Actualités 

Par Marie-christine Ménoire |  Le 08/12/2016

Donations : les Français sont toujours aussi généreux Le baromètre des dons aux associations est au beau fixe

Selon une enquête menée par France générosités, le syndicat professionnel des associations et des fondations faisant appel à la générosité, la collecte des dons augmenterait de 2 à 3 % par an depuis 2008. Une courbe ascendante que rien ne semble pouvoir arrêter, pas même le chômage, la crise, les attentats et le marasme ambiant ! Ainsi, en 2016, plus de la moitié des Français (58 %) ont déclaré soutenir financièrement une association ou une fondation. 43 % des donateurs donnent au moins 50 euros par an et 68 % affirment que le montant de leurs dons est stable, voire en augmentation. Dans le top 3 des causes les plus plébiscitées, l'aide et la protection de l'enfance se taille la part du lion (39 %), suivie par la recherche médicale (30 %) et la lutte contre l'exclusion et la pauvreté (29 %). Viennent ensuite l'aide aux personnes âgées ou handicapées et la défense des droits de l'homme. 45 % des jeunes de moins de 35 ans disent donner, mais ils se mobilisent généralement pour d'autres causes que celles de leurs aînés : la protection des animaux (23 %)  et l'aide d'urgence internationale (16 %) sont les principales.

Donations La fin d'une réduction de droits

Actuellement, tout bénéficiaire d'une donation ayant trois enfants ou plus (à sa charge ou non), peut bénéficier d'une réduction des droits à payer. Elle est de :
  • 610 euros par enfant à partir du 3e, pour une donation en ligne directe (donation entre parents et enfants, entre époux ou partenaires liés par un Pacs…)
  • 305 euros dans les autres cas.
Le projet de loi de finances 2017 envisage de supprimer cet avantage fiscal pour les donations effectuées à partir du 1er janvier 2017 au motif qu'il est "trop limité pour avoir un effet incitatif réel".

Source : Projet de loi de finances pour 2017 PLF 2017 (texte initial n° 4061, Assemblée nationale, 2A/09/2016).
 

13 173

Nombre de personnes de 60 ans (et plus) qui se sont mariées ou remariées en 2014.
En effet, le nombre de séparations chez les séniors augmente plus vite que dans les autres tranches d'âge. Près de 14 000 hommes et 8 800 femmes entrant dans la catégorie des séniors ont divorcé en 2014.
Le départ des enfants, la retraite, l'indépendance financière des femmes et l'allongement de la durée de vie sont considérés comme autant de facteurs déclenchants.
Source : étude Insee juin 2016
 

Impôts Prélèvement à la source

Le mécanisme du prélèvement à la source doit entrer en vigueur le 1er janvier 2018. Pour vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de ce dispositif, le ministère de l'Économie et des finances a mis en place un site explicatif :  www.prelevementalasource.gouv.fr.
 

Indice mensuel des prix à la consommation

3è trimestre 2016
125,33
+ 0,06 %

par rapport au 3e trimestre 2015

(hors tabac) septembre 2016
100, 35

- 0,2 % par rapport au mois précédent

2e trimestre 2016
1 622
+ 0,50 %

par rapport au 2e trimestre 2015

2e trimestre 2016
108,40
+ 0,02 %

par rapport au 3e trimestre 2015