Interview 

Immobilier au Lioran
La pierre au sommet !

Par Christophe Raffaillac |  Le 19/11/2020

Dans le Cantal, le Lioran mise sur ses nombreux atouts pour hisser l'immobilier au sommet. Une ascension facilitée par l'évolution des prestations offertes été comme hiver dans la station, comme en témoigne Jacques Turquet, notaire à Murat.

Qu'est-ce qui participe à la vitalité du marché immobilier au Lioran ?

Jacques TURQUET : La vitalité du marché immobilier est le fruit de la stratégie menée par le Conseil départemental depuis de nombreuses années. Elle vise à développer la fréquentation de la station en toutes saisons. Appréciée par les skieurs en hiver, le Lioran dispose de pistes en forêt qui lui confèrent un charme et une ambiance inimitables durant la période hivernale. D'autant que les canons à neige à température positive se généralisent. Le Lioran séduit également les amoureux de « sports nature » qui pratiquent la randonnée, l'alpinisme, le VTT… durant la saison estivale. L'immobilier profite par conséquent de cette belle dynamique avec une forte demande de locations saisonnières, allant de la petite surface au chalet individuel.

Que conseillez-vous pour acheter un appartement dans la station ?

Jacques TURQUET : Tout dépend du but recherché avec cet investissement. La station dispose aujourd'hui d'un large panel de logements. Ces dernières années, des promoteurs ont construit des immeubles neufs et des locaux commerciaux. Le parc immobilier se compose de studios, appartements, chalets, fonds de commerce… Certains acquéreurs privilégient le centre de la station pour investir, car il est très animé en saison. D'autres préfèrent être plus au calme. L'offre permet aujourd'hui de répondre à toutes ces attentes avec des produits dans des budgets variables. Si dans le centre de la station, les biens s'affichent à 3 000 €/m2, sur tous les secteurs alentour ils se situent à environ 2 000 €/m2.
Quant aux logements neufs, le tarif médian avoisine 3 500 €/m2 pour des T2. Précisons que de nouveaux programmes immobiliers voient actuellement le jour sur tous les secteurs de la station.

Pourquoi conseilleriez-vous d'investir dans la station du Lioran ?

Jacques TURQUET : La station reste un excellent compromis pour réaliser un investissement plaisir. Ce qui permet de profiter de son bien en tant que résidence secondaire et de l'amortir en réalisant des locations saisonnières. Sachant que c'est un placement immobilier assez sûr. À titre d'exemple, les prix ont été multipliés par deux en 20 ans ! S'il faut revendre, l'appartement ne devrait pas subir de décote.

Comment le regain d'intérêt pour la résidence secondaire se ressent dans le Cantal ?

Jacques TURQUET : La crise sanitaire que nous rencontrons s'accompagne d'un fort regain d'intérêt pour les résidences secondaires dans le Cantal. Les acquéreurs venant des grandes villes en témoignent. Les maisons de campagne avec terrains, autour de 100 000 €, sont de plus en plus prisées. Dans divers secteurs du Cantal, les produits sur le marché commencent à manquer… Précisons que sous l'impulsion du département, la fibre dessert aujourd'hui de nombreuses communes rurales.Un réel atout aux yeux de bien des acquéreurs qui peuvent envisager du télétravail. Ce qui s'inscrit dans la logique des plateformes de télétravailleurs mises en place à Murat depuis plus de 10 ans.

Pourquoi faut-il consulter son notaire pour vendre ou acheter ?

Jacques TURQUET : De par leur activité de négociation immobilière pratiquée de longue date, les notaires possèdent une excellente connaissance du marché. Ils accompagnent acquéreurs et vendeurs dans leurs transactions en valorisant les biens à leur juste valeur et en apportant leur expertise au plan juridique.

Propos recueillis le 16/11/2020