Vrai Faux 

Terrasse et balcon
Tout est question d'autorisation

Par Marie-Christine Ménoire |  Le 30/06/2022

Quelle chance d'avoir un balcon ou une terrasse ! Mais ce n'est pas pour autant que l'on peut tout se permettre. Surtout en copropriété. Un petit rappel au règlement n'est pas superflu.

La terrasse est un lieu de convivialité par excellence. Je peux y organiser des soirées entre amis.
Vrai - Mais en évitant que cela ne dégénère en trouble de voisinage et tapage nocturne si vous êtes trop bruyants et que cela s'éternise très tard dans la nuit.

Je ne veux pas être dérangé par mes voisins. Pour préserver mon intimité,  je peux fermer mon balcon. Après tout, je suis chez moi et je fais ce que je veux.
Faux - Vous ne pouvez pas fermer votre balcon ou terrasse comme bon vous semble. Si le règlement de copropriété peut vous autoriser à poser des claustras (et encore parfois en respectant des conditions de hauteur notamment), c'est plus compliqué pour le transformer en véranda par exemple. Si le règlement est muet sur ce point ou s'il en tolère la pose, reste à obtenir l'aval de l'assemblée générale des copropriétaires avant de déposer une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire selon la superficie de la véranda.

J'aimerais bien investir dans un barbecue mais il paraît que dans certaines copropriétés c'est interdit.
Vrai - Avant d'installer votre barbecue ou plancha, vérifiez bien que le règlement de copropriété vous le permet. Si par chance c'est le cas, l'autorisation sera certainement assortie de plusieurs conditions. En les respectant et avec un minimum de bon sens et de savoir-vivre, tout devrait bien se passer. Par exemple, préférez un barbecue électrique pour réduire les fumées (et les odeurs qui vont avec) et pour éviter tout risque d'incendie (on n'est jamais trop prudent). Veillez aussi à ne pas créer de dommages à la propriété voisine ou aux parties communes de l'immeuble (noircissement de la façade causé par la fumée ou la projection de cendres et de graisse...). Attention aussi au bruit causé par vos soirées prolongées.

 

Des infiltrations sont apparues au niveau de mon balcon. Des travaux doivent être engagés pour y remédier. On m'a dit que je pouvais être tenu pour responsable.
Vrai - S'il est établi que les dégâts résultent d'un mauvais usage ou d'un défaut d'entretien de votre part, effectivement votre responsabilité peut être engagée et les travaux de remise en état peuvent vous incomber. Pour éviter d'en arriver là, astreignez-vous à effectuer l'entretien courant qui vous incombe (nettoyage, vérification des évacuations d'eau de pluie…).

J'ai envie de repeindre le garde-corps de mon balcon en bleu. Je dois demander l'autorisation.
Vrai - Dans un souci d'esthétisme et pour éviter d'avoir un  immeuble dont la façade ressemble à un vrai arc-en-ciel, avant de repeindre votre garde-corps vous devez obtenir l'autorisation de l'assemblée générale des copropriétaires.

À défaut d'avoir une véranda, je peux transformer mon balcon en jardin avec des arbustes de grande taille qui masqueront la vue avec l'appartement voisin.
Faux - Pour des raisons de sécurité, et un peu d'esthétisme aussi, le règlement de copropriété limite souvent ce genre de plantation et les travaux qui vont avec. Les balcons ne supportent pas les charges trop lourdes : 350 kg/m2 maximum. Et quand on additionne le poids des végétaux, de la terre et des pots on dépasse vite ce quota. Cela risque de fragiliser la structure du balcon ou de la terrasse sans compter les risques d'infiltration. Par contre, rien ne vous empêche d'aménager votre terrasse ou votre balcon en mini jardin d'agrément et/ou potager. À condition bien sûr de respecter là encore le règlement de copropriété et de ne pas gêner vos voisins.