transparence. Laissez entrer les rayons du soleil pour récupérer l'énergie naturelle ainsi produite. En revanche, avec la chaleur estivale, stores et rideaux seront les bienvenus pour modérer les ardeurs du soleil.
À la tombée de la nuit, si vous souhaitez profiter de votre véranda, des jeux de lumière savamment calculés permettront de créer une ambiance apaisante. C'est dès la construction que vous devrez prévoir le système d'éclairage principal. L'idéal étant de l'intégrer dans la toiture ou le faux plafond (s'il y en a un). Ensuite, à vous de jouer avec lampes et appliques pour créer des ambiances différentes selon les endroits de la véranda (coin lecture, jardin d'hiver…). Tout est question de dosage. La véranda doit être suffisamment éclairée sans l'être de façon trop "agressive".

La véranda valorise votre patrimoine

La véranda n'est pas seulement un gain d'espace, c'est aussi une façon d'allier « l'utile à l'agréable » et de valoriser votre maison et indirectement votre patrimoine. En cas de revente, votre résidence aura gagné en plus-value.

Une pièce « 4 saisons »

Si vous construisez une véranda c'est pour en profiter au maximum tout au long de l'année et quelles que soient la saison et la météo. Mais qui dit véranda dit importante surface vitrée et, par conséquent, variations de température plus importantes que le reste de la maison. Votre confort passe par plusieurs points essentiels :
- une bonne isolation. C'est indispensable, sinon gare au sauna l'été et à la chambre froide l'hiver !
- un double vitrage renforcé. Il sera choisi selon l'orientation de votre maison, la région où vous vivez et, bien sûr, votre budget. Pour éviter la surchauffe, prévoyez également des volets roulants, des stores extérieurs et intérieurs, des brise-soleil…
- un chauffage adapté. Si vous concevez votre véranda comme un salon (y compris l'hiver), un système de chauffage adapté est nécessaire. Le chauffage au sol invisible est souvent préconisé par les constructeurs. Si vous utilisez la véranda de façon moins régulière, vous pouvez opter pour un chauffage électrique ;
- une ventilation suffisante. Cela évitera la condensation en hiver et contribuera à évacuer le surplus de chaleur l'été. Outre des ouvertures en nombre suffisant, prévoyez des grilles d'aération, un système d'extraction mécanique, déshumidificateur d'air ou hotte si la véranda abrite une salle de bains ou une cuisine.

Les vérandas sont devenues « écolo »

Eh oui ! Aujourd'hui les vérandas jouent à fond la carte de l'écologie et répondent de plus en plus aux dernières exigences thermiques des habitats.
Conçues avec des matériaux capables de stocker la chaleur, de restituer la fraîcheur et même d'empêcher les déperditions de température, les vérandas « vertes  » modernisent l'habitat tout en le rendant moins énergivore. Il faut distinguer :
- la véranda bioclimatique qui laisse entrer le soleil afin de capter sa chaleur avant de la restituer dans les autres pièces de votre maison. Vous pourrez ainsi réaliser jusqu'à 50 % d'économie de chauffage ! Mais pour parvenir à ce résultat, l'orientation de la véranda devra être plein sud et la surface vitrée devra représenter au moins 20 % de sa superficie. Le verre étant un matériau qui emmagasine de manière naturelle la chaleur. La véranda biologique devra être installée de façon attenante à un mur de la maison, à forte inertie, afin que le transfert de chaleur accumulée tout au long de la journée puisse se faire vers l'intérieur du logement. Il faudra également être très attentif au système de ventilation ;

- la véranda écologique pour sa part fera la différence grâce aux matériaux utilisés pour sa construction. Bien évidemment, le bois arrive en tête de palmarès. Mais l'aluminium peut lui aussi se révéler écologique et respectueux de l'environnement  !
Ensuite, vous pouvez également équiper la toiture de la véranda de panneaux solaires  dont vous récupérez l'énergie pour éclairer votre maison. Optez pour des panneaux transparents ou semi-transparents pour ne pas perdre en luminosité (sachant qu'ils seront cependant moins efficaces que des panneaux opaques). Quel que soit le type de panneaux que vous achetez, il est conseillé de les orienter vers le sud ou bien vers le sud-est ou le sud-ouest.Prévoyez une inclinaison suffisante avec un angle compris entre 10 et 30 °.

 

Pensez à l'assurer

Pensez à informer votre assureur qui prévoiera un avenant à votre contrat initial. Celui-ci précisera l'augmentation de la superficie de votre maison ainsi que le montant de votre prime d'assurance.

Ne négligez pas la sécurité

Qui dit véranda dit espace vitré… et risque d'effraction. Pour décourager les éventuels cambrioleurs, plusieurs solutions existent :
- la serrure multipoint : à prévoir sur les châssis ouvrants ;
- le vitrage retardateur d'effraction : il n'empêchera pas un cambrioleur de pénétrer chez vous, mais il le ralentira ;
- les alarmes sonores avec détecteur d'intrusion ;
- les volets roulants : en plus de vous garantir une isolation supplémentaire et de vous protéger du soleil, ils seront une garantie de plus contre les effractions.