Habitat 

Cédez à l'envie d'une véranda !

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 26/08/2020

Que vous souhaitiez agrandir votre maison en créant une pièce à vivre supplémentaire, lui donner de la plus-value ou tout simplement vous faire plaisir, voici 3 réponses autour de la véranda pour vous aider dans votre choix.

Dois-je obtenir une autorisation pour faire une véranda ?

Avant de vous lancer dans les travaux, faites un tour par la mairie de votre commune pour savoir si le projet est réalisable. Il est en effet indispensable de consulter le PLU (plan local d'urbanisme) qui peut éventuellement réglementer la distance de recul, la hauteur, la superficie maximale de la véranda ou les matériaux autorisés (bois, aluminium, PVC). Si votre maison se trouve en lotissement, prenez le temps de lire le réglement le régissant. La construction d'une véranda pourrait être interdite ! Par ailleurs, selon la dimension de votre projet de véranda, certaines formalités administratives sont incontournables. Alors, êtes-vous soumis à une "simple" déclaration préalable de travaux, un permis de construire ou pouvez-vous réaliser votre rêve en toute liberté ?
Superficie de la véranda Formalités à accomplir
Surface inférieure à 5 m2 Pas de formalité
Surface comprise entre 5 et 20 m2 (surface plancher ou emprise au sol) Déclaration préalable de travaux
Surface comprise entre 20 et 40 m2 et superficie totale de la maison inférieure à 170 m2 Déclaration préalable de travaux
Espace supérieur à 20 m2 Permis de construire

Attention, il existe certaines subtilités selon l'implantation de la future véranda et le fait qu'elle soit accolée à la maison ou indépendante, selon si elle est en zone urbaine ou pas. Si votre terrain se trouve également dans un site classé ou à proximité d'un monument historique, votre projet de véranda devra recevoir l'aval des Architectes des Bâtiments de France (ABF). Il veillera à ce que la future construction s'intègre au mieux à son environnement.

Comment choisir l'orientation de ma véranda ?

L'écologie fait désormais partie de notre quotidien. Votre véranda sera bioclimatique ou ne sera pas ! Le choix va de soi quand on sait qu'il y a des économies d'énergie à réaliser. Double avantage : votre véranda chauffe votre maison en hiver et évite sa surchauffe en été. Afin de tirer le meilleur parti de votre véranda, il est préférable de la construire selon les principes de l'architecture bioclimatique. Vous pourrez ainsi profiter des apports du soleil et de la circulation naturelle de l'air. L'orientation est donc primordiale. Il faut tenir compte des vents, de l'orientation du soleil, des arbres se trouvant à proximité (ils pourraient faire de l'ombre) et surtout de la région dans laquelle vous vous trouvez. On va ainsi rechercher le plus souvent une orientation au sud, avec jusqu'à 20 degrés vers le sud-est ou le sud-ouest. Dans le sud de la France, en revanche, on préconisera une installation plutôt à l'est de votre habitation. N'hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel !

Votre meilleur allié : le store

Choisissez avec soin vos stores ou volets roulants pour votre véranda. Cela engendre un coût supplémentaire au départ mais cela permettra de réguler la température à l'intérieur de la véranda.

Quel matériau pour valoriser votre maison ?

Vérifiez tout d'abord qu'il n'y ait pas de restriction sur votre commune, concernant la liberté de choix des matériaux. Acier, bois, aluminium ou PVC, le matériau à choisir dépendra non seulement du style de votre maison, de la couleur de la façade, mais aussi de ses caractéristiques phoniques et thermiques. Le type de vitrage revêt aussi toute son importance. Privilégiez le double vitrage pour limiter les déperditions de chaleur. Il est aussi possible (sauf dans certains secteurs) d'installer des panneaux photovoltaïques intégrés dans la toiture. Ce système vous permettra de produire votre électricité mais aussi de la revendre. Votre véranda se transformera alors en source d'énergie.