Mon projet 

Vivre avec son temps avec l'habitat participatif

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 20/10/2020

L'habitat participatif est avant tout un choix de vie, plus écologique et plus communautaire. Afin d'être en harmonie avec ses convictions, optez pour ce mode de logement alternatif.

L'essentiel est de participer

Il existe une façon originale d'être propriétaire : l'habitat participatif. Ce concept répond à une envie de vivre autrement dans un habitat durable. Ce projet immobilier commun regroupe plusieurs personnes qui vont ensemble chercher un terrain en vue de construire ou acheter un immeuble où ils logeront. Ils vont ainsi concevoir leur futur logement, le partager et le faire vivre. Il s'agit d'un savant mélange entre une colocation et le fait d'habiter dans une copropriété. Ce système émerge en France seulement depuis quelques années, alors que dans des pays comme la Suisse, la Norvège ou l'Allemagne (tous 3 pionniers en la matière), il est depuis longtemps bien implanté. En Allemagne par exemple, plus de 80 % des logements neufs sont construits en habitat participatif.                                         

Faire un habitat sur-mesure

Le principe des logements participatifs revient à faire des logements "sur-mesure" et non plus standardisés. Cela peut ainsi se concrétiser sous la forme de maisons individuelles ou d'un immeuble avec des appartements. Les habitants se doivent d'établir des règles de gestion durable pour leur logement. Les matériaux de construction, les performances énergétiques du bâtiment ou la gestion de l'eau et des déchets vont donc être pris en considération. Une fois l'habitat réalisé, les habitants pourront avoir accès à des espaces ou des services mis en commun, comme une laverie commune ou un étage de l'immeuble réservé aux enfants par exemple. Chacun se doit également de participer à la vie collective en sortant les poubelles par exemple ou en nettoyant la cage d'escalier. Le bien-être de chacun passe par un investissement de tous.

La loi ALUR

Avec la loi ALUR du 24 mars 2014, l'habitat participatif en tant que "démarche citoyenne" a enfin un cadre juridique. Il est possible d'opter pour une coopérative d'habitants ou une société d'attribution ou d'autopromotion. Il est même possible d'admettre comme associés des organismes de logement social.

Des avantages à tous les étages

Plus qu'un concept, l'habitat participatif est un art de vivre présentant de nombreux atouts pour celui qui serait tenté par l'aventure.
Les avantages sont essentiellement de deux ordres :
  • le coût d'acquisition est plus abordable, car les frais d'acquisition du terrain ou de l'immeuble déjà construit seront partagés entre les intervenants qui peuvent mieux négocier les tarifs compte tenu de leur nombre ;
  • les charges seront également réduites, car dans ce nouveau mode d'habitat collectif, il n'est pas nécessaire d'avoir un syndic. Les responsabilités sont partagées entre tous les habitants. La mutualisation des espaces et de certains services permet en effet de réaliser des économies considérables !
Si vous optez pour l'habitat participatif : chaque jour sera "la fête des voisins !"