Mon projet 

Baisse des taux d'intérêt
Redonnez vie à vos projets !

Par Christophe Raffaillac |  Le 17/11/2020

Parfaitement jugulée, la tension qui pesait sur le crédit immobilier se traduit par des taux en baisse depuis cet été. Des chiffres encourageants qui doivent inciter à mettre tous les atouts de son côté pour emprunter.

visuel dossier
Si la lutte contre le coronavirus peine à porter ses fruits au plan sanitaire, les réponses n'ont pas tardé à montrer leurs effets au niveau bancaire. Sous l'impulsion de la BCE (Banque centrale européenne), les grandes banques s'organisent pour soutenir la demande de crédit. En faisant infléchir la courbe des taux d'intérêt, avec des valeurs en baisse depuis le mois de juillet, elles disposent du remède pour doper les demandes de prêts. Les emprunteurs, à condition de présenter les garanties suffisantes, peuvent financer leurs projets immobiliers à des conditions intéressantes.

Des taux proches de leur plus bas niveau

visuel dossier
Avec un taux moyen de 1,22 % en septembre contre 1,11 en décembre 2019, 0,11 point seulement sépare la situation actuelle de son plancher historique, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA. Preuve que les banques portent la plus grande attention à la situation des emprunteurs, la hausse des taux semble sous contrôle. Il faut dire qu'elles ont eu tendance à céder au mouvement de panique de mars dernier en raison de la crise sanitaire, avec pour conséquence une remontée des taux à 1,24 % au 2e trimestre 2020.
En œuvrant activement en faveur de la baisse, la moyenne se situe actuellement à 1,22 % contre 1,24 % en juillet dernier. Ce qui vient faciliter l'accès au crédit pour les ménages.
Voici un "protocole" de nature à rassurer les emprunteurs qui fréquentent moins les agences ou les portails des banques en ligne qu'en 2019 ! En effet, depuis le début de l'année 2020, le recul du nombre de prêts bancaires accordés atteint 19,9 %.
Selon un spécialiste du crédit, ce recul provient de la crise économique, mais également de la mise en place des recommandations du HCSF (Haut Conseil de stabilité financière). Rappelons qu'elles stipulent un taux d'effort maximum de 33 % et une durée maximum des prêts de 25 ans. Des règles qui pénalisent les ménages les plus fragiles, ceux qui disposent d'un revenu inférieur à 3 smic, pour lesquels la production de crédits a reculé de 25 %. En revanche, pour les ménages affichant des revenus supérieurs à 5 smic, les dossiers n'enregistrent qu'une baisse de 10 %.

Accès au crédit à saisir au plus tôt

Si certains ménages se voient quelque peu chahutés en raison des menaces qui pèsent sur l'emploi, ils ne doivent pas abandonner leur projet immobilier. Bien au contraire, "une acquisition réclame de l'anticipation et ce temps qui s'offre à eux doit être mis à profit pour sa préparation, il s'agit de reporter leur projet dans le temps pour mieux le mener à bien" nous confie la responsable Crédit Habitat d'une grande banque.
Pour les autres, les clignotants semblent au vert pour emprunter. Les propositions de crédit s'accompagnent de taux intéressants, allant de 1,10 % sur 15 ans à 1,55 % sur 25 ans, variables selon le profil naturellement.
Les banques financent les projets immobiliers dès lors que les emprunteurs disposent d'un "reste à vivre" acceptable. Cela s'apprécie en déduisant la mensualité de crédit et les charges courantes des ressources mensuelles. En effet, un achat immobilier s'accompagne souvent d'un saut de charge, de dépenses supplémentaires, qu'il convient de bien évaluer. Par ailleurs, l'offre de prêt aboutira d'autant plus facilement que le client a démontré sa capacité à épargner au fil du temps. Cela représente une enveloppe qui peut servir pour l'apport personnel.
Précisons que la localisation de l'acquisition joue aussi en faveur de l'acceptation du crédit. En effet, un nouveau logement peut engendrer des frais de transport ou de garde d'enfant compte tenu de l'éloignement du lieu de travail, qu'il faut prendre en compte. De plus, l'emplacement du bien impacte largement sa valorisation et sa facilité de revente.
 
Taux de crédit hors assurance 15 ans 20 ans 25 ans
Taux très bon 0,95 % 1,14 % 1,36 %
Taux bon 1,1 % 1,27 % 1,57 %

Source : meilleurtaux le 26/10/2020