Actualités 

FLASH INFO

Par Marie-Christine Ménoire |  Le 10/07/2020

Investissement locatif

Plus près, c'est mieux pour 3 sondés sur 10
Selon un sondage de l'Observatoire du Moral Immobilier (OMI), réalisé en partenariat avec Seloger, 3 investisseurs sur 10 envisagent d'acheter un bien immobilier près de chez eux pour le louer. Outre la connaissance du marché local, les travaux et les démarches de location se voient facilités. Pour une majorité (40 %), un logement locatif permet de se constituer un patrimoine pour la retraite et de pallier la baisse de revenus qui s'ensuivra.

3,11 %

Taux de l'intérêt légal applicable aux créances entre particuliers, à compter du 1er juillet et jusqu'au 31 décembre (contre 3,15 % auparavant).
Pour mémoire, ce taux sert au calcul des pénalités en cas de retard de paiement.
Source : Arrêté du 15/06/2020 relatif à la fixation du taux de l'intérêt légal

Déménagement On en profite pour changer de contrats

Déménager c'est changer de ville, de quartier, remplacer ses meubles… Bref, c'est l'occasion de tourner la page et de partir sur de nouvelles bases.
Et cela est vrai aussi pour les contrats d'abonnement. Selon une enquête YouGov, un déménagement entraîne un tri et de nouveaux choix pour près de 4 Français sur 10. Cela concerne tant l'électricité que l'assurance habitation ou l'opérateur de téléphonie.

Prêts et loyers Une aide exceptionnelle suite au coronavirus

À partir du 30 juin, les chômeurs et les salariés rencontrant des difficultés financières pour payer leur loyer pourront bénéficier d'une aide mensuelle exceptionnelle de 150 €.
Accordée pendant une durée maximum de 2 mois, avec effet rétroactif à compter du 1er avril, plusieurs conditions doivent être réunies pour y prétendre :
  • être salarié du secteur privé et avoir des ressources inférieures à 1,5 Smic ;
  • être demandeur d'emploi.
Si vous êtes salarié, vous devez :
  • avoir subi une baisse de revenus d'au moins 15 % suite aux mesures de chômage partiel ou une hausse significative de vos dépenses ;
  • ou avoir connu des surcoûts de loyer du fait de la crise sanitaire en maintenant une double résidence pour motif professionnel.
Cette aide s'adresse aux :
  • locataires du parc privé, social et intermédiaire ;
  • locataires de résidence collective d'hébergement (hors Crous) ;
  • ménages accédant à la propriété.
Pour en faire la demande, vous pouvez vous renseigner :
  • soit auprès du service social de votre entreprise ;
  • ou faire directement la demande sur www.actionlogement.fr dans les 3 mois qui suivent la première baisse de revenus ;
  • ou bien contacter la plateforme SOS loyers impayés au 0 805 16 00 75.

14 000

Selon une étude de Cofidis publiée en exclusivité par Le Figaro, les Français disent qu'ils ont besoin de plus de 14 000 € pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. S'ils peuvent bénéficier d'aides de l'État et des collectivités pour les réaliser, seulement 9 % des ménages interrogés déclarent les solliciter.
Source : www.immobilier.lefigaro.fr 06/20

Achat immobilier et nuisances sonores Le propriétaire doit vous informer

Depuis le 1er juin, le vendeur d'un logement ou d'un terrain constructible doit informer l'acquéreur des nuisances sonores dues à la proximité d'un aéroport. Au même titre que d'autres informations concernant l'amiante, le plomb ou les termites, la présence d'un couloir aérien devra figurer dans le diagnostic technique à fournir lors de la vente. Ce document comportera :
  • l'indication claire et précise de la zone où se situe le logement ;
  • les mesures répertoriées dans le plan d'exposition au bruit des aérodromes ;
  • la mention de la possibilité de consulter le plan d'exposition au bruit, à la mairie de la commune où est situé l'immeuble.
Ce document est également obligatoire pour une mise en location.

Vous avez du courrier

Si vous avez des timbres en francs au fond de vos tiroirs, ne les jetez pas ! Vous pouvez vous en servir pour affranchir votre courrier. À condition, bien sûr, de respecter la conversion «francs-euros» et d'atteindre les nouveaux tarifs en vigueur.
Source : Rép. min n°26004 au JOAN du 02062020

Opération Coup de pouce vélo et bonus VAE Profitez-en !

Après ces longues semaines sans trop pouvoir bouger, vous avez envie de vous remettre au vélo. C'est le moment ou jamais ! Gouvernement et collectivités locales distribuent des aides financières :
  • une prime de l'État de 50 € maximum hors taxes pour remettre votre vélo en état (changement de pneus, révision des freins…).  Seule condition : confier les réparations à un réparateur participant à l'opération après avoir pris rendez-vous. Le bénéfice du dispositif est ouvert une seule fois par personne, jusqu'au 31 décembre prochain. La liste des réparateurs participant à cette opération est consultable sur la plateforme coupdepoucevelo.fr.
  • un bonus pour l'achat d'un vélo à assistance électrique (VAE). Son attribution dépend de plusieurs conditions concernant notamment le demandeur (être majeur et domicilié en France, avoir un revenu fiscal inférieur ou égal à 13 489 €). Ce bonus viendra obligatoirement en complément d'une aide attribuée par une collectivité territoriale pour le même vélo. Le montant des deux aides cumulées ne peut pas être supérieur à 200 €. La demande s'effectue via un formulaire spécifique sur le site de l'agence de services et de paiement (ASP) dans les 6 mois suivant la date de facturation de l'achat.