Mon projet 

IMMOBILIER EN HAUTE-PROVENCE :
Belle affluence sur le marché !

Par Christophe Raffaillac |  Le 03/05/2022

Hausse de fréquentation au rendez-vous sur les différents marchés immobiliers que comptent les Alpes-de-Haute-Provence. Les ventes de maisons et appartements viennent d'atteindre des volumes inédits en 2021 ! Ce qui se traduit pour les acheteurs par quelques hausses de prix sur les différents produits !

À l'heure du bilan, les notaires des Alpes-de-Haute-Provence ne s'attendaient pas à pareille fête lorsqu'ils ont dévoilé les chiffres de l'immobilier 2021 dans le département. Avec des transactions en forte hausse, le territoire confirme son attractivité auprès des acheteurs de maisons individuelles. Offrant beaucoup de caractère, elles séduisent de nombreux clients, à l'instar des arrivants en quête d'un mode de vie plus authentique. Elles répondent aussi à l'émergence de nouvelles aspirations liées au télétravail et au besoin de logements plus spacieux. Aussi, les prix des maisons ont progressé de 11,5 % tandis que les ventes ont bondi de 26 % en un an à fin novembre 2021.
Même tendance au niveau des appartements qui enregistrent un score encore plus éclatant avec des transactions en progression de 30 % sur cette période. Cependant, le prix affiche une relative stabilité puisque la hausse se limite à 1,6 %. Il faut y voir l'intérêt marqué pour les Alpes-de-Haute-Provence qui attire une large clientèle d'acquéreurs et d'investisseurs.
Avec des territoires qui offrent des conditions tarifaires bien différentes selon que l'on se trouve dans le Val d'Allos ou dans le Lubéron, il importe de savoir où faire son marché immobilier. Grâce à la base Perval qui permet de centraliser toutes les transactions enregistrées dans les Alpes-de-Haute-Provence, les notaires vous dévoilent aujourd'hui les chiffres par secteurs géographiques et villes principales. Autant d'informations qui servent à préparer son projet immobilier, de vente ou acquisition, au regard des prix pratiqués.

CHIFFRES CLÉS

Les prix médians et évolutions annuelles dans les Alpes-de-Haute-Provence sont issus des transactions enregistrées sur 1 an à fin novembre 2021.

visuel dossier

BELLE ATTRACTION AUTOUR DES MAISONS !

visuel dossier
Sur le marché immobilier des Alpes-de-Haute-Provence, le stand réservé aux maisons fait le plein d'acheteurs. En effet, la progression du nombre de transactions atteint 26 % sur un an. Compte tenu de cet engouement, les clients doivent composer avec une sensible hausse des prix, de 11,5 % à l'échelle du département pour un prix médian de 198 500 €. Cependant, tous les acquéreurs ne se voient pas appliquer les mêmes tarifications. Selon leurs secteurs de prédilection, les envolées se ressentent nettement dans le Pays de Sisteron - Val de Durance (+ 18,3 %) et dans le secteur de Manosque - Pays de Forcalquier - Luberon (+15 %).
Les autres territoires limitent l'inflation, à l'instar du Parc Naturel du Verdon - Moyen Verdon (+ 7,4 %) et du Val de Bléone - Dignois (+7,9 %). Mieux encore, le secteur Ubaye - Vallée de la Blanche et Val d'Allos affichent la plus faible augmentation (+2,7 %).
Ces hausses variables se retrouvent aussi dans l'échelle de prix des Alpes-de-Haute-Provence. À 232 300 €, le secteur Manosque - Pays de Forcalquier et Luberon reste le plus élitiste. À l'inverse, le nord-est des Alpes-de-Haute-Provence se montre bien plus abordable avec son prix médian de 162 400 € ou encore le Parc Naturel du Verdon et Moyen Verdon à 164 100 €. Valeur intermédiaire, le Pays de Sisteron et Val de Durance se positionne à 193 300 €, légèrement en dessous du Val de Bléone Dignois à 198 900 €.
Cette diversité de tarifs caractérise également les principales villes du département. Pierrevert arrive en tête des communes les plus onéreuses et exige de débourser 310 000 € pour l'achat d'une maison. À l'inverse, Riez divise presque la note par deux en s'affichant au tarif de 160 000 €.

FORT ENGOUEMENT POUR LES APPARTEMENTS !

visuel dossier
Fréquentation à son comble sur le marché des appartements puisque les ventes 2021 se traduisent par une envolée de 30 % ! Une performance qui peut s'expliquer par un ticket d'entrée bien positionné pour acheter. En effet, le prix médian se situe 1 740 €/m2 à l'échelle du département. À titre de comparaison, la médiane nationale (hors Île-de-France) s'élève à 2 650 €/m² sur la même période.
À l'inverse des maisons, les logements collectifs affichent des prix plus resserrés d'un secteur à l'autre. Tandis que le Parc Naturel du Verdon et Moyen Verdon se hisse à 1 950 €/m2, le Val de Bléone Dignois se situe à 1 410 €/m². Il faut quelques euros de plus pour le Pays de Sisteron qui s'établit à 1 420 €/m². Quant au secteur de Manosque
Pays de Forcalquier et Luberon, il exige un budget de 1 560 €/m².
Lorsque l'on s'intéresse au marché par localité, Allos et Manosque se détachent car elles totalisent 37 % des ventes départementales. Les appartements y figurent à respectivement 1 960 €/m² et 1 520 €/m².
Ensuite, viennent les communes de Uvernet-Fours et Digne-les-Bains, qui représentent chacune environ 10 % des transactions.
Le marché des appartements anciens fait la part belle aux studios qui représentent 34 % des ventes contre 14 % sur le territoire (hors Paris et Île-de-France).

BONNE REPRÉSENTATION DE LA CLIENTÈLE LOCALE

48% des biens immobiliers ont été acquis par des personnes qui résidaient déjà dans le département des Alpes de Haute-Provence. Cette proportion augmente jusqu'à 72 % sur le secteur Val de Bléone - Dignois. Elle descend à 15 % dans le Ubaye - Vallée de la Blanche - Val d'Allos. Les 60 ans et plus sont à l'origine de 29 % des transactions. Ils devancent les acquéreurs de 50 à 59 ans, puis ceux de 40 à 49 ans (21 % des parts chacun).

4 500

Nombre record de transactions enregistrées dans les Alpes-de-Haute-Provence en 2021, tout type de biens confondus.

visuel dossier