Mon notaire m'a dit 

Pension de reversion
Quel complément pour le conjoint ?

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 23/07/2020

À ne pas confondre avec l'allocation veuvage qui est une aide sociale accordée temporairement par l'État, la pension de reversion permet au conjoint survivant de conserver un certain niveau de vie voire, pour certains, de survivre. Stéphanie Swiklinski, diplômée notaire, nous éclaire sur le sujet.

Qu'est-ce qu'une pension de reversion ?

Lors du décès d'un assuré, son conjoint a la faculté de toucher une partie de la pension de base et de la pension complémentaire que la personne percevait parce qu'il était déjà à la retraite ou qu'il aurait dû percevoir. Jusqu'à présent - le système pourrait être réformé en même temps que les retraites - tous les régimes français de retraite offrent la possibilité au conjoint de l'affilié de percevoir une partie de la pension suite au décès. Cette pension dite de "reversion" est aussi appelée pension de droits indirects. Il s'agit d'un dispositif visant à protéger le conjoint survivant. Mais attention, tous n'y ont pas droit !
En effet, seuls les conjoints mariés peuvent prétendre à la pension de reversion. Ainsi, les partenaires pacsés et les concubins sont exclus du dispositif. De plus, certains régimes n'octroient plus de pension de reversion, en cas de remariage du veuf ou de la veuve.

Comment bénéficier de la pension de reversion ?

La pension de reversion n'est pas automatique. Le veuf ou la veuve devra expressément en faire la demande à la caisse de retraite auprès de laquelle le défunt était assuré. Le formulaire de demande de reversion peut être téléchargé sur les sites des différents régimes. La demande peut également se faire par courrier.
Les conditions d'octroi de la pension de reversion varient selon les régimes. Il faut non seulement être marié, mais il existe également des conditions de ressources inhérentes à la personne du conjoint survivant ; le but étant de maintenir le niveau de vie. Il existe aussi une condition d'âge pour le veuf ou la veuve qui est variable selon les caisses de retraite. Ces conditions sont cumulatives.

De quels paramètres va dépendre son montant ?

Le montant de la pension de reversion sera calculé en fonction de celui de la retraite du défunt et dépendra aussi du régime de retraite concerné. Il existe aujourd'hui une multiplicité de régimes. En principe, le montant de la pension de reversion représente environ 54 % de la pension de retraite du défunt. Elle pourra même atteindre 60 % pour certaines qui portent sur une retraite complémentaire. Cette pension de reversion se verra révisée en cas de changement de situation.