Bons plans 

Investissement Denormandie
Des travaux pour limiter les traces d'impôts

Par Christophe Raffaillac |  Le 11/03/2019

Avec le dispositif Denormandie, le gouvernement encourage les investisseurs à rénover des biens anciens en vue de les louer. Une remise à niveau du logement qui permet en plus de faire tomber la pression en matière d'imposition. Découvrons le procédé qui réduit la fiscalité et embellit les biens immobiliers.

L'immobilier ancien s'offre un beau ravalement de façade avec le dispositif Denormandie. Une rénovation largement méritée pour venir chahuter le neuf qui avait l'apanage des dispositifs de défiscalisation. Actuellement, le Pinel autorise une réduction sur le montant de l'impôt sur le revenu allant jusqu'à 21 % du prix d'acquisition d'un logement locatif neuf. Depuis le 1er janvier 2019, l'ancien profite des mêmes avantages à condition de réaliser une réhabilitation pour le proposer à la location.

Conseil n°1 Sélectionnez le bien

Devenez acquéreur d'un bien immobilier situé dans les 222 villes du plan Action coeur de ville, mais aussi certaines communes ayant signé une opération de revitalisation du territoire (ORT).

Conseil n°2 Estimez les travaux

Prévoyez de faire des travaux à hauteur de 25 % du coût total de l'opération, pour un logement de 150 000 euros, cela représente 50 000 euros de travaux.

Conseil n°3 Respectez les plafonds

Appliquez le loyer par mètre carré en fonction des barèmes définis par zone :
  • A bis : 16,96 €/m2
  • A : 12,59 €/m2
  • B1 : 10,15 €/m2
  • B2 et C : 8,82 €/m2
Exigez que les locataires respectent les plafonds de ressources (exemple : 40 826 € pour un couple en zone B1 comme Bordeaux, Lyon ou Rennes…).

Conseil n°4 Demandez les réductions d'impôts

Déclarez votre investissement aux services fiscaux pour obtenir une réduction de votre impôt annuel. Elle correspond à un pourcentage du prix d'acquisition qui se défalque annuellement de votre impôt sur le revenu durant la période de location, soit :
  • 12 % sur 6 ans
  • 18 % sur 9 ans
  • 21 % sur 12 ans
Exemple pour un investissement de 150 000 euros sur 9 ans :
  • 150 000 x 18 % = 27 000 €
  • soit 27 000 / 9 = 3 000 € par an

Conseil n°5 Faites vos comptes

Mesurez la rentabilité nette de votre investissement : revenus locatifs - charges et impôts / prix d'acquisition