Dossier 

Prix et crédits immobiliers
Profitez des offres de la rentrée

Par Christophe Raffaillac |  Le 23/08/2019

Avec des prix bien affûtés et des taux au rabais, les offres de rentrée battent leur plein dans le secteur de l'immobilier. Immonot vous aide à en profiter et à repérer les meilleures opportunités pour acheter dans votre quartier. Découvrons les promos de l'immo !

Rentrée rime souvent avec budget car cette période de l'année s'accompagne de nombreux frais. Généralement liées à la scolarité des enfants, aux activités sportives ou culturelles ou encore à la fiscalité locale, ces charges viennent s'ajouter au coût de l'immobilier. Une période qui nécessite de bien anticiper toutes ces dépenses. Fort heureusement, ce mois de septembre 2019 permet de bien optimiser son budget s'il s'agit d'acheter. En effet, les prix des biens à la vente enregistrent une relative stabilité selon les projections des notaires basées sur les avant-contrats signés à fin mai. À l'exception bien sûr de quelques micro-marchés haussiers qui caractérisent Paris et les grandes agglomérations. Et puis les taux d'intérêt réservent toujours de belles opportunités avec des crédits à 1,15 % sur 15 ans, ce qui assure un bon pouvoir d'achat immobilier. Il reste donc à repérer les biens qui méritent une visite, une offre de prix et sûrement une signature. C'est le moment de vous faire une idée des prix pratiqués au plan national. Rien de plus simple avec les biens proposés à la vente par les notaires et ceux déjà vendus, tous consultables sur immonot.

DES TAUX CADEAUX !

Avec un taux d'intérêt moyen de 1,29 % toutes durées confondues en mai 2019 (source Crédit Logement CSA), les emprunteurs retrouvent des conditions meilleures qu'en novembre 2016 où les crédits atteignaient 1,33 %.

Côté ESTIMATION Comparez les prix

 
  • Côté maison. Ce marché porteur des maisons en province s'établit à 145 000 €, enregistrant une hausse de 0,52 % au 2e trimestre selon l'Indicateur immonot. Cet outil permet de connaître l'évolution et le prix médian des biens proposés à la vente par les notaires sur le site immonot. Cette valeur tient compte des offres à l'échelle nationale, tant dans les grandes agglomérations qu'en province. Cependant, les métropoles régionales enregistrent pour la plupart des mouvements de prix haussiers, à l'instar de Metz qui augmente de 17,8 % en 12 mois pour s'établir à 218 000 €. Dans le top 3 des villes connaissant les plus fortes hausses, nous retrouvons également Poitiers (+ 9,3 %) et Bordeaux (+ 8,1 %). À l'inverse, les plus fortes baisses se situent du côté de Limoges et du Havre (- 9,3 %) et de Montauban (+ 6,1 %).
    Dans le palmarès des villes atteignant les prix médians les plus important, nous distinguons :
    • 1er : Toulon => 349 000 €
    • 2e : Bordeaux => 335 000 €
    • 3e : Lyon => 320 100 €
    • 4e : Montpellier => 318 500 €
    • 5e : Marseille/ Aix-en-Provence => 310 000 €
       
  • Point de vue appartement. Très représentatif des grandes villes, le marché des appartements connaît de belles envolées de prix dans la plupart des territoires, la palme revenant à Caen qui augmente de 13 % en 12 mois. Suivent Amiens (+ 11,1 %) et Nantes (+ 10,2 %). Notons que ces augmentations se concentrent dans le 1/4 nord-ouest du pays, signe que les acquéreurs s'éloignent peut-être de la région parisienne pour trouver des logements meilleur marché !
    Paris vient en effet d'atteindre les 9 680 €/m2. La capitale se détache nettement des grandes villes de province dont les prix plafonnent à 4 300 €/m2. Le Top 5 des villes les plus chères de province nous donne le classement suivant :
    • 1er : Bordeaux => 4 280 €/m2
    • 2e : Lyon => 4 150 €/m2
    • 3e : Nice => 3 830 €/m2
    • 4e : Nantes => 3 010 €/m2
    • 5e : Bayonne => 2 930 €/m2
Source : Note de conjoncture immobilière des Notaires - juillet 2019 - Évolution de prix du 31 mars 2018 au 31 mars 2019.

BONUS POUR L'ÉCO-PTZ

À compter du 1er juillet, l'Éco-PTZ profite aux logements de plus de 2 ans. Auparavant, seuls ceux construits avant le 1er janvier 1990 pouvaient y prétendre. Et depuis le 1er mars, il n'est plus nécessaire de réaliser un « bouquet de travaux » pour en bénéficier. Il suffit de réaliser une  opération de rénovation ou isolation. Rappelons que l'Éco-PTZ se voit prolongé pour 3 ans, soit jusqu'à fin 2021.

Question NÉGOCIATION Repérez le bon produit

En cette période de rentrée, les acheteurs savent qu'il faut en profiter pour faire leurs courses au rayon "immobilier". Mais pas question de se précipiter car les acquisitions méritent réflexion. Les conseils du notaire permettent de prendre les bonnes options et de dénicher les belles affaires. Les négociateurs notariaux, en parfaits conseillers, savent guider les acheteurs vers les meilleurs produits. Découvrons ce qu'il faut noter dans sa liste pour réaliser une bonne opération :
  • Emplacement : la situation géographique impacte fortement le prix d'un bien immobilier. Il importe de cibler les appartements à proximité des transports en commun dans les villes. Et pour une maison en secteur plus rural, il convient de privilégier la présence d'axes routiers dans les environs pour faciliter les déplacements routiers.
  • Matériaux : selon leurs caractéristiques, ils participent largement à donner sa valeur à un bien immobilier. À l'instar de la maison en pierre qui peut se targuer de traverser le temps sans se détériorer. Elle se négocie plus cher que les constructions en brique ou à ossature bois. Il en est de même pour l'ardoise qui offre une grande longévité à une toiture.
  • Isolation : elle devient un critère de plus en plus critique dans le choix d'un bien. Raison à cela, elle permet de réduire les factures d'énergie et d'améliorer le confort de vie été comme hiver. À titre d'exemple, une toiture mal isolée entraîne 25 à 35 % de perte de chaleur.
  • Diagnostics : réalisés au moment de signer l'avant-contrat, ces différents contrôles immobiliers obligatoires permettent de passer le bien au scanner pour en connaître les qualités et défauts, souvent inhérents à sa construction ou à son entretien. Comme la présence d'amiante ou de plomb qui doit être repérée et signalée à l'acquéreur. Ou encore le diagnostic de performances énergétiques (DPE) qui détermine, dès la mise en vente du bien, sa classe énergie.
  • Copropriété : pour un appartement, les dépenses liées au fonctionnement de la copropriété, avec les charges (ascenseur, l'entretien des espaces communs, gardien…) doivent faire l'objet d'un examen attentif, toujours avec l'aide du notaire.

COMBIEN ONT-ILS ACHETÉ ?

Les nouveaux propriétaires peuvent s'attendre à ce que leur pouvoir d'achat immobilier soit déballé au grand jour ! Eh oui, trois lettres pourraient satisfaire la curiosité de pas mal de voisins et de propriétaires : DVF pour "demandes de valeurs foncières". Il s'agit d'une base de données qui recense l'ensemble des transactions immobilières réalisées en Métropole (sauf l'Alsace et la Moselle) au cours des 5 dernières années. Plus question de rester évasif sur le prix de vente du logement puisque la date de la transaction, la surface et le nombre de pièces apparaissent sur le site https://app.dvf.etalab.gouv.fr.
Prix également disponibles sur immonot.

Bonne TRANSACTION Payez le juste prix

Pour les acquéreurs, l'enjeu consiste donc à acheter le bon produit au bon prix. Bien sûr, les négociateurs notariaux les accompagnent dans leurs recherches. Ils repèrent les biens correspondant à leurs critères essentiels. Pour cela, ils s'appuient sur des dispositifs exclusifs au notariat :
  • Expertise notariale : c'est en examinant le bien sous toutes ses coutures en quelque sorte, que les notaires arrivent à en déterminer son prix de vente. Ce qui les conduit à apprécier la qualité du bâti, l'état général, l'emplacement, les équipements… De plus, ils le comparent avec les autres biens déjà vendus à proximité. Pour cela, les notaires s'appuient sur une base de données immobilières (fichier Perval) alimentée par leurs soins au moment de l'enregistrement des actes.
  • Mandat de recherche : si toutefois le service négociation de l'étude ne dispose pas de produit correspondant aux attentes des acquéreurs, ces derniers peuvent signer un mandat de recherche. Ce qui donne toute latitude au négociateur pour rechercher un bien en fonction de critères précis comme la situation géographique, le nombre de pièces…
  • Vente interactive 36h immo : décider du prix à payer, c'est autorisé avec 36h immo, le site de vente interactive des notaires. Cette plateforme internet donne en effet la possibilité d'acheter un bien selon un principe d'enchères, comme dans une salle de ventes. Les acquéreurs disposent donc de 36 heures pour porter leurs offres. À chaque nouvelle proposition, les enchérisseurs choisissent de faire monter les enchères ou non. Avantage : la mise à prix s'effectue à un niveau de prix très attractif, rendant le bien très compétitif. Ce n'est pas forcément le meilleur offrant qui s'octroie le titre de propriété. Le vendeur peut préférer l'acheteur le plus rassurant au niveau du plan de financement notamment ! Au terme des 36 heures, le notaire se charge de faire signer l'avant-contrat.

Vendu au juste prix

Acheter au prix du marché grâce à l'expertise et 36h immo