Interview 

RE 2020 : joli coup de neuf pour la maison neuve !

Par Christophe Raffaillac |  Le 27/04/2021

Appréciée pour son côté économique tout autant que pour ses qualités esthétiques,  la maison neuve ajoute une corde à son arc.  La nouvelle réglementation environnementale, la RE 2020, va la rendre encore plus écologique. Voilà un projet immobilier à préférer en toute logique, comme en témoigne Anthony Pianezza, directeur régional Sud-Ouest des  « Maisons Babeau-Seguin ».

À quels changements se prépare la maison neuve ?

Anthony PIANEZZA :  La nouvelle réglementation environnementale - la RE 2020 - va changer la donne car en plus d'intégrer la consommation d'énergie, elle va tenir compte de l'empreinte carbone. Toute construction devra prendre en compte le cycle de vie de la maison depuis la provenance des matériaux, en passant par la mise en œuvre jusqu'au recyclage. Par exemple, le transport des tuiles devra afficher la plus faible empreinte carbone liée à leur site de production. Cela suppose de reconsidérer certaines pratiques. Cette RE 2020 relève d'une grande logique puisqu'elle incite à privilégier les matériaux produits à proximité du chantier. Cette RE 2020 obligera aussi de bâtir des constructions encore mieux exposées, tout en considérant ce dont nous appelons « l'inconfort d'été », c'est-à-dire concevoir un plan sans souffrir des grandes chaleurs l'été.

De quelles innovations s'accompagne cette nouvelle règlementation thermique ?

Anthony PIANEZZA : Avec la démarche E+/C-, pour énergie plus et carbone moins, la construction doit produire plus d'énergie et dégager moins de carbone. Cela passe par l'utilisation des panneaux photovoltaïques par exemple. Cette nouvelle norme va aussi s'attacher à la mise en œuvre de la maison et s'intéresser aux chutes de matériaux. En effet, Maisons Babeau-Seguin innove avec sa pieuvre hydraulique qui permet de calculer au plus juste les longueurs de tuyaux d'eau nécessaires. Cela évite les chutes et limite les raccords. Un seul intervenant, le plaquiste, se charge de passer toutes les gaines électriques et d'alimentation en eau pour que les électriciens et plombiers prennent le relais. Ce gain de temps et de matière contribue à réduire l'empreinte carbone de la construction.

Quels sont les atouts d'un projet dans le neuf ?

Anthony PIANEZZA : Sans aucun doute, je dirais le bien vivre des occupants ! Ce qui passe dans un premier temps par le choix du terrain pour se placer dans une logique de projet de vie. Pour cela, nous disposons d'un outil de conception de plan qui permet au client de se projeter dans sa maison. Après avoir géolocalisé le terrain, nous concevons le plan en fonction de ses attentes. Par exemple, nous privilégions une bonne exposition, des pièces à vivre protégées du soleil en été… Grâce à cette solution de réalité virtuelle, nous pouvons anticiper les attentes de la clientèle. J'ajoute que cet outil s'inscrit dans une logique de digitalisation puisque des rendez-vous peuvent se tenir en ligne et des choix s'opérer très rapidement.

Quels sont les principaux critères à prendre en compte pour réussir son projet de construction ?

Anthony PIANEZZA : nous avons beaucoup de clients qui mènent un projet en solo ou en tant que secundo accédant qui privilégient le neuf. L'offre dans l'ancien fait défaut par rapport aux nouvelles attentes des acheteurs, le neuf comble un grand vide. Pour preuve, une maison neuve nécessite en moyenne 800 € d'électricité par an et cela permet de diviser par deux les 1 600 € que réclame une maison énergivore. Cela se traduit par du pouvoir d'achat supplémentaire pour emprunter plus. Et les banques le savent bien. Les projets dans le neuf restent bien plus compétitifs que des rénovations de maisons qui coûtent cher, faute de main d'œuvre très qualifiée.

En quoi le neuf offre-t-il une belle visibilité et sérénité ?

Anthony PIANEZZA : Avec les Maisons Babeau - Seguin, les clients s'adressent à un interlocuteur unique, un conducteur de travaux pour toute la durée du chantier. D'où une vraie relation de confiance qui s'instaure jusqu'à la remise des clés. Cet accompagnement rassure et la visite chantier assure. Le projet s'inscrit dans une stratégie patrimoniale puisque la maison se revendra bien en cas de besoin compte tenu de ses performances énergétiques. Un bon entretien de la façade et de la toiture tous les ans lui assure une longévité d'au moins 50 ans sans gros travaux.

Pourquoi le neuf est-il propice aux premières acquisitions ?

Anthony PIANEZZA : Le prêt à taux zéro constitue un des leviers majeurs de l'accession à la propriété. Reconduit dans les conditions actuelles jusqu'à fin 2021, il permet de devenir propriétaire à des conditions très intéressantes. Avec une mensualité de 600 €, une maison neuve peut tout à fait s'envisager. Habiter proche d'une très grande ville ou agglomération oblige un coût du terrain très élevé. Plusieurs régions en France, proches de villes moyennes, peuvent offrir aux nouveaux propriétaires un cadre de vie idyllique avec un coût du foncier très bas. Nous proposons aujourd'hui pour ces futurs propriétaires un service de recherche de foncier.

Sur quel budget médian les primo-accédants doivent-ils se baser pour faire construire ?

Anthony PIANEZZA :  Les fondateurs de l'entreprise Bruno BABEAU et Jean-Luc SEGUIN ont toujours travaillé sur le même objectif : les meilleurs achats, aux meilleurs prix. Cela se retrouve sur le prix de vente. Des primo-accédants peuvent aujourd'hui faire construire une maison, même en 3 chambres, pour un budget de 100 000 €, auxquels s'ajouteront le coût de l'acquisition du terrain, des frais de notaires, les raccordements aux réseaux, les taxes communales et les finitions sols des chambres, finitions murs et plafonds. De nombreux clients, souvent secundo accédants, nous demandent une prestation clés en main (cuisine, verrière, mobilier de salle de bains...). À chaque demande une solution, grâce à notre réseau de partenaires.

En quoi le neuf répond-il à des projets locatifs ?

Anthony PIANEZZA : Le parc locatif compte peu de biens attractifs sur le marché. Une des raisons à cela, les dispositifs de défiscalisation se limitent à quelques communes dans les secteurs urbains et péri-urbains essentiellement. J'en profite pour inciter les investisseurs à faire construire en zone rurale, là où le besoin en logements se ressent. Le neuf leur permet de constituer un beau patrimoine et d'être assurés de dégager une belle rentabilité compte tenu des taux d'intérêt planchers. Notre gamme « Focus » notamment répond parfaitement à ce type d'investissement.

Propos recueillis par C. Raffaillac le 25/02/2021

Infos clés de la RE 2020

visuel dossier