Vrai Faux 

L'isolation
La solution 100 % confort

Par Marie-Christine Ménoire |  Le 01/09/2020

Vos factures énergétiques n'en finissent pas de flamber. Votre confort n'est pas à la hauteur de vos espérances. La solution : l'isolation. Vous y gagnerez sur tous les plans, été comme hiver. Voici quelques réponses à vos interrogations pour vous aider à prendre votre décision.

C'est la toiture qu'il faut isoler en priorité

Vrai : c'est prouvé. Les plus importantes déperditions de chaleur se situent au niveau de la toiture et des combles. Près de 30 % de l'énergie s'échappe par là (contre 20 à 25 % pour les murs et 10 à 15 % pour les fenêtres).

Le bénéfice de l'isolation ne sera visible que l'hiver

Faux :  les bienfaits de l'isolation dureront toute l'année, quelle que soit la saison. L'hiver elle empêchera les déperditions de chaleur. Vos factures énergétiques seront nettement allégées. L'été, elle conservera la fraîcheur intérieure de votre habitation. Une bonne façon de remplacer la climatisation.

L'isolation doit être doublée d'une bonne ventilation

Vrai : les deux opérations sont indissociables. D'ailleurs la ventilation, tout comme l'isolation, occupe une place importante dans la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). Elle a pour but d'évacuer l'humidité, la vapeur d'eau et la pollution liées à l'occupation des bâtiments. Ce qui garantit l'hygiène des lieux et la santé des occupants. Pour être efficace, cette ventilation (VMC), à simple ou double flux, doit être associée à une isolation performante. Combiner isolation et ventilation c'est l'assurance d'une maison plus saine, confortable et économe en énergie.

Je dois faire réaliser un bilan thermique pour savoir s'il faut isoler ma maison

Vrai : vos factures peuvent être un indice concernant votre consommation énergétique. Mais elles ne sont pas suffisantes pour savoir si votre maison est bien isolée. Un bilan thermique est indispensable pour déterminer avec précision les sources de déperdition de chaleur. Cela vous permettra de cibler précisément les points sensibles et les travaux les plus pertinents pour réaliser des économies d'énergie.

Les travaux d'isolation par l'extérieur nécessitent un permis de construire

Faux : l'isolation extérieure modifie l'aspect extérieur du bâtiment. Une simple déclaration de travaux auprès de la mairie est nécessaire. Ce document permettra à l'administration de vérifier que votre projet respecte les règles d'urbanisme en vigueur (couleur des murs…). Cependant, si les travaux d'isolation extérieure concernent un bâtiment classé ou situé dans un secteur sauvegardé, il faudra demander un permis de construire (voire l'aval des architectes des bâtiments de France). Pour être plus sûr, renseignez-vous auprès de votre mairie.

Isoler sa maison donne droit à MaPrimeRénov'

Vrai :  les ménages aux ressources modestes et très modestes peuvent bénéficier de cette prime forfaitaire, distribuée par l'Anah (Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat). Par exemple, pour l'isolation des murs par l'extérieur, le montant de MaPrimeRénov' sera de 100 euros/m2. Une isolation par l'intérieur donnera droit à 25 euros /m2. Mais les travaux de rénovation vous donnent également droit à d'autres aides financières (Éco-PTZ, crédit d'impôt rénovation énergétique…).

L'épaisseur de l'isolant est le seul critère d'efficacité

Faux : l'épaisseur de l'isolant aura son importance mais ce n'est pas le seul critère à prendre en compte. En fait, l'efficacité de l'isolant dépendra aussi de sa conductivité thermique (ou coefficient lambda de conductibilité en W/m°C), c'est-à-dire sa capacité à conduire la chaleur. Si un matériau possède une conductivité thermique élevée, il sera conducteur de chaleur et sera donc un mauvais isolant. Il faudra également prendre en compte sa résistance thermique, c'est-à-dire sa capacité à "faire barrage" au froid et à la chaleur. Plus elle est élevée, plus l'isolant est efficace. Elle est indiquée par la lettre R sur l'emballage et exprimée en m² K/W (Kelvin par Watt).

L'isolation des combles n'est pas toujours possible si le toit a une configuration particulière

Faux : que vos combles soient aménageables, perdus, pentus… il n'y a pas de souci. L'isolation s'adapte à toutes les toitures. Selon le cas, vous aurez le choix entre un isolant en panneaux, en rouleaux, en vrac, soufflé… Il y aura toujours une solution. Pour vous aider à trouver l'isolant qu'il vous faut, faites appel à un professionnel.

Il est possible d'isoler avec des matériaux bio

Vrai : l'isolation est une des composantes essentielles de la construction durable. Elle concerne bien évidemment les combles mais aussi les murs. L'isolant choisi sera efficace et inoffensif pour la santé des occupants du logement. Parmi les matériaux écolos les plus courants, vous pourrez opter par exemple pour la laine de chanvre, la ouate de cellulose, le liège mais aussi la laine de mouton, les plumes de canard, la laine de roche…