Dossier 

Maisons, appartements, terrains
Bienvenue pour la remise des prix !

Par Christophe Raffaillac |  Le 01/09/2020

Rarement un événement n'a attiré autant de public que la scène immobilière ! Malgré la crise sanitaire, les acquéreurs jouent habilement des coudes pour acheter. Dans ce marché plutôt convoité, découvrons le prix du ticket d'entrée pour disposer d'une maison, d'un terrain ou d'un appartement.

L'année 2020 semblait bien partie pour battre les records de vente enregistrés un an plus tôt tant le public manifestait de l'intérêt pour acheter ! Mais avec la crise de la Covid, bien des projets ont souffert de l'allongement des délais pour visiter et pour obtenir un prêt.
Des difficultés bien comprises de tous, qui n'ont pas entamé le moral des particuliers, bien au contraire. Depuis le 11 mai, au sortir du confinement, les intentions d'achat ont fait un bond ! Les signes d'une crise pronostiquée par bien des Cassandre semblent s'éloigner de jour en jour. Les effets collatéraux de la crise sanitaire risquent plutôt de se ressentir sur l'évolution des prix dans les zones dites «tendues» où la demande dépasse l'offre.
Aujourd'hui, il reste à savoir comment les prix ont évolué dans un marché quelque peu chahuté cette année. Les villes vont-elles continuer d'affirmer leur suprématie en matière de prix ? Les biens ruraux peuvent-ils regagner de l'intérêt compte tenu de l'attrait pour la résidence secondaire ? Le moment semble tout indiqué pour se poser et assister à la remise des prix après un semestre mouvementé pour l'immobilier !

PRIX DU BIEN COUP DE C?UR LA MAISON AVEC TERRAIN

Le confinement reste une expérience inédite qui s'est traduite par une forte envie de se mettre au vert pour bien des Français. Depuis, ce n'est pas surprenant que les maisons avec terrain constituent le logement idéal pour de nombreux ménages. Dans ces conditions, découvrons tous les prix de référence dans ce marché de plus en plus convoité de la maison individuelle.

Les clés du succès ? Pour bien comprendre tout l'intérêt de la maison, il convient de faire un rapide tour du propriétaire pour constater ses nombreux avantages. À commencer par l'espace qu'elle offre par rapport à un appartement avec, généralement, sa vaste pièce à vivre et ses 3 chambres. Son autre atout repose aussi sur son potentiel en termes d'évolution. Une extension lui permet de gagner en espace de vie et en caractère.

Le budget à consacrer ? En Charente-Maritime, les maisons affichent un prix médian de  189 800 €. Des disparités importantes se ressentent selon que l'on se trouve dans l'agglomération de La Rochelle ou la Haute-Saintonge. S'il faut un budget médian de 300 000 € pour acheter à La Rochelle, le prix fond significativement à Pons qui réclame seulement 109 700 €. Notons quelques valeurs intermédiaires à Rochefort à 165 500 €, ou encore à Saintes à 148 100 €.
Une escapade dans le département de la Vendée nous réserve un profil assez proche de 168 000 €. Tandis que l'agglomération des Sables d'Olonne se hisse à 240 000 € pour l'acquisition d'une maison, celle de La Roche-sur-Yon plafonne à 165 000 €. Notons que dans sa partie nord, la Vendée affiche une belle homogénéité, avec des prix allant de 157 500 € aux Herbiers à 203 300 € à Challans. En s'éloignant de la côte atlantique, en rejoignant le département des Deux-Sèvres,  le prix de l'immobilier s'adoucit (119 300 €). Le pays niortais voit ses maisons se négocier 142 700 €, tandis que dans le Bocage Bressuirais elles se vendent 103 400 €.
Situation proche dans la Vienne à 134 000 € où l'agglomération de Poitiers réclame 155 900 €. En rejoignant le pays du Grand Châtellerault, 90 000 € suffisent pour acheter.

PRIX médian MAISON
? CHARENTE-MARITIME : 189 800 €
? DEUX-SÈVRE : 119 300 €
? VENDÉE : 168 000 €
? VIENNE : 134 900 €

PRIX DU PLACEMENT IDÉAL LA RÉSIDENCE SECONDAIRE

Véritable star de l'été, la résidence secondaire occupe le devant de la scène dans bien des villes balnéaires ou des villages touristiques. Elle séduit de plus en plus de Français qui y voient l'occasion de réaliser un bon investissement sans sacrifier au désir de dépaysement. Elle mise sur son bel emplacement pour attirer les clients. Combien fait-elle payer ses prestations ?

Les clés du succès ? Les amateurs de résidences secondaires souhaitent avant tout disposer d'un pied-à-terre au bord de la mer ou à la campagne. Face à la faible rémunération des placements financiers, la pierre constitue une valeur refuge.
À cela s'ajoutent des usages post-confinement visant à faire de cette résidence secondaire un lieu privilégié pour s'échapper des grandes villes et, pourquoi pas, envisager du télétravail…

Le budget à consacrer ? Pour vérifier l'attractivité du territoire, il suffit de se référer au prix médian des maisons dans le secteur de Royan (17) qui s'établit à 220 000 € (+ 4.8 % de sur 12 mois), avec un pic de 297 200 € à Saint-Palais-sur-Mer. Plus au nord, l'Île de Ré surfe sur une tout autre vague puisque le prix médian des maisons atteint 533 900 €, enregistrant une hausse de 4.6 % sur 12 mois à fin avril. L'Île d'Oléron se montre plus abordable avec un tarif de 208 800 €.
En Vendée, c'est Noirmoutier-en-l'Île qui décroche la palme de la ville la plus onéreuse du département du haut de ses 350 000 €. Le secteur des Sables d'Olonne arrive en deuxième position en atteignant les 240 000 €. Sur la troisième marche du podium, nous voyons le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie se distinguer avec ses 193 500 €.
Dans les Deux-Sèvres, Coulon, capitale de la Venise Verte au sein du Marais Poitevin, fait partie des terres de prédilection des amateurs de résidences secondaires. Les pied-à-terre se négocient au prix médian de 142 700 € dans le secteur.

RÉSIDENCE SECONDAIRE
=> Île de Ré (17) : 533 900 €
=> Royan agglo (17) : 220 000 €
=> Sables d'Olonne agglo (85) : 240 000 €
=> Secteur Marais Poitevin (79) : 142 700 €

PRIX DU BON INVESTISSEMENT L'APPARTEMENT

Avec l'expérience du confinement, l'appartement avec extérieur se voit pousser des ailes. Les acquéreurs aspirent à des logements avec balcon ou terrasse pour avoir l'impression d'être au vert.
Les clés du succès ? Concentré dans les villes balnéaires et préfectures, le marché des appartements permet de trouver des biens offrant un bon rendement locatif.
Le budget à consacrer ? À 3 770 €/m², le prix des appartements dans l'agglomération de La Rochelle connaît une belle ascension puisqu'il a enregistré 7,2 % de hausse sur 12 mois. Celui des Sables d'Olonne évolue sur des flots comparables avec une médiane à 3 420 €/m² pour 4,1 % d'augmentation.
En comparaison, la périphérie niortaise navigue en eau calme car le prix médian se limite à 1 300 €/m². Assez proche, le Grand-Poitiers réclame 1 660 €/m².

prix APPARTEMENT AGGLO
? La Rochelle : 3 770 €/m2
? Sables d'o : 3 420 €/m2
? NIORT : 1 300 €/m2
? poitiers : 1 660 €/m2

PRIX DE LA CRÉATIVITÉ LE TERRAIN

Le terrain à bâtir reste la solution idéale. Non seulement la maison répond à plein d'aspirations et permet un extérieur personnalisé.
Les clés du succès ? Avec des parcelles déjà loties, des emplacements près des commerces, bon nombre de terrains à bâtir ont la préférence de nombreux acheteurs. Notamment les primo-accédants qui peuvent bénéficier du prêt à taux zéro (PTZ). De plus, les maisons neuves respectent des normes de construction (RT et bientôt RE 2020) qui les rendent performantes au plan énergétique.
Budget à consacrer ? À l'échelle du Poitou-Charente, le prix médian des terrains à la vente sur immonot atteint 34 500 €.

prix MÉDIAN TERRAIN
? CHARENTE M.: 50 000 €
? DEUX-SÈVRES : 26 000 €
? VENDÉE : 53 000 €
? VIENNE : 28 000 €