Interview 

"SOIF"
Le nouveau roman d'Amélie Nothomb

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 19/11/2019

Une fois de plus, Amélie Nothomb casse les codes en faisant parler Jésus-Christ à la première personne du singulier. Profitons de la Foire du Livre de Brive-la-Gaillarde (19) pour en savoir un peu plus sur ce roman aux accents philosophiques.

Dans votre nouveau roman, dans quel univers nous transportez-vous ?

Amélie NOTHOMB : Je vous transporte dans les trois derniers jours de la vie du Christ. On apprend ainsi ma version de cet évènement. Je reprends la version connue mais vécue de l'intérieur. C'est un roman écrit à la première personne du singulier.

Quels sont les sujets de société qui vous passionnent ?

Amélie NOTHOMB : Il y en a beaucoup, mais le sujet le plus intéressant est le plus simple : on met deux personnes ensemble et on regarde ce qu'il se passe. C'est très intéressant de voir ce qui peut se produire entre deux personnes, le confrontation d'une personne avec une autre.

Aimeriez-vous réaliser un achat immobilier en Corrèze ?

Amélie NOTHOMB : C'est un beau rêve car il y a tellement de belles maisons en Corrèze. Malheureusement, je ne peux pas le réaliser car ma famille est belge. Dès que j'ai du temps libre, je retourne dans ma famille en Belgique. Je crois que ce sera dans une autre vie l'achat en Corrèze.

Avez-vous eu l'occasion de faire appel à votre notaire récemment ?

Amélie NOTHOMB : Oui parce que j'ai en réalité trois notaires différents, dont un qui est un ami.

Qu'avez-vous pensé de cette Foire du Livre ?

Amélie NOTHOMB : Comme d'habitude, c'est très sympathique !