Habitat 

Rennes Métropole
de nouveaux horizons pour l'urbanisation !

Par Christophe Raffaillac |  Le 25/02/2020

Pour allier la poussée des constructions et une urbanisation maîtrisée, les grandes métropoles comme Rennes dessinent aujourd'hui les traits de la ville de demain. Découvrons les esquisses d'un cadre de vie qui profite de nombreux services grâce à un nouveau PLUI.

Dopée par l'arrivée de la ligne TGV notamment, la métropole rennaise se voit pousser des ailes. Tant au niveau de sa démographie que de son économie, l'arrivée de nouveaux habitants repousse jour après jour les frontières d'une périphérie qui gagne un peu sur les terres.
En effet, Rennes métropole compte 454 000 habitants, elle devrait franchir la barre des 500 000 d'ici 2040 pour atteindre les 550 000 habitants dans vingt ans. Toujours d'après l'Insee, la densité de population augmenterait, passant de 645 à 780 habitants au km2 (source Ouest France). Dans ces conditions, l'accueil de nouvelles populations doit s'accompagner d'efforts en matière d'urbanisation pour permettre à chacun de se loger, de se déplacer, de travailler… au sein d'un territoire offrant toutes les commodités nécessaires. Rien de surprenant si les programmations de Rennes Métropole font l'objet de toutes les attentions.
Comment ce territoire s'efforce-t-il d'organiser une urbanisation maîtrisée ? C'est ce que nous vous proposons de découvrir au travers de ce dossier. Vous êtes en effet très nombreux à envisager d'acheter ou de faire construire, il reste donc à identifier les belles opportunités. Les terrains à bâtir, programmes immobiliers neufs ou encore logements anciens constituent autant de solutions, à condition qu'elles bénéficient d'un cadre de vie des plus accueillants. Découvrons les atouts de Rennes Métropole au travers de son nouveau PLUI.

Les bons plans de Rennes Métropole

Depuis le 4 février 2020, le territoire de Rennes Métropole peut se référer à son tout premier Plan local d'urbanisme intercommunal (PLUI). Il va servir de socle pour le développement des 43 communes de la métropole jusqu'en 2035.
Avec un territoire composé à 78 % de zone naturelle ou agricole, tout l'enjeu pour Rennes Métropole consiste à accueillir de nouveaux habitants tout en préservant la qualité de son environnement. D'où les régles édictées par le nouveau PLUI pour faire construire de nouveaux bâtiments ou faire évoluer ceux déjà existants.
Un PLUI qui vient d'être établi en tenant compte de 4 grands types de territoires : les zones naturelles, agricoles, urbaines et à urbaniser. Placé sous l'autorité du maire de chaque commune, ce nouveau règlement vise à aménager le territoire selon différentes ambiances ou zones, parmi lesquelles nous trouvons :
  • les centres-villes et places,
  • les immeubles et abords,
  • les maisons et jardins,
  • les parcs d'activité économique,
  • les équipements publics notamment,
  • les paysages de campagne.
Autant de possibilités qui sont données aux élus de modeler le paysage de demain, tout en tenant compte de l'histoire et des besoins de leur commune, le tout en respectant un cadre de vie harmonieux.
En effet, dans chaque zone, un règlement vient définir les règles autour de 3 curseurs  clés : implantation, hauteur et végétalisation des bâtiments. Chaque commune dispose ainsi de toutes les cartes pour construire un territoire au service d'un avenir commun.
 

Des ambitions européennes pour le territoire de Rennes

Fort de ce nouveau PLUI, vers quels horizons les élus de Rennes Métropole veulent-ils nous conduire ? En renforçant toute la dynamique qui caractérise Rennes Métropole, les élus veulent bien sûr accentuer le rayonnement du territoire à l'échelle de la Bretagne, de la France mais également de l'Europe. Ce qui suppose d'offrir une meilleure desserte du territoire au niveau routier, aéroportuaire et ferroviaire.
Ce rayonnement résulte aussi de l'ambition d'inscrire Rennes au rang des 10 premières métropoles universitaires.
Un essor qui va de plus s'appuyer sur le développement du tourisme autour du patrimoine existant et des espaces naturels.

Un territoire riche de sa diversité

Un autre des enjeux consiste à mettre en place un cadre urbain conciliant attractivité, proximité et sobriété. En effet, en tenant compte des besoins de la population, les communes partagent leurs réflexions pour mieux desservir le territoire et favoriser les déplacements. Il s'agit de renforcer l'offre de transports en commun tout en limitant l'usage de la voiture «solo». Ainsi, la « ville-archipel », qui revient à prendre en compte les composantes à la fois urbaines, péri-urbaines et rurales du territoire, favorise un développement propre à chaque commune. Cette vision prône des modes de vie variés, limitant les déplacements carbonés et préservant l'imbrication entre les espaces urbains et naturels.

Une dynamique au service du développement économique

Pour offrir un cadre de vie des plus attractifs, il faut bâtir une métropole entreprenante et innovante, au service de l'emploi.
Pour cela, le territoire va renforcer et accompagner la dynamique économique. Cela repose sur la promotion d'activités, gage de son attractivité et de sa cohésion sociale. Rennes Métropole souhaite s'appuyer sur ses pôles d'enseignement, de recherche, ses entreprises dans les secteurs de l'industrie automobile, l'agriculture, l'agroalimentaire, du numérique notamment.
Une logique de développement qui vise en effet à conforter l'agriculture dans son rôle de filière économique. Avec pour conséquence de produire une alimentation locale et de promouvoir des activités agro-alimentaires qui profitent directement à la population. Autre avantage, cette consommation locale favorise l'essor des exploitations agricoles et permet la mise en place de circuits courts. Sans perdre de vue que ces activités répondent aux logiques de la « ville-archipel ». Ce vaste chantier ne serait pas complet si l'on ne prenait pas en compte l'accès au numérique. Ce qui va nécessiter de renforcer les réseaux et d'expérimenter les usages auprès des particuliers et des professionnels.

Un territoire accueillant pour un habitat plus performant

Pour accompagner la dynamique démographique, parmi les plus fortes au plan national, Rennes Métropole souhaite développer l'offre de logements dans toutes les communes de son territoire. Les quartiers prioritaires ne seront pas oubliés. Objectif : les transformer pour les rendre plus attractifs au travers de rénovation de l'existant, de création de nouveaux logements, du renouvellement des espaces publics. Bien sûr, l'amélioration des transports en commun participera au développement économique de ces zones. En plus de ces chantiers, l'accent sera mis sur la rénovation énergétique des bâtiments. Ce qui va se traduire par différentes actions pour accompagner la réhabilitation du parc social et favoriser la rénovation du parc ancien. Autant de solutions qui seront gages d'économies pour les résidents dans l'utilisation de leur logement.