Quizz 

Poser ses valises en Europe
Avez-vous les bonnes réponses ?

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 18/06/2019

On peut être séduit la première fois lors d'un voyage, au point de se lancer carrément dans un investissement immobilier en Europe. Votre coup de coeur ira-t-il à l'Espagne, l'Italie, la Hongrie…

1/ Quelle est la proportion d'acheteurs français au Portugal ?

a) Un acheteur sur trois est français.
b) Un acheteur sur dix est français.

Réponse a) Au Portugal, un acheteur sur trois est français. Nos compatriotes craquent complètement sur la pierre portugaise. Lisbonne est en tête ainsi que la région de l'Algarve. Malheureusement pour nous, les prix montent en flèche et vont rapidement devenir inaccessibles. Par exemple, à Lisbonne où le prix moyen au mètre carré est de l'ordre de 4 500 €, on peut désormais trouver des biens à 10 000 € du mètre carré dans certains quartiers privilégiés.

2/ Y a-t-il un intérêt fiscal à investir au Portugal ?

a) Non car c'est la même fiscalité qu'en France.
b) Oui car il est possible de bénéficier du statut de résident non habituel (RNH).

Réponse b) Pour bénéficier de ce statut, il faut rester au moins 183 jours par an dans le pays et ne pas y avoir été résident fiscal au cours des 5 années passées.
Selon son statut, cette mesure octroie certains bénéfices :
  • Les retraités qui s'installent au Portugal auront droit à une exonération totale d'impôts pendant 10 ans sur leurs pensions de retraite.
  • Quant aux actifs, ils seront imposés au taux fixe de 20 % au titre de l'impôt sur le revenu concernant leurs revenus d'activités professionnelles au Portugal.

3/ Est-il intéressant d'acheter aux Îles Canaries ?

a) Les prix sont nettement moins chers qu'en Espagne sur le Continent.
b) Ce n'est pas le bon plan pour faire du locatif.

Réponse a) Les prix des biens immobiliers sur les Îles Canaries sont inférieurs à ceux pratiqués en Espagne. Avec la crise économique espagnole, les habitants se sont tournés davantage vers les locations et les prix ont bien chuté. Il est donc intéressant d'investir dans le locatif, que ce soit dans un logement saisonnier ou une propriété dans une zone résidentielle. À coup sûr ce sera loué !

4/ Quel type de bien pouvez-vous acheter pour 100 000 € ?

a) Impossible de trouver avec ce budget à Barcelone.
b) Une maison en bord de mer dans les Pouilles.

Réponse b) Pariez sur l'Italie du Sud ! Investir dans les Pouilles est une magnifique opportunité. Vous pouvez devenir propriétaire d'une résidence secondaire de 150 m2 pour environ 100 000 € sur le littoral. Le rapport qualité prix de l'immobilier dans les Pouilles est absolument imbattable. Si vous aimez l'authenticité, vous pouvez trouver des trulli à rénover avec 2 chambres et terrain de plusieurs hectares à partir de 30 000 euros. Dépaysement total à 2 heures de chez vous. Deux aéroports desservent les Pouilles : Bari et Brindisi.

5/ Budapest est-il un nouveau spot pour les investisseurs immobiliers ?

a) Les quartiers les plus prisés sont dans le centre historique.
b) Ce n'est pas une bonne idée d'acheter en Hongrie.

Réponse a) Il va falloir jouer des coudes car les Français sont en concurrence avec les Américains, Moyen-orientaux, Autrichiens et Allemands pour investir. Les prix ont progressé de 35 % en 2 ans dans le coeur historique de Budapest et plus précisément dans le 5e arrondissement. La rénovation ne coûtant pas cher, cela peut représenter une bonne opportunité d'acheter dans l'ancien.

6/ Existe-t-il des SCPI européennes ?

a) C'est une spécialité française.
b) La "pierre-papier" européenne est un bon investissement.

Réponse b) Investir dans une SCPI européenne est particulièrement avantageux en termes de diversification des risques puisqu'elles permettent d'investir dans des bureaux ou des commerces situés dans toute l'Europe occidentale, sans avoir à se préoccuper de la sélection et de la gestion. En vous permettant de mutualiser vos investissements entre plusieurs pays, vous diversifierez vos actifs patrimoniaux.

7/ Est-il risqué juridiquement d'investir à Budapest ?

a) Vous n'êtes jamais vraiment sûr d'être propriétaire.
b) Ils ont un système de publicité foncière qui ressemble au nôtre.

Réponse b) Membre de l'Union Européenne, stable économiquement et politiquement, la Hongrie, en général, permet de diversifier son patrimoine dans un cadre sécurisé. L'existence d'un cadastre (comme en France) et d'un titre de propriété pour chaque bien, accessible à tout moment en ligne, permet d'éviter tout litige. Vous pouvez donc être rassuré.

Êtes-vous prêt à investir ?

  • 5 à 7 bonnes réponses : vous maîtrisez votre sujet sur l'investissement immobilier en Europe. Vous avez donc toutes les cartes en main pour vous lancer dans ce projet qui peut sembler fou ! N'attendez pas, car les taux d'intérêt sont au plus bas.
  • 2 à 4 bonnes réponses : vous possédez quelques notions, mais il faut encore vous documenter pour mener à bien votre investissement. Pensez à consulter votre notaire, il pourra sûrement vous apporter une aide précieuse.
  • 0 à 1 bonne réponse : avant d'acheter, allez faire un petit tour dans la ville qui vous tente, histoire de vous imprégner des spécificités du marché local. Peut-être une idée de vacances pour commencer ?