Patrimoine 

Le mobile home
Alternative à la résidence secondaire ?

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 19/06/2019

Mathieu et Cécile ont envie d'investir dans un mobile home pour se faire plaisir et pour louer. Est-ce véritablement un bon investissement ?

Mathieu Est-ce forcément moins cher d'acheter un mobile home qu'un petit appartement ?

L'achat d'un mobile home attire en effet de plus en plus de Français. Il séduit tout le monde, aussi bien les retraités que les familles qui souhaitent avoir un pied-à-terre pour l'été. Si vous voulez acheter un mobile home d'occasion, tout équipé et relativement récent, vous pourrez trouver votre bonheur à partir de 20 000 €. Pour un premier investissement, autre que la résidence principale, cela peut être une bonne opportunité, d'autant plus que la TVA est récupérable sur l'achat d'un mobile home. Contrairement à une résidence secondaire, ces "maisons caravanes" ne sont soumises ni à la taxe foncière, ni à la taxe d'habitation. En revanche, il vous faudra acquitter la taxe de séjour, qui sera à reverser à la commune. Il existe deux types de taxe de séjour : calculée au réel ou au forfait. Dans la majorité des cas, le montant de la taxe due par chaque touriste est égal au tarif applicable en fonction du classement de l'hébergement multiplié par le nombre de nuitée du séjour soit au réel.

Cécile Comment procéder pour choisir son emplacement ?

Il faut tout d'abord savoir qu'il est interdit d'installer un mobile home sur un terrain privé. Il doit obligatoirement être dans un camping, un parc résidentiel de loisirs ou un village vacances. Le problème est qu'actuellement, les places disponibles se font rares ! Procéder par ordre sera le maître-mot. Il sera plus judicieux de dégoter d'abord un emplacement à louer dans un camping, avant d'acheter le mobile home. Les gérants de camping n'hésitent d'ailleurs pas à faire grimper les prix face à la pénurie. Attention également car il existe des campings qui ne sont pas ouverts toute l'année ; cela pourrait restreindre votre nombre de locations et du coup faire baisser la rentabilité de votre achat.

Mathieu Que faut-il vérifier avant de signer un bail avec le camping ?

Vous devrez en effet être vigilant concernant deux choses, afin d'éviter les malentendus ultérieurs :
  • La notice d'informations que les exploitants de camping doivent impérativement vous remettre. Elle comprend les conditions d'installation, de modifications du contrat au moment du renouvellement, la résiliation...
  • et le règlement intérieur. L'arrêté du 17 février 2014 prévoit un règlement intérieur type avec des mentions obligatoires.
Ne soyez pas surpris si, en plus de la location de l'emplacement, on vous demande de payer un droit d'entrée. Son montant varie en fonction des prestations proposées (piscine, activités...) et de la situation géographique.

Cécile Que se passe-t-il au terme du contrat de location pour l'emplacement ?

Depuis 2014, une loi limite à un an renouvelable (non tacitement) ce type de contrat de location. Trois mois avant l'arrivée du terme, l'exploitant du camping doit vous faire savoir s'il entend vous proposer un nouveau contrat pour l'année suivante, ou s'il envisage tout simplement de ne pas le renouveler. Si c'est le cas, il devra bien entendu invoquer un motif légitime. Cette réglementation est la cause de bien des dérives puisque vous êtes en quelque sorte "à la merci" du propriétaire du camping. Entre les augmentations de loyer et les départs forcés, c'est un peu compliqué. Si vous refusez de signer un nouveau contrat aux nouvelles conditions et que vous êtes contraint de transporter votre mobile home ailleurs, l'addition peut être salée. Il faudra en effet compter environ 1200 € pour une désinstallation du mobile home, auquel vous ajouterez 5 € par kilomètre pour le transport vers une nouvelle destination en convoi exceptionnel.