Habitat 

Immobilier NEUF
Voyez la vie en vert !

Par Christophe Raffaillac |  Le 10/07/2020

Pour voir la vie du bon côté au niveau immobilier, il faut s'intéresser aux logements respectueux de l'environnement. Plus écologique et économique, le neuf constitue une autre façon de se mettre au vert.

Avec la vague verte qui déferle dans plusieurs grande villes, les Français confirment leur volonté de passer à la vitesse supérieure en matière de respect de l'environnement. Sous-jacent, le souhait de vivre dans des logements plus performants au plan énergétique. Un enjeu de taille puisque le bâtiment représente 24 % des émissions de Gaz à effet de serre (GES) et 44 % de la consommation finale d'énergie dans notre pays. D'où l'intérêt de se tourner vers le neuf lorsque l'on souhaite vivre dans un logement économique. Sa conception répondant aux exigences de la RT 2012 (réglementation thermique) lui permet de limiter sa consommation. Et la prochaine RT 2020 - prévue à l'horizon 2021 - va permettre à un bâtiment de produire autant d'énergie qu'il n'en consomme.
À ces atouts s'ajoute la volonté de lutter contre l'étalement urbain. Le neuf veut aussi répondre à cette nouvelle donne en respectant l'objectif « zéro artificialisation nette des sols ». Ce qui signifie que les efforts en matière de logement devront être portés sur la reconstruction de la ville sur la ville. Ainsi, le neuf s'inscrit bien dans les attentes post-confinement des Français qui rêvent d'un urbanisme apaisé et de terrasses ensoleillées !

PRIORITÉ AUX ÉCONOMIES

La RT 2012 limite la consommation d'énergie à 50 kWh/m2/an. Ce qui revient à diviser par deux ou trois la facture de chauffage par rapport à un logement plus ancien. Aussi, tous les appartements sont équipés d'un système individualisé pour mesurer ou estimer l'énergie dépensée.

Moins de consommation d'énergie

Pour veiller à ses niveaux de consommation, le parc immobilier neuf va bientôt s'appuyer sur la RT 2020. Dès l'été 2021, elle régira les performances environnementales des bâtiments. Ses principales avancées vont reposer sur les 3 piliers suivants :
  • diminuer l'impact carbone des bâtiments,
  • poursuivre l'amélioration de leur performance énergétique,
  • et garantir la fraîcheur pendant les étés.
Pour parvenir à ces résultats, la nouvelle réglementation environnementale favorisera des isolants biosourcés par exemple, émettant peu de gaz à effet de serre issus de matières renouvelables. Cela concerne la biomasse végétale ou animale, ainsi que d'autres éco-matériaux ou matériaux recyclés. D'autre part, elle encouragera le recours aux énergies décarbonées comme l'électricité, le bois et les réseaux de chaleur alimentés par des énergies renouvelables.
De plus, la RE 2020 favorisera la baisse des consommations en insistant sur la performance de l'isolation et de l'indicateur bioclimatique (Bbio).

Autant d'atouts immobiliers

Avec ses pièces à vivre aux dimensions généreuses et ses loggias offrant un bel agrément, le neuf fixe de nouveaux standards en termes de qualité de vie. À cette conception au goût du jour s'ajoutent des avantages au niveau de l'emplacement. Un élément déterminant qui participe à la prise de valeur du bien et à sa facilité de revente. Dans le cadre de la Convention Citoyenne pour le Climat, les pouvoirs publics souhaitent agir pour la biodiversité en apportant de la nature en ville par exemple. Ce qui aura pour conséquence de rendre l'habitat urbain plus attractif et mixte socialement.
Ainsi, des immeubles neufs pourront voir le jour grâce au changement d'usage des terrains artificialisés non occupés. De même, des immeubles collectifs pousseront dans les zones pavillonnaires.  Autant de mesures qui lutteront contre l'artificialisation des sols, éviteront la transformation des terrains de pleine terre et favoriseront le cadre de vie.

Plus de confort de vie

Hérités de la RT 2012, nombre d'équipements participent au confort du logement. À commencer par la filtration des bruits extérieurs qui doit respecter une réglementation acoustique lors de la demande de permis de construire.
Conditionnée par la loi sur l'accessibilité, l'architecture des bâtiments se traduit par des accès plus larges, des portes s'ouvrant à 90°, des étages desservis par des ascenseurs. Les cuisines, de 3,10 m de large au minimum pour qu'une personne en fauteuil roulant puisse s'y déplacer, donnent sur la pièce à vivre. Les logements comprennent de vastes entrées, des salles de bains spacieuses et de grands dégagements sans trop empiéter sur la surface du séjour et des chambres.
Si chaque appartement dispose de sa place de parking, celle-ci se voit équipée de prises de recharge pour les véhicules électriques. Quant aux prises de courant,  la norme exige un minimum de 5 prises électriques dans la pièce principale.

DES LOGEMENTS PLUS FRAIS

La RT 2012 vise à limiter le recours à la climatisation et à préserver le « confort d'été ». La température intérieure ne doit pas dépasser 26° C, même lorsqu'il fait très chaud plusieurs jours de suite. Aussi, stores, débords de toits et brise-soleil équipent les fenêtres des pièces orientées au sud.