Mon projet 

Adil & Anah
Ces aides pour chouchouter votre logement à moindre coût

Par Marie-Christine Ménoire |  Le 12/10/2020

Ces dernières semaines, vous avez passé pas mal de temps dans votre logement et vous avez eu tout loisir de le scruter du sol au plafond. Cela vous a donné des idées de petits ou de plus gros travaux.  Pour éviter que ces améliorations ne restent au stade de projets, frappez aux bonnes portes pour bénéficier d'un petit coup de pouce financier !

ADIL et Anah Deux organismes à votre service

C'est décidé, vous voulez un logement plus confortable, plus économique et plus écologique. Mais vous ne savez par où commencer et avez besoin de conseils, notamment pour connaître les conditions pour bénéficier d'aides financières. Deux organismes sont incontournables en la matière :
  • l'Anil (Agence Nationale d'Information sur le Logement) et les Agences Départementales d'Information sur le Logement (Adil) vous dispensent des conseils et vous aident à faire les bons choix. Présentes dans 82 départements, les ADIL sont des associations sans but lucratif, composées d'experts et de juristes formés sur l'ensemble des thématiques liées au logement et à la maîtrise de l'énergie.
    Leur rôle est d'informer et de conseiller le public de façon neutre et objective sur les questions de logement et de l'habitat. Cela concerne le fonctionnement de votre copropriété, la rédaction de modèles de courriers types, les renseignements sur le moyen d'éviter les impayés de loyers. Et pour un logement individuel, il peut s'agir de conseils pour la rénovation énergétique ou la recherche de financements pour les travaux.
  • l'Agence nationale de l'habitat (Anah) qui, depuis près de 50 ans, améliore l'état du parc de logements privés existants. Elle encourage les travaux de rénovation et de réhabilitation des logements en accordant des aides financières aux propriétaires occupants modestes et aux syndicats de copropriétés fragiles et en difficulté. Elle propose également aux propriétaires bailleurs privés un contrat pour faciliter la mise à disposition d'un parc locatif rénové à loyer abordable.

MaPrimeRénov' La petite dernière

Cette prime, distribuée par l'Anah, est destinée à remplacer progressivement le Crédit d'impôt transition énergétique (CITE). Versée à la fin des travaux (réalisés par un artisan labellisé RGE), elle ne concerne pour l'instant que les ménages modestes et très modestes qui vont qui vont réaliser certains travaux d'économie d'énergie (isolation, chauffage...) dans leur résidence principale (maison individuelle ou logement collectif dont la construction date d'au moins 2 ans). L'attribution et le montant de la prime sont estimés en fonction de plafonds de ressources établis selon la composition du foyer et le lieu d'habitation.
 
Plafonds de ressources en euros des propriétaires occupants pour bénéficier de MaPrimeRénov' en 2020
Nombre de personnes composant le ménage Région Île-de-France Autres régions
  Ménages aux ressources très modestes Ménages aux ressources modestes Ménages aux ressources très modestes Ménages aux ressources modestes
1 20 593 25 068 14 879 19 074
2 30 225 36 792 21 760 27 896
3 36 297 44 188 26 170 33 547
4 42 381 51 597 30 572 39 192
5 48 488 59 026 34 993 44 860
par personne supplémentaire + 6 096 + 7 422 + 4 412 + 5 651
Cette prime est :
  • forfaitaire, elle varie selon la nature des travaux et les ressources du ménage qui fait réaliser les travaux. Par exemple, pour une maison individuelle, l'installation d'une chaudière à granulés donne droit à une prime de 10 000 € pour les ménages très modestes et 8 000 € pour les ménages modestes. Pour l'isolation des murs par l'extérieur, la prime s'élève à 100 €/m2 pour les ménages très modestes et 75 €/m2 pour les ménages modestes.
  • cumulable avec d'autres aides à la rénovation, comme l'Éco-PTZ, les aides des collectivités locales, le chèque énergie… mais pas avec l'aide de l'Anah "Habiter Mieux Sérénité".
Pour plus d'informations sur MaPrimeRénov', vous pouvez consulter le site maprimerenov.gouv.fr

Pourquoi rénover son logement

- Vivre dans un logement plus confortable
- Réaliser des économies d'énergie et préserver l'environnement
- Augmenter ou conserver la valeur de son bien

Des aides adaptées à chaque situation

Que vous soyez propriétaire occupant ou propriétaire bailleur, l'Anah aura certainement l'aide qu'il vous faut selon l'ampleur et la nature des travaux que vous voulez entreprendre, selon  :
  • "Habiter mieux sérennité" pour faire des travaux de rénovation énergétique. Cette prime peut financer 50 % des travaux avec une aide maximum de 10 000 €. À cela s'ajoute une prime pouvant aller jusqu'à 10 % des travaux pour un maximum de 2 000 €.
  • "Habiter facile" pour adapter un logement au vieillissement ou au handicap et financer jusqu'à la moitié du montant des travaux avec une aide d'un maximum de 10 000 €.
  • "Habiter sain" pour améliorer un logement dégradé ou insalubre. Cette aide finance jusqu'à la moitié du montant des travaux avec une aide plafonnée à 10 000 €.
  • "Habiter serein" pour remettre en état un logement avec des travaux conséquents. Cette subvention couvre jusqu'à la moitié du montant des travaux avec une aide d'un maximum de 25 000 euros.

Quelques chiffres

En 2019, l'Anah a contribué à la rénovation de 155 765 logements pour un montant de 970,2 millions d'euros répartis sur plusieurs domaines d'intervention : précarité énergétique, copropriétés, habitat indigne, logements vacants, autonomie…

Comment faire une demande d'aide à l'Anah

Avant de contacter l'Anah, vérifiez que vous pouvez prétendre à l'une de ces aides et que vous remplissez bien les conditions : montant des revenus, éligibilité des travaux envisagés…
Si c'est le cas, vous pouvez créer un compte et effectuer les démarches sur le site de l'Anah. Vous allez être orienté vers un
Vous allez être orienté vers un espace FAIRE qui vous accompagne dans vos démarches. Un opérateur conseil (association ou un bureau d'études privé agréé par l'État) se déplace ensuite à votre domicile pour évaluer vos besoins, choisir les entreprises et constituer votre demande d'aide.
L'Anah examine ensuite votre dossier en fonction des documents fournis avant de décider de l'attribution de l'aide ou non. Si votre demande est acceptée, les travaux peuvent commencer et vous percevez la somme due à la fin du chantier.