Habitat 

Rénovez… Économisez !

Par Marie-Christine Ménoire |  Le 14/05/2019

En 2019, comme depuis déjà quelques années, les économies d'énergie et la préservation de l'environnement sont incontournables. Mais voilà, faire des travaux de rénovation a un coût. Mais il ne faut pas renoncer pour autant car il y a forcément une aide qui correspondra à vos besoins. Côté économies et confort, vous avez tout à y gagner.

Les bonnes raisons pour vous lancer

Entreprendre des travaux de rénovation vous permettra :
  • de réaliser des économies d'énergie et réduire fortement la facture d'énergie ;
  • d'améliorer votre confort de vie, en été comme en hiver ;
  • de décrocher un meilleur Diagnostic de performance énergétique (DPE) ;
  • de valoriser votre bien immobilier ;
  • de donner un coup de jeune à votre maison et l'embellir selon vos goûts ;
  • et de contribuer à la préservation de la planète…

Faites un état des lieux

Vous avez envie de tout changer en pensant que rien ne va… Vous ne savez pas par où commencer… Ne vous dispersez pas ! Il y a peut-être des priorités et des travaux plus secondaires qui peuvent attendre un peu. Pour le savoir et cibler vos réels besoins, faites réaliser un audit énergétique. Cette démarche peut être comparée à un état des lieux de la consommation du bâtiment et des performances des différentes installations en se basant sur les factures, les habitudes des personnes y habitant, de l'environnement, de l'orientation de votre logement… Faites appel à un professionnel qui vous donnera des conseils personnalisés, adaptés à votre budget. Il identifiera les points faibles de votre logement, ceux à traiter en priorité pour réduire les déperditions de chaleur, optimiser votre chauffage… En fonction des résultats de l'audit énergétique, vous pourrez identifier les travaux les plus urgents.

L'éco-PTZ vous aide à payer vos travaux

L'Éco-PTZ est une solution de financement des travaux de rénovation énergétique des logements achevés depuis plus de 2 ans. Dans le neuf, il permet de financer jusqu'à 40 % des travaux en zones tendues (20 % ailleurs). Dans l'ancien il finance 40 % du projet sur l'ensemble du territoire. Depuis mars 2019, il n'est plus nécessaire de réaliser un "bouquet de travaux" pour en bénéficier. Il suffit de réaliser une des opérations ci-dessous qui concernent :
  • des travaux qui correspondent à au moins 1 des catégories suivantes :
    • Isolation thermique de la toiture
    • Isolation thermique des murs donnant sur l'extérieur
    • Isolation thermique des fenêtres et portes donnant sur l'extérieur
    • Installation, régulation ou remplacement de systèmes de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire
    • Installation d'équipements de chauffage utilisant une source d'énergie renouvelable
    • Installation d'équipements de production d'eau chaude sanitaire utilisant une source d'énergie renouvelable
  • soit des travaux de réhabilitation de votre système d'assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d'énergie
  • soit des travaux permettant d'atteindre une performance énergétique globale minimale du logement déterminée par une étude thermique réalisée par un bureau d'étude. Ce seuil est de 150 kWh/m² par an si la consommation d'énergie du logement avant les travaux est supérieure ou égale à 180 kWh/m² par an (80 kWh/m² par an si la consommation est inférieure à 180 kWh/m² par an). Vous êtes concerné par cette mesure uniquement si votre logement a été construit après le 1er janvier 1948.

Le label RGE sinon rien !

Faites réaliser vos travaux par un artisan ayant le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Ce label est délivré aux professionnels respectant une charte d'engagement qui atteste de leur savoir-faire en matière de performance énergétique et en installation d'énergie renouvelable. Sans la mention RGE, pas d'Éco-PTZ ni de CITE.
 

Le crédit d'impôt transition énergétique allège vos impôts

Destiné à aider les particuliers à financer leurs travaux de rénovation énergétique, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) permet de récupérer 30 % des dépenses de travaux d'économie d'énergie (50 % en cas de dépose d'une cuve à fioul) dans la limite de 8 000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée, ou 16 000 euros pour un couple ayant fait une déclaration commune. Les dépenses remboursables sont celles liées à l'installation d'une chaudière à haute performance énergétique (hors fioul), à l'achat de matériaux d'isolation thermique, à l'installation d'équipements de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire fonctionnant avec une source d'énergie renouvelable ou encore à l'installation d'une pompe à chaleur.

Les aides de l'Anah et co…

Dans vos recherches de financement n'oubliez pas :
  • les aides de l'Anah. Dans le cadre de ses programmes "habiter mieux", "habiter serein" et "habiter sain", l'Anah peut accorder sous certaines conditions des aides financières pour réaliser des travaux de rénovation
  • les aides des fournisseurs d'énergie. Dans le cadre des Certificats d'économies d'énergie (CEE), les entreprises de fourniture d'énergie (Total, Engie…) proposent des aides sous différentes formes pour réaliser des travaux d'économie d'énergie
  • le chèque énergie qui permet de payer ou d'aider à financer les factures d'énergie quel que soit le combustible (bois, fioul, électricité, gaz…) ou une partie des travaux d'économie d'énergie dans le logement (achat et installation d'équipements, matériaux… ouvrant droit au crédit d'impôt transition énergétique). Il est distribué en fonction des ressources et de la composition du foyer. En 2019, le montant du chèque énergie est valorisé de 50 euros. Il atteint en moyenne 220 euros, avec un minimum de 76 euros et un maximum de 227 euros.

La réduction Denormandie

En achetant un logement ancien à rénover dans certains quartiers bénéficiant du programme "Action coeur de ville", en vue de le louer, le propriétaire-bailleur peut sous certaines conditions bénéficier d'une réduction d'impôts de 12 à 21 % selon la durée d'engagement de location.