Habitat 

économies d'énergie :
amorcez la pompe avec la PAC !

Par Christophe Raffaillac |  Le 31/08/2021

Pour que les économies d'énergie coulent à flot, il suffit de raccorder votre maison à la pompe à chaleur (PAC). Effet assuré pour que vous profitiez d'une bonne température intérieure, été comme hiver, sans que cela vous coûte trop cher !

Fini le chauffage qui vous pompe  tout votre argent et vous prive de tout confort dans votre logement ! Fort heureusement, des solutions existent pour que des courants d'air chaud se répandent idéalement à l'intérieur de la maison. Ce microclimat tant apprécié, chacun peut en profiter à condition de s'installer sous les rayons de la pompe à chaleur (PAC). Un dispositif qui offre les meilleures conditions climatiques et réserve de belles performances énergétiques dans de nombreuses maisons. Découvrons pourquoi la PAC fait désormais la pluie et le beau temps dans l'univers du chauffage et comment elle fait fondre comme neige au soleil l'intérêt d'une simple climatisation.

AÉROTHERMIE OU GÉOTHERMIE ?

À l'inverse de la pompe à chaleur aérothermique qui capte la chaleur dans l'air, la version géothermique puise les calories dans la terre. Soit les capteurs sont enterrés horizontalement sous la terre et recouvrent une grande surface du terrain à environ un mètre de profondeur. Soit il s'agit de plusieurs sondes enfouies à la verticale, jusqu'à 100 mètres de profondeur.

CHAUFFEZ BIEN

Les hivers rigoureux, voire les étés capricieux, nous conduisent à chauffer nos maisons de plus en plus longtemps. Pour profiter d'un réel confort, le budget énergie flambe s'il s'agit de recourir à l'électricité, au gaz ou au fioul. D'où l'idée de puiser dans une énergie disponible à profusion avec la PAC (pompe à chaleur) qui utilise l'air extérieur. Dans ces conditions, le chauffage peut être actionné sans trop sacrifier le porte-monnaie.
Le principe ? La PAC puise les calories disponibles dans l'air ou dans le sol, voire dans un point d'eau pour les réinjecter dans la maison sous forme de chaleur. Il convient de distinguer deux grandes familles de pompe à chaleur :
  • la PAC air/eau transmet directement la chaleur au système de chauffage central et d'eau chaude sanitaire. Elle n'est jamais aussi efficace que lorsqu'elle est couplée à un plancher chauffant car il diffuse une chaleur homogène.
  • La PAC air-air fonctionne à l'inverse d'un frigo. Plutôt que de capter l'air chaud à l'intérieur et de le rejeter dans la cuisine, la pompe à chaleur capte cet air à l'extérieur et le rejette à l'intérieur de la maison.
Avantage : la PAC peut aussi bien être installée dans une construction neuve que dans une maison en rénovation.

1000 € d'économies/an

C'est le gain moyen réalisé en installant une PAC pour chauffer son logement
Source : www.effy.fr

DÉPENSEZ PEU

Si les chaudières, poêles, radiateurs ne déméritent pas lorsqu'il s'agit de produire des calories, les factures peuvent vite faire monter la pression au plan budgétaire ! D'où l'intérêt de réduire considérablement les dépenses d'énergie. Un véritable tour de force que réalise la PAC en fonctionnant en quasi-autonomie.
Quelles économies ? Si l'achat d'une PAC se situe dans une fourchette allant de 65 € à 90 € TTC par m² chauffé, soit environ 10 000 € pour une maison de 110 m2 (source effy.fr), elle permet de réaliser d'importantes économies au niveau de son coût d'utilisation. En effet, la consommation d'une pompe à chaleur peut être évaluée grâce au COP (Coefficient de performance). Il s'agit du ratio entre la chaleur restituée dans le logement et l'énergie consommée pour la produire. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur se montre performante sans consommer trop d'électricité. Avec un COP égal à 4, cela signifie que sa consommation électrique est de 1 kWh pour 4 kWh d'énergie thermique produite pour chauffer une pièce.
À titre d'exemple, une PAC air-air dans une maison de 100 m² exige un budget d'environ 800 € annuels. En recourant à une énergie fossile, il faudrait dépenser deux fois plus en gaz ou fioul.

Avantage : Selon le site effy.fr, le montant des économies réalisables grâce à l'installation d'une pompe à chaleur air-eau se chiffre en moyenne à 1 051 €/an.

INSTALLATION

Consultez un professionnel du chauffage pour votre projet de PAC et sélectionnez un artisan certifié «RGE» pour accéder à diverses aides.

PAYEZ MOINS

À ces économies de fonctionnement, s'ajoutent des aides accordées pour l'installation d'une pompe à chaleur. Différents dispositifs contribuent à réduire le coût d'achat et la pose ! Avec MaPrimeRenov de l'Anah et la prime Effy, le coût initial de la PAC peut être pris en charge jusqu'à 90% pour les ménages les plus modestes.
Quelles aides ? Par exemple, les ménages modestes - jusqu'à 30 572 € de revenu fiscal de référence pour un foyer de 4 personnes - peuvent disposer d'une aide de 4 000 € pour l'installation d'une PAC air/eau avec MaPrimeRenov. À cette enveloppe s'ajoute le montant du Certificat d'économie d'énergie (CEE) qui pour cet exemple peut se chiffrer à environ 4 300 €, soit une dotation globale de 8 300 €. Précisons que les versions air/air des PAC ne sont pas éligibles à MaPrimeRenov.

Avantage : En fonction des plafonds de ressources, tous les foyers peuvent bénéficier de coups de pouce financiers !

TEMPÉREZ IDÉALEMENT

En plus de bien chauffer, la PAC sait aussi souffler un léger vent frais ! En se dotant d'un dispositif de refroidissement, elle fait de l'ombre à la climatisation. En effet, elle utilise une énergie renouvelable et permet de faire d'importantes économies sur les factures d'énergie. Rappelons qu'il faut aussi penser à isoler son logement pour optimiser le fonctionnement d'une PAC.
Quel principe ? L'été, certaines pompes à chaleur air-air proposent une fonction réversible pour produire de l'air frais. Pour cela, elle puise l'air chaud dans les pièces  de vie pour le rejeter à l'extérieur, et par conséquent rafraîchir l'intérieur du logement !

Avantage : La PAC air/air produit à la fois de la chaleur et de la fraîcheur tout en autorisant une installation simple et rapide.

PRÉSERVEZ MIEUX

Une source d'énergie qui se veut plus respectueuse de l'environnement, c'est aussi une des vertus de la PAC qui permet de limiter les rejets de CO2. Une solution qui devient incontournable avec l'arrêt programmé des chaudières fioul à l'horizon 2022. Initialement prévue le 1er juillet 2021 dans le neuf et le 1er janvier 2022 dans l'ancien, la mesure concernant la sortie du chauffage au fioul est reportée de 6 mois.
Quel entretien ? Écologique, LA PAC génère peu de particules nocives. De plus, elle ne dégage pas d'odeurs contrairement à une chaudière fioul ou bois. Pour limiter sa consommation en électricité, il convient d'entretenir régulièrement une PAC. Un décret paru fin juillet 2020 rend obligatoire le contrôle et l'entretien par un chauffagiste spécialiste des pompes à chaleur et systèmes de climatisation, tous les 2 ans.

Avantage : Respectueuse de l'environnement, la pompe à chaleur n'émet aucun gaz toxique.

+ DE CONFORT

Une chaleur qui profite à toutes les pièces de la maison, c'est l'avantage de la PAC air/eau qui fonctionne idéalement avec un plancher chauffant. Il en résulte un confort de vie inégalé grâce à des températures homogènes dans toute la maison.