Bons plans 

Nos conseils pour un achat aux enchères réussi

Par Marie-Christine Ménoire |  Le 18/09/2020

Vous n'avez jamais franchi le seuil d'une salle des ventes ? Vous pensez que cet endroit est réservé à un public «averti», féru d'objets d'art et possédant une solide culture en la matière ? Faux ! Osez pousser la porte ! Vous serez agréablement surpris. Et qui sait, vous aurez peut-être envie d'enchérir. Mais avant d'en arriver là, voici quelques conseils pour réaliser une bonne affaire.

Consultez les catalogues et Internet

Plusieurs dizaines de ventes aux enchères se déroulent régulièrement dans toute la France. Pour trouver la perle rare, vous pouvez consulter la presse spécialisée (la Gazette de Drouot, le Moniteur des ventes…). Généralement, les annonces sont classées par catégories (tableaux, meubles, bijoux…) ou par mot clé (style, nom de l'artiste…).
Les nouvelles technologies peuvent aussi vous être d'un grand secours. Si vous cherchez un objet particulier, des sites Internet (interenchères.com…) vous permettront aussi de suivre " en direct " la mise aux enchères de nouveaux lots et d'être alerté en temps réel si une opportunité se présente.
Inscrivez-vous aussi aux newsletters que peuvent programmer les commissaires-priseurs. Enfin, la plupart des adjudications font l'objet d'un catalogue consultable sur internet ou en version papier.

Clin d'?il

Le métier de commissaire-priseur consiste d'abord à expertiser les objets qu'on lui propose de vendre, à en étudier leur authenticité et leur état, de façon à estimer leur valeur. C'est d'ailleurs l'origine du nom de la profession. " Priser " signifie en effet " donner un prix ".

Rendez-vous aux journées d'exposition

Même si les photos du catalogue ou celles mises sur internet vous décrivent l'objet convoité, il est préférable de le voir en vrai. C'est le but des journées d'exposition organisées le plus souvent au sein même de l'hôtel des ventes. Cela permet de mieux en apprécier l'état, l'usure, les dimensions… Le commissaire-priseur en charge de la vente et des experts seront présents pour répondre à vos questions. Vous pourrez ainsi enchérir en parfaite connaissance de cause.

Renseignez-vous sur les frais à votre charge

Les objets proposés aux enchères sont vendus hors frais. Dans vos calculs mieux vaut les prévoir pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Pour cela consultez les conditions de vente qui doivent les indiquer. Le montant des frais d'adjudication diffère selon le type de vente :
  • pour les ventes volontaires, ils sont librement fixés par les maisons de ventes. Selon les établissements, le type de biens et le montant du lot, les frais peuvent varier entre 20 et 30 % ;
  • pour les ventes judiciaires, les frais sont fixés par la loi. Ils s'élèvent à 14,40 % TTC.

Fixez-vous un plafond pour votre enchère

Avant la vente, fixez-vous un budget à ne pas dépasser (frais compris). C'est plus prudent car pris dans l'euphorie de la salle et dans le " feu de l'action ", vous risquez d'acheter un objet à un prix disproportionné par rapport à sa vraie valeur.

Quelques chiffres

En 2019, le montant total adjugé hors frais, tous secteurs confondus, atteint 3,37 milliards d'euros, en progression de 12,1 % par rapport à 2018.
Tous les secteurs progressent : + 10,5 % pour le secteur "art et objets de collection", + 14,4 % pour les  "véhicules d'occasion et matériel industriel ",+ 5,1 % pour le secteur "chevaux ".

Source  : enquête économique du Conseil des ventes - Mai 2020