Habitat 

Nouvelle Réglementation Environnementale
20/20 pour la maison neuve !

Par Christophe Raffaillac |  Le 15/12/2021

La nouvelle Réglementation Environnementale s'applique au 1er janvier dans la construction neuve. Elle se présente sous le label " RE 2020 " comme pour montrer que ses avancées au plan énergétique lui valent un 20/20 !

Le respect de l'environnement devient le socle de tout bâtiment neuf tant les efforts atteignent des niveaux sans précédent pour améliorer les performances énergétiques. Il suffit d'en juger par l'introduction de la RE 2020 (Réglementation Environnementale) qui vise à diminuer l'empreinte carbone des bâtiments et à réduire leur consommation d'énergie. Comme la France s'est engagée à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, cette RE 2020 invite tout le secteur de la construction à s'organiser autour de cette logique écologique. Elle s'articule selon
3 objectifs principaux :
  • recourir à des systèmes constructifs qui émettent peu de gaz à effet de serre et font appel aux énergies renouvelables ;
  • poursuivre l'amélioration de la performance énergétique et favoriser la baisse des consommations qui repose sur une isolation poussée ;
  • concevoir des logements adaptés aux conditions climatiques futures qui vont respecter un objectif de confort été comme hiver.
Autant de nouveautés qui vont modeler la construction de sa nouvelle maison !  L'heure de passer à la réglementation supérieure a sonné, reste à potasser le sujet pour obtenir cette nouvelle certification ! Découvrons comment va se manifester le passage de l'ancienne RT 2012 à la nouvelle RE 2020 au 1er janvier.

ÉVOLUTION DE LA " RE 2020 "

La RE 2020 mise sur une optimisation de la production d'énergie et une diminution de l'empreinte environnementale des bâtiments, en plus de l'amélioration de l'isolation.

1re innovation RECOURIR AUX MATÉRIAUX DÉCARBONNÉS

La phase de construction s'avère responsable d'une part importante des émissions de gaz à effet de serre d'un bâtiment, y compris sa durée de vie. Pour le  prendre en compte  avec  la RE 2020, il est nécessaire d'introduire un changement méthodologique majeur qui repose sur le calcul de " l'Analyse en cycle de vie " (ACV). Cet indicateur additionne tous les impacts carbone de tous les matériaux et équipements  utilisés.

Quelle stratégie adopter ?
En plus de recourir à l'utilisation de matériaux biosoursés (bois, liège, paille…), il s'agit de valoriser les fabricants engagés dans la production décarbonnée de ciment, béton, acier, briques, tuiles… Par ailleurs, le recours aux matières géosourcées comme la pierre de taille ou la terre crue se voit encouragé. En effet, ces solutions mobilisent peu d'étapes de transformation émettrices de CO2 et présentent de forts taux de réemploi.
Quel seuil respecter ?
=> Un nouveau critère ACV (analyse en cycle de vie) est en cours de détermination.

CALENDRIER

La RE 2020 entre en vigueur au 1er janvier 2022 et vient remplacer la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Elle vise à rendre les constructions neuves plus respectueuses de l'environnement.

2e innovation Produire de la chaleur renouvelable

Fini l'époque des chaudières gaz dans les maisons neuves puisque la RE 2020 fixe de nouveaux seuils en matière d'émissions de gaz à effet de serre et de besoins en énergie.
Fixés à 4 kgCO2/m2/an dès l'entrée en vigueur de la RE 2020, les niveaux de consommation des maisons individuelles font appel aux énergies non fossiles, comme la pompe à chaleur ou le chauffage biomasse. En effet, une maison déjà construite et chauffée au gaz émet près de 5 tonnes de CO2/an. Le même bâtiment réalisé selon la nouvelle norme RE 2020 génère moins de 0,5 tonne, soit 10 fois moins !
Quels systèmes de chauffage privilégier ?
  • L'énergie solaire avec les panneaux photovoltaïques ;
  • Le chauffage au bois avec les poêles et chaudières à granulés ;
  • Les pompes à chaleur air-eau ou géothermiques.
Quel seuil respecter ?
=> 4 kgCO2/m2/an

3e innovation Réduire la consommation d'énergie

Pour procurer plus de sobriété, la RE 2020 va renforcer l'exigence portant sur le coefficient bioclimatique ou Bbio. Il s'agit d'un indicateur qui traduit le besoin en énergie d'un bâtiment pour rester à une température confortable en fonction de la qualité de son isolation et de sa conception architecturale (orientation, logement traversant ou non…).
Avec la RE 2020, la consommation totale d'énergie devra être inférieure à 100 kWh/m², soit deux fois moins que pour la RT 2012.

Quelles consommations surveiller ?
  • le chauffage ;
  • l'eau chaude sanitaire ;
  • l'installation électrique.
Quel seuil respecter ?
=> 100 kWh/m²

4e innovation garantir un confort par forte chaleur

De nombreux bâtiments construits selon la RT 2012 ou les normes précédentes s'avèrent inconfortables en cas de fortes chaleurs. Sur la base d'un scénario météo similaire à la canicule de 2003, un indicateur de confort d'été doit être calculé lors de la conception du bâtiment. Il va s'exprimer en degré.heure (DH).

Quels niveaux respecter ?
La RE 2020 fixe un seuil maximal de 1 250 DH qu'il ne faut pas dépasser. Cela correspond à une période de 25 jours durant laquelle le logement se trouve en permanence à 30°C le jour et à 28°C pendant la nuit.
Quel seuil respecter ?
=> 1 250 DH (degrés heure)

BASSE CONSO !

Les bâtiments doivent être capables de produire leur propre énergie renouvelable, notamment à l'aide de panneaux solaires.

5e innovation Construire une maison passive

La Réglementation Environnementale 2020 vise à construire des maisons passives qui dépensent très peu d'énergie et recyclent celle qu'elles produisent. Ainsi, elles consomment 50 % de moins qu'une maison réalisée selon la réglementation thermique dite " RT 2012 " !
Mieux encore, il peut s'agir de bâtiments à énergie positive (BEPOS) qui, dans ce cas, génèrent plus d'énergie qu'ils n'en nécessitent.

Quelles solutions utiliser ?
Pour réaliser une maison passive qui consomme le moins d'énergie possible, cela repose sur :
  • une isolation thermique performante ;
  • des systèmes thermiques efficaces ;
  • et des apports naturels en luminosité.
Quel seuil respecter ?
=> Un bâtiment passif ne réclame pas plus de 15 kWh/m²/an.

200 €/an*

C'est le montant de  la facture d'électricité d'une maison construite selon la RE 2020 !
*Source : ministère de la Transition écologique