Interview 

Un acteur local engagé : Stéphane Aubin
Le neuf construit un bel environnement !

Par Christophe Raffaillac |  Le 24/05/2022

L'immobilier neuf prend toujours plus de hauteur ! Les immeubles réduisent leur emprise au sol pour préserver le foncier. Les logements profitent de solutions respectueuses de l'environnement pour limiter leur coût de fonctionnement. Sans oublier d'émettre des ondes positives qui participent à une meilleure qualité de vie dans le quartier. Interview du directeur de " Bouygues Immobilier " La Rochelle, Stéphane Aubin, qui tire les plans sur les immeubles qu'il construit. Au programme de l'immobilier : générer des performances énergétiques et répondre aux nouvelles tendances urbanistiques.

Pouvez-vous nous en dire plus sur l'impact positif des projets de Bouygues Immobilier ?

Stéphane AUBIN : L'objectif consiste à minimiser les impacts négatifs des immeubles. Avec le dérèglement climatique, il faut trouver des solutions pour rafraîchir un logement naturellement, par exemple. L'autre enjeu consiste à valoriser les points positifs. Cela revient à promouvoir une meilleure qualité de vie dans les projets de construction en s'intéressant aux préoccupations de nos usagers. Nous œuvrons aussi en direction des collectivités en proposant des solutions pour le développement urbain des villes. Enfin, nous intégrons la dimension bas carbone en introduisant plus de nature dans la ville et en favorisant la perméabilisation des sols.

À quelles solutions faites-vous appel pour créer de la biodiversité dans le paysage immobilier ?

Stéphane AUBIN : Grâce à notre calculette " bio diversité ", nous pouvons apprécier le coefficient de biotope par surface d'une construction. Un outil qui nous aide à apprécier la nature présente sur le terrain lorsque nous démarrons un projet et à se challenger pour en ajouter, pour faire mieux avant qu'après.
Nous avons pour objectif que 25 % de la surface de nos opérations immobilières soit réalisée en biodiversité positive d'ici 2025. Concrètement, nous utilisons les espaces verts pour créer des jardins nourriciers exploités par les résidents, nous mettons à profit les toitures pour installer des ruches par exemple. Ces espaces permettent de créer du lien social et de s'approprier les démarches de biodiversité. L'essentiel de nos programmes voit actuellement le jour sur les zones côtières, dans les villes de La Rochelle, du Pays Royannais ou encore de l'agglomération des Sables-d'Olonne.

La résidence " Alma Terra " se voit auréolée du prix de la Pyramide d'argent pour la région Nouvelle-Aquitaine

Quels sont les atouts du programme

visuel dossier
Stéphane AUBIN : Notre opération emblématique concerne l'immeuble " Alma Terra " dans le quartier Atlantec de la ville de Lagord (17). En plus d'entreprises du tertiaire, ce secteur en devenir compte aussi des logements bas-carbone pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Ce qui permet à notre immeuble de bénéficier du label/E3 C2 qui atteste de ses belles performances énergétiques (E signifiant les atouts énergétiques et C visant à limiter l'impact carbone). Aussi, les parkings ne sont pas sous-terrains pour éviter les gros travaux de terrassements, l'emploi du bois est privilégié pour valoriser le recours à un matériaux biosourcé, l'isolation est renforcée pour améliorer les performances énergétiques. Et pour limiter les besoins en énergie, une chaufferie collective va profiter à tous les occupants et des panneaux photovoltaïques vont assurer l'éclairage des parties communes.

De quels équipements cette nouvelle résidence Alma Terra va-t-elle profiter ?

Stéphane AUBIN : Dans cette logique visant à limiter l'empreinte carbone, une entreprise locale innovante intervient dans la mise en œuvre des toitures végétalisées. Spécialisée dans la réalisation d'un substrat à base de coquilles d'huîtres et de moules, la société BioTop met ses compétences au service de notre logique environnementale. Au plan sociétal, nous créons des espaces boulodromes pour créer de la convivialité par exemple. Aussi, 100 % des logements disposent d'espaces extérieurs. Livraison prévue en juin prochain de cette résidence qui se distingue aussi pour ses atouts architecturaux. Tous ces efforts en matière de construction durable et cadre de vie ont valu à la résidence " Alma Terra " le prix de la Pyramide d'argent pour la région Nouvelle-Aquitaine.

Quels impacts faut-il craindre sur la construction neuve avec la crise des matériaux actuelle ?

Stéphane AUBIN : Après l'arrêt des usines de production de matériaux de construction lié au Covid, s'ajoute la crise en Ukraine qui accentue les tensions sur les approvisionnements et le niveau des prix. L'acier, notamment, connaît de fortes hausses.
Des augmentations qui remettent en cause la viabilité de certains programmes. Des promoteurs risquent de mettre un coup d'arrêt net à leurs projets. Avec pour corollaire de fragiliser bien des entreprises du bâtiment qui ne pourront peut-être pas poursuivre leur activité. Ce qui participe à alimenter le manque de logements, d'autant que le coût du foncier sur les zones côtières atteint des niveaux prohibitifs. Un contexte qui fragilise aussi les primo-accédants qui se heurtent à des taux de crédit haussiers et des apports personnels plus élevés, de l'ordre de 10 % du prix du logement. Compte tenu de la pénurie de biens qui se profile, cela va créer un déséquilibre au niveau du marché avec des prix qui ne risquent pas de baisser à court terme. Espérons que la situation va se décanter assez vite et que les politiques vont trouver des solutions pour accompagner tout le secteur de la construction dans une bonne dynamique.

Propos recueillis en mai 2022