Edito 

Chiffres de l'immobilier : le millésime 2019 est livré !

Par Maître Gwendal TEXIER |  Le 28/01/2020

Les chiffres de l'immobilier des notaires de l'année 2019 viennent d'être présentés. On constate en Ille-et-Vilaine une légère baisse des volumes et une hausse importante des prix. Détaillons ces chiffres.

Le premier constat concerne les volumes de transactions.  
L'année 2019 enregistre un volume total de 23.538 transactions pour l'Ille-et-Vilaine, soit une légère baisse de 2,78 % par rapport à l'année 2018.
Le volume des transactions des maisons anciennes (43,9 %) et celui des appartements anciens (30,6 %) représentent plus des ¾ des transactions dans le département. Lorsque l'on détaille ce chiffre des volumes 2019, cette légère baisse s'explique par une diminution importante du volume des transactions des terrains à bâtir (-17,4 %) et d'appartements neufs (-7,7 %), alors que les volumes des maisons et des appartements anciens restent stables (respectivement +1,2 % et +0,1 %). Les programmes immobiliers sur les 43 communes de Rennes Métropole ont été ralentis par la révision du PLU Intercommunal finalement adopté le 19 décembre dernier.
Le second constat qui peut être réalisé est la poursuite de la hausse des prix sur l'ensemble des communes de l'Ille-et-Vilaine où, dans certaines communes, l'augmentation des prix s'accélère fortement. Tous les secteurs du département profitent de cette hausse des prix. En moyenne, sur le département, ce sont les appartements neufs qui ont le plus progressé (+10,2 %) avec un prix médian de 3.900€/m2, devant les appartements anciens (+5,10 %) à 2.550€/m2 et les maisons (+2,8 %) qui voient leur prix médian s'établir à 185.000 €.
Cependant, cette hausse générale des prix est contrastée et cache d'importantes disparités. Le prix médian d'une maison ancienne sur les pays de Fougères, Vitré et Redon oscille entre 136.100 € et 147.600 € et progresse par rapport à 2018 d'environ 0,2 %. Pendant ce temps, les communes de Rennes Métropole accélèrent leur hausse des prix : Thorigné-Fouillard (+15,6 %) à 286.200 €, Melesse (+17,6 %) à 260.000 €, Cesson-Sévigné (+4,8 %) à 400.000 € et Betton (18,8 %) à 380.000 €.
Dans le classement national des villes de plus de 150.000 habitants (appartements anciens), Rennes progresse de 3 places et se classe sixième ville de France, à 2.740 €/m2 juste derrière Nantes.
La ville de Rennes est un moteur pour l'ensemble des communes du département qui profitent de son attractivité. Ses facteurs endogènes comme le bassin d'emploi, l'attractivité économique et les réseaux de transport (métro et LGV) semblent pérenniser cette tendance.