Patrimoine 

Choisir sa dernière demeure

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 10/07/2020

Le choix d'un monument funéraire est un acte important qui permet de rendre hommage au défunt et à la famille de se recueillir. Faites de cette dernière demeure une tombe unique.

Comment choisir son monument funéraire ?

On pense à tort que toutes les tombes se ressemblent. Faites un tour au cimetière et vous vous rendrez compte que chacune d'elle est unique. Qu'il s'agisse d'un monument funéraire (après une inhumation) ou d'un monument cinéraire (après une crémation), la pierre tombale doit être le reflet de la personnalité du défunt. Lieu de recueillement de la famille, les matériaux et le style sont deux éléments déterminants. Le choix de la tombe s'effectue non seulement en fonction des goût de chacun, mais aussi des convictions religieuses.
Le prix va également être déterminant. Pour une pierre tombale, il peut en effet varier de 1 500 € environ jusqu'à 30 000 €.
Le prix d'un monument peut dépendre de différents éléments :
  • Le modèle, la forme, l'épaisseur, la taille et/ou le type de granit ;
  • La construction ou non d'un caveau funéraire ;
  • La complexité que peut représenter la pose du monument funéraire (accès à la sépulture difficile par exemple) ;
  • La gravure de la pierre tombale ;
  • Le cimetière choisi.
Il est possible de régler cette question et de simplifier les choses pour vos proches grâce à un contrat obsèques qui prévoit la totalité des modalités des funérailles, de l'inhumation ou crémation et de la sépulture.

S'organiser avec le contrat obsèques

Un contrat d'assurance obsèques, à caractère individuel ou de groupe, permet de financer les obsèques de l'assuré. Selon le contrat choisi, vous pouvez à la fois payer vos obsèques et les organiser à l'avance.

Quelle matière choisir ?

Un monument funéraire classique est composé de 3 parties :
  • La stèle représentant la partie verticale de la pierre tombale. Elle peut prendre de très nombreuses formes avec des finitions très variées. C'est le plus souvent sur la stèle que sont gravés les prénoms et noms des défunts.
  • La dalle qui correspond à la partie horizontale du monument funéraire. C'est son épaisseur qui déterminera le prix.
  • Le soubassement de la pierre tombale, quant à lui, va correspondre aux différentes pièces situées en dessous de la dalle 1, 2, 5 pièces...
Les pierres tombales sont installées par des marbriers. Si cela relève de l'art de la marbrerie, la plupart des monuments sont réalisés en granit. La matière est en effet moins coûteuse et plus résistante aux intempéries. Il existe différents types de granit dont la couleur varie en fonction de son origine. De couleur grise, le granit français provient essentiellement du Tarn. Vous pouvez aussi opter pour de la pierre qui nécessitera plus d'entretien. Son aspect avec le temps aura tendance à se noircir.

Comment acheter une concession ?

Avant la construction d'un édifice, il faut avoir acheté une concession funéraire. Quelles sont les démarches à faire ? Une concession funéraire correspond à une parcelle de terrain, située dans un cimetière, que la mairie d'une commune loue à un particulier pour y enterrer un de ses proches. Vous avez ensuite la possibilité d'y édifier une pierre tombale. Vous n'êtes en aucun cas propriétaire du terrain. Vous en achetez juste l'usage. Les prix pour une concession ne sont pas partout les mêmes et il convient de respecter un cadre légal précis pour en faire l'acquisition.
Vous devrez tout d'abord vous rapprocher de la mairie de la commune où est situé le cimetière pour faire votre demande. Il vous faudra sûrement fournir des documents pour prouver votre lieu de résidence et votre état civil. L'acquisition d'une concession dans un cimetière communal est due :
  • aux personnes décédées sur le sol de cette commune, quel que soit leur lieu de domiciliation ;
  • aux personnes domiciliées sur le sol de cette commune, mais qui seraient décédées dans une autre commune ;
  • aux personnes non domiciliées dans cette commune, mais qui y ont une sépulture de famille.

Quels sont les différents types de concession ?

Les concessions varient selon la durée pour laquelle le terrain est alloué, mais aussi selon le nombre de personnes pouvant y être inhumées. Vous avez donc la possibilité de choisir un contrat de concession temporaire (entre 5 et 15 ans), trentenaire (30 ans), cinquantenaire (50 ans) ou perpétuel (à perpétuité). Attention ! Les cimetières ne proposent pas toujours ces différentes options. À noter que la durée d'une concession funéraire débute au moment de la souscription, et non pas à la date du décès de l'acquéreur. Pour qui souhaite acheter une concession autre que perpétuelle, il est donc vivement conseillé de ne pas s'y prendre trop à l'avance !
La concession peut être familiale et être transmise au conjoint (époux, concubin, pacsé et même divorcé), aux descendants et héritiers. Le premier arrivé est le premier servi, et cela est possible dans la limite des places disponibles ! La concession peut être individuelle ou collective, c'est-à-dire pour les personnes désignées dans l'acte de concession. Pensez à renouveler votre concession car si elle a une durée limitée, la commune peut la reprendre. Vous disposez de deux ans à l'échéance de la concession pour la reconduire. De même, si la tombe n'est pas entretenue, la commune pourra constater l'état d'abandon et entamer une procédure de reprise dans certaines conditions.