Quizz 

Quiz
Les impôts vous font-ils crédit ?

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 18/02/2019

Décryptage du chamboulement fiscal que représente le prélèvement à la source. Quel en sera l'impact sur les crédits d'impôt et autres réductions ?

1/ Le prélèvement à la source m'est favorable si je subis une baisse de revenus en 2019

a) Oui, c'est justement tout l'avantage du prélèvement à la source.
b) Cela ne change rien.

Réponse a) Le prélèvement à la source permet de prélever l'impôt au moment de la perception des revenus. Le décalage d'un an est donc gommé. Par conséquent, une baisse de revenus fait immédiatement diminuer votre impôt. Dans l'ancien système, la baisse de revenus n'aurait eu un impact que l'année suivante.

2/ L'année blanche va me faire perdre le bénéfice de mes crédits et réductions d'impôt au titre des revenus 2018

a) Cela ne sert à rien d'avoir défiscalisé.
b) Non, ils seront juste versés d'une autre manière.

Réponse b) Si l'impôt en 2018 est effacé, les crédits et réductions d'impôt seront pris en compte. Depuis janvier dernier, 60 % de certains crédits d'impôt ont été reversés aux contribuables, pour que le décalage de trésorerie ne soit pas trop important.

3/ Quand on défiscalise, le montant de l'avantage fiscal est le même sur l'année

a) Oui, mais "le manque à gagner" est mensuel.
b) Non, on perd de l'argent.

Réponse a) Avant le prélèvement à la source, grâce aux dispositifs de défiscalisation, vous pouviez diminuer le montant de vos mensualités d'impôt. Aujourd'hui, ces crédits d'impôt sont versés avec un acompte le 15 janvier et ensuite le solde en septembre.

4/ Le taux de prélèvement tient compte des crédits d'impôt

a) Effectivement, car tout a été déclaré lors de la dernière déclaration d'impôt sur le revenu.
b) Pas du tout, le taux a été calculé sur les revenus 2017.

Réponse b) Le taux d'imposition au 1er janvier 2019 communiqué par l'administration dans l'avis d'imposition sera valable jusqu'au 30 août 2019. Il a été calculé à partir de la déclaration 2017 faite au printemps 2018, sans tenir compte des réductions ou des crédits d'impôt.

5/ La restitution des crédits et réductions d'impôt varie selon le dispositif fiscal

a) Que ce soit le CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique) ou le dispositif de défiscalisation Pinel, c'est pareil.
b) La restitution de l'avantage fiscal obéit à des chronologies différentes.

Réponse b) Il y a 2 manières de restituer l'avantage fiscal. Certains dispositifs font l'objet d'un remboursement en une fois pendant l'été de l'année suivant la date de la dépense ou de l'investissement générant l'avantage fiscal (par exemple le CITE). D'autres font l'objet d'un acompte en janvier et le reste ultérieurement (par exemple Pinel, Duflot…)

6/ Le crédit d'impôt accordé aux particuliers employeurs est maintenu dans les mêmes conditions

a) Le taux de crédit d'impôt est toujours fixé à 50 % des sommes versées (sous certaines limites).
b) Ce crédit d'impôt n'existe plus avec le prélèvement à la source.

Réponse a) L'incitation au recours aux services à la personne (nounou, femme de ménage...) continue avec le prélèvement à la source. Les conditions d'octroi restent les mêmes. En revanche, il y a des changements concernant le mode de restitution de l'avantage fiscal.

7/ Il est possible d'avoir à rembourser l'acompte encaissé le 15 janvier dernier

a) Ce qui a été versé l'est définitivement.
b) C'est la mauvaise surprise ! Il ne faut pas tout dépenser…

Réponse b) Si vous avez touché un acompte de 60 %, il a été calculé sur vos revenus 2017. Le solde vous sera versé cet été. Cela correspond à la différence entre la somme perçue en janvier et ce à quoi vous avez réellement droit (selon votre déclaration d'impôt sur le revenu 2018 faite en 2019). Du coup, si vous n'avez droit à rien ou à moins, il faudra rembourser !

VOTRE SCORE

Vous avez 5 bonnes réponses ou plus
Félicitations ! Vous avez percé (presque) tous les secrets du prélèvement à la source.

Vous avez entre 2 et 4 bonnes réponses
Il va falloir se pencher sur la question... Rassurez-vous, il y a plein de Français qui n'ont encore rien compris.

Vous avez entre 0 et 2 bonnes réponses
Vraisemblablement, vous vous êtes perdu dans les méandres de la fiscalité. On ne peut pas vous blâmer !