Habitat 

Pour construire
Rien ne vaut un beau terrain à bâtir

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 21/09/2022

Acheter un terrain pour faire construire est le projet d'une vie. Il doit donc être choisi avec la plus grande attention car après, il serait difficile de faire machine arrière. Avant de vous lancer, suivez nos conseils pour une recherche efficace.

 

Faire construire une maison n'est pas un chantier de tout repos. Avant de poser le premier parpaing, il va falloir se mettre en quête de l'emplacement idéal pour que votre nouveau lieu de vie soit l'objet de toutes les satisfactions. Mais cette perle rare n'est pas si facile à dénicher.

Pas de précipitation pour ne rien regretter

On dit toujours que " patience est mère de sûreté " ! C'est valable aussi quand on cherche à acquérir un terrain à bâtir.
Le terrain que vous choisirez doit vous ressembler et vous correspondre. Tout va dépendre de vos priorités actuelles mais aussi futures. Posez-vous les bonnes questions et projetez-vous dans quelques années. Pour aller plus loin dans votre réflexion, envisagez la revente de votre maison et mettez-vous à la place d'éventuels acquéreurs.
Ensuite, n'hésitez pas à revenir voir le terrain plusieurs fois, à différentes heures de la journée (pour voir l'ensoleillement et les éventuelles nuisances sonores par exemple, la semaine et le week-end (pour la circulation...). On ne voit pas tout au premier coup d'œil.
Si possible, faites-vous accompagner lors de vos différentes visites. Deux avis valent mieux qu'un. Ne cédez pas au coup de cœur car tout ceci mérite de la réflexion.

 

Etude de sol parfois obligatoire

Attention, la loi Elan rend l'étude de sol obligatoire lors de la vente d'un terrain situé dans une zone exposée au phénomène de mouvement de terrain consécutif à la sécheresse et à la réhydratation des sols (essentiellement les sols dits argileux). Cette obligation est effective depuis le 1er janvier 2020.

 

Un emplacement de choix pour faire son nid

La situation géographique est capitale. La distance avec votre lieu de travail ou bien encore la proximité avec les grandes villes sont des données importantes à prendre en compte lorsque vous recherchez un terrain à bâtir. Eléments personnels et professionnels doivent " coller ". Par ailleurs, le choix de la commune est important, car il y aura des incidences sur votre quotidien : y a-t-il des commerces à proximité, des écoles ? Cela aura aussi un impact sur le montant de la future taxe foncière et ce n'est pas à négliger.
Les transports en commun sont très souvent un bénéfice de temps et d'argent.
Si vous habitez dans la campagne ou que vous effectuez des petits trajets, les bus seront des alliés incontournables dans votre quotidien, à condition que le "coin" où vous habitez soit desservi... La présence de transports scolaires est aussi un élément qui peut faire pencher la balance lors de votre choix.
Le télétravail s'étant développé depuis la crise sanitaire, penchez-vous sur la question de la couverture du réseau en amont pour vos smartphones et de l'ADSL ou la fibre pour les box internet et la télévision. Cette recherche pourrait vous éviter quelques crises de nerf pour votre travail à la maison et le désespoir de vos ados qui ne " captent rien " avec leurs portables !
 

Et l'urbanisme dans tout ça ?

Si vous êtes tenté par un terrain que vous avez trouvé lors de votre prospection et qu'il n'est pas en lotissement, la première question à se poser est : " est-ce que le terrain est bien constructible ? ". Ensuite, renseignez-vous sur les éventuels projets qui risquent de voir le jour dans votre futur quartier.
Avouez que ce serait dommage de choisir un terrain pour son calme et sa vue dégagée et que quelques années plus tard, au fond de votre jardin, s'élève une grande surface ou qu'une route fréquentée passe à proximité.
Pour cela, il suffit de faire un détour par la mairie pour prendre connaissance des documents d'urbanisme et des projets qui sont dans les " cartons ".
Et tant que vous êtes à la mairie, profitez-en pour consulter les règles qui s'imposeront à votre future construction (distances par rapport aux limites du terrain, hauteur maximum de la construction, style architectural, couleurs des toitures et façades...

 

Lotissement ou terrain isolé ? Telle est la question

La recherche n'est alors pas la même et les contraintes seront différentes si vous achetez un lot dans un lotissement ou un terrain dans un secteur dit diffus. L'achat dans un lotissement est la solution tout confort. Vous serez assuré que votre futur terrain est :
- constructible. Le lotisseur aura demandé préalablement un certificat d'urbanisme à la mairie, qui lui confirmera le caractère constructible de la parcelle, les différentes normes architecturales à respecter, les règles de densité de construction par rapport à la surface et les autres contraintes d'aménagement ;
- viabilisé. Il sera raccordable aux voiries et aux différents réseaux ;
- borné. Le terrain que vous allez acheter aura été préalablement délimité par un géomètre expert, par la pose de bornes. Ce bornage permettra de vous rassurer pour l'avenir. Personne ne pourra venir contester les limites de votre terrain !
    En contrepartie, vous devrez respecter un cahier des charges et le règlement du lotissement qui encadrera la construction.
    Si vous optez pour un terrain isolé, vous serez un peu plus libre de construire à votre goût (dans les limites des règles d'urbanisme locales) mais vous n'aurez pas tous les avantages du lotissement. C'est vous qui devrez mener toutes les démarches (bornage, constructibilité du terrain…).

 

Borner son terrain

Tout propriétaire est en droit d'exiger le bornage de sa parcelle afin de délimiter sa propriété par rapport aux propriétés voisines attenantes (art. 646 du Code civil). Cette délimitation se fait généralement à l'amiable. Il suffit de s'adresser à un géomètre qui dressera un procès-verbal de bornage signé par toutes les parties concernées.