Mon projet 

Achat maison
4 conseils pour se mettre au vert

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 01/07/2020

Suite au confinement, de nombreuses personnes jusque-là "rats des villes" ont envie de se transformer en "rats des champs". Même si le bonheur est peut-être dans le pré, cette mise au vert immobilière mérite réflexion.

Quitter les grandes villes pour s'installer à la campagne, en achetant une maison à titre de résidence secondaire ou carrément d'habitation principale, peut séduire de nombreuses personnes en ces temps de crise sanitaire. Mais quels sont les attraits de nos demeures provinciales ? Le prix de l'immobilier en secteur rural reste indéniablement le point fort. L'investissement financier sera moins important qu'en ville, avec à la clé une surface plus grande pour un prix équivalent. La qualité de vie, quant à elle, n'est plus à démontrer : moins de pollution, moins de bruit... Si vous aspirez à plus de sérénité, à moins de monde, une maison dans un cadre bucolique vous correspond. Misez tout de même sur le confort, car se loger à la campagne ne veut pas forcément dire habitat spartiate !

1er conseil Vérifiez les limites de propriété

Les Français ont, semble-t-il, de la chance car la qualité du cadastre et sa fiabilité ont de quoi les rassurer. Cependant, et surtout dans les campagnes, les relevés de bornage réalisés entre voisins ne sont pas toujours reportés au cadastre. Sachez qu'en cas de conflit, le bornage sous-seing privé prime sur le cadastre qui n'est qu'un simple registre fiscal.
Essayez dans un premier temps de retrouver les bornes sur le terrain. Si ce n'est pas possible, faites venir un géomètre pour qu'il procède au bornage en présence des voisins. Au fil du temps, il arrive que des riverains peu scrupuleux "grignotent" petit à petit du terrain. Ambiance garantie ! Au bout de 30 ans, la prescription trentenaire pouvant jouer, le terrain leur appartient.
Autre conseil, n'oubliez pas de vérifier l'existence éventuelle de servitudes. Votre notaire a l'habitude et cela fait partie des vérifications d'usage. Il vérifiera sur les titres de propriété antérieurs ainsi que sur l'état hypothécaire. Il peut en effet exister une servitude de passage qui pourrait grever votre future acquisition. La servitude étant une contrainte qui s'impose à un propriétaire d'un bien (fonds servant) au profit d'un autre bien (fonds dominant), il est préférable d'être au courant pour acheter en connaissance de cause.

Ne pas dépasser les bornes !

Le bornage permet de fixer la limite entre 2 terrains contigus. Il n'est pas obligatoire, sauf si un des voisins le demande. Il peut alors être convenu à l'amiable ou, en l'absence d'accord, fixé par une décision de justice. Il s'agira alors d'un bornage judiciaire.

2e conseil Chiffrez le coût de la rénovation

Quand on achète une maison à la campagne, il est rare que l'on ait juste ses valises à poser ! Entre petits travaux de rafraîchissement pour mettre à son goût et grosse réparation avec toiture en ardoise à refaire, cela ne nécessite évidemment pas le même budget. Le coût de la rénovation est un poste qui peut vite faire grimper la note !
N'hésitez pas à faire appel à un professionnel pour voir l'étendue des travaux. Pensez à faire le point sur l'électricité, la plomberie, le chauffage et la toiture. Attention à la sécurité et aux normes ! Des artisans pourront réaliser des devis pour budgétiser votre achat et intégrer les travaux dans votre demande de financement.
Concernant certains petits travaux de peinture qui pourraient vous sembler anodins, renseignez-vous en mairie. En effet, certaines communes peuvent imposer des règles spécifiques (couleur des volets, interdiction des huisseries en PVC...). Même en pleine campagne, votre maison peut aussi se situer dans le rayon des 500 mètres d'un monument classé ou inscrit. Dans ce cas, les travaux seront soumis à l'approbation de l'architecte des bâtiments de France.

Certification ou labélisation

Choisissez un artisan de préférence labellisé ou certifié. Pour permettre aux professionnels qualifiés respectant les bonnes pratiques, des organismes indépendants leur décernent des labels correspondant à leur champ d'expertise et à leur niveau de technicité. Attention, ces labels et certificats ne sont valables que 4 ans.

3e conseil Ne négligez pas l'entretien

Se mettre au vert signifie avoir un jardin, voire un grand terrain pour être tranquille, ou même des bois. C'est une autre dimension en comparaison avec le balcon et ses quelques bacs à fleurs ! Question entretien, ce ne sera pas la même chose.
Malgré cet environnement enchanteur, l'enthousiasme des premiers jours peut vite retomber. Il faut compter 4 heures de tonte tous les 15 jours pour venir à bout de vos 5 000 m2 de terrain. Rappelons que, dans certaines régions exposées au risque d'incendie (toute la Paca, la Corse et l'Occitanie, mais aussi la Drôme, l'Ardèche...), une obligation de débroussaillage vous incombe sitôt que votre bâtisse se situe à moins de 200 mètres d'un bois ou d'une forêt. La tâche est assez lourde, puisqu'il faut s'en acquitter sur un rayon de 50 mètres autour de l'habitation et de 10 mètres de part et d'autre des voies d'accès. En cas d'oubli, c'est une amende de 30 euros par mètre carré que vous risquez. S'il s'agit de votre résidence principale, vous pourrez gérer la chose aisément. En revanche, pour une résidence secondaire, il faudra déléguer cet entretien à quelqu'un sur place.
Si vous avez une piscine, l'entretien doit se prévoir : installation d'un volet roulant sur la piscine, pompe à chaleur si vous voulez prolonger la baignade en automne ou entretien les mois d'absence. Si la piscine constitue une plus-value en cas de revente du bien, son entretien à l'année peut vite chiffrer.

4e conseil Faites le bilan avantages/inconvénients

Contrairement à ce que vous pensez, en cas de revente, il n'y aura pas forcément de plus-value à la clé. Vous avez certes réalisé des travaux et vous y avez mis tout votre coeur, mais ce n'est pas la valeur sentimentale que l'on prendra en considération pour évaluer le bien…
Principal point commun des zones rurales où se situent les plus jolies bâtisses : elles sont les premières à voir les prix de l'immobilier baisser en cas de crise, et les dernières à repartir.
Vivre à la campagne impose souvent d'être éloigné des commodités de type commerces et écoles. Paramètre à prendre en compte car il vous faut utiliser beaucoup plus la voiture en allant vivre à la campagne. Si vous avez des enfants, le collège ou le lycée ne seront pas forcément à côté et vous serez souvent sollicité pour les amener faire du sport. Quant aux amis, il faudra aussi accepter de faire un peu de route pour les retrouver...
Se mettre au vert se réfléchit et nécessite une petite réunion de famille pour savoir si tout le monde est d'accord pour mener cette belle aventure.