Habitat 

Agrandissement et extension
À vos mètres, prêt, partez !

Par Marie-Christine Ménoire |  Le 19/10/2021

Objectif : gagner des mètres carrés ! Selon la configuration de votre maison, les possibilités d'étendre votre "espace vital" peuvent être nombreuses. À vous de les exploiter.

Poussez les murs

Si vous avez assez de terrain, construire une ou plusieurs pièces supplémentaires contre le bâti existant est la solution idéale. Cette "extension horizontale" pourra être dans le même style que l'existant ou au contraire totalement en rupture. Vous pouvez en profiter pour jouer avec les contrastes de style, de couleurs ou de matériaux. Au niveau travaux proprement dit, même s'ils sont identiques à ceux nécessaires lors d'une construction à part entière (fondation, terrassement, plomberie...), votre intérieur existant ne sera pas trop "perturbé" par le chantier (puisque tout se passera à côté...).

Votre famille s'est agrandie, vous avez besoin de plus d'espace… mais hors de question de déménager. De quitter cet endroit où vous avez vos habitudes et vos souvenirs. Pensez à agrandir votre maison !

Prenez de la hauteur

Si vous ne pouvez pas pousser les murs à l'horizontal, ajoutez un niveau de plus à votre maison. C'est souvent la seule solution pour les maisons de ville où le terrain est réduit, voire inexistant. Une surélévation s'avère assez complexe techniquement et suppose l'intervention d'un professionnel. Il faut démonter la toiture, monter des murs et des cloisons avant de refaire une nouvelle toiture, prévoir un escalier... En plus, la structure existante doit être assez solide pour supporter le poids de l'étage supplémentaire !

Soyez dans les règles

Consultez les documents d'urbanisme de votre commune pour savoir si le projet est réalisable et dans quelles conditions. Si vous êtes en lotissement, prenez également connaissance du règlement. Lui aussi peut vous donner des indications importantes sur ce que vous pouvez faire ou pas. Selon la superficie de l'agrandissement et son "influence" sur le bâtiment existant, vous devrez déposer un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux. N'oubliez pas de le déclarer aux services fiscaux car cela peut modifier la base de calcul de la taxe foncière. Pensez également à en parler à votre assureur.

Posez-vous dans le jardin

Le studio de jardin (que l'on peut aussi appeler Natibox ou pool house) est la tendance du moment. En version studio pour accueillir à demeure un parent isolé, répondre aux besoins d'indépendance de votre grand ado ou pour la louer à un étudiant. En version chambre d'amis pour héberger des proches le temps d'un week-end ou de vacances. En version bureau pour les abonnés au télétravail. En version loisir pour y répéter avec vos copains musiciens… Cet espace supplémentaire, totalement indépendant de l'habitation principale, est livré prêt à vivre ! Une maison miniature qui a tout d'une grande : raccordement à l'eau et à l'électricité, salle de bain, cuisine équipée, baie vitrée… Elle prendra place dans votre jardin en quelques heures sans dégradation ni déchet. Sa structure en ossature bois assure des performances thermiques et phoniques comparables à celles d'une maison. Alliance de bois et de métal, son aspect résolument contemporain s'intègre partout.

Ne sous-estimez pas votre sous-sol

Vous pouvez gagner des mètres carrés en transformant votre sous-sol ou votre cave en bureau, chambre, salle de jeux, buanderie... Avant d'entreprendre des travaux, vérifiez que cette pièce est habitable aux yeux du règlement sanitaire départemental et qu'elle ne se situe pas en zone inondable. Pour être considérée comme habitable et décente, cette pièce doit notamment avoir une hauteur sous plafond de 1,80 m (certaines mairies exigent plus). Elle doit aussi comporter des ouvertures sur l'extérieur pour le passage de l'éclairage naturel et de l'air.

Osez le container

Pour les amateurs de design et d'innovation, un container est idéal pour une extension originale. Doté de très bonnes performances énergétiques, grâce à une double isolation, ces "blocs" en ossature métallique assurent une architecture moderne et des délais de fabrication réduits. Niveau solidité, ils sont étudiés pour résister aux conditions extrêmes. Avant d'investir dans un container, renseignez-vous auprès du service d'urbanisme de votre mairie. Certaines villes interdisent les extensions de ce type, en rupture avec le style architectural de la région. Il peut parfois suffire d'un simple bardage extérieur pour qu'il se fasse plus "discret" et obtenir le feu vert.

Privilégiez la lumière avec une véranda

Spacieuse, lumineuse, conviviale... autant d'atouts pour la construction d'une véranda.Trait d'union entre votre intérieur et le jardin, elle est une valeur ajoutée qui met en valeur votre maison. Comme tout projet de grande envergure, cette extension doit être mûrement réfléchie. Pensez à son usage dès sa conception. Ne serait-ce que pour prévoir tous les raccordements nécessaires, l'éclairage, le chauffage, l'isolation… Attention aussi à son orientation pour éviter de voir flamber les factures d'énergie et pouvoir en profiter de janvier à décembre.

Exploitez vos combles

Dès lors qu'ils comportent un plancher et que leur hauteur minimale est de 1,80 m sous plafond, vos combles sont considérés comme habitables. Encore faut-il vous renseigner sur les conditions d'aménagement. Dans les cas les plus extrêmes, des travaux lourds seront nécessaires : surélévation ou modification de la charpente, voire abaissement du plancher. Ce type d'intervention nécessite certaines compétences et ne relève pas du simple "bricolage".
À savoir ! La création d'une ouverture sur une toiture dans le cadre de l'aménagement de vos combles implique le respect de certaines distances légales par rapport à vos voisins !