Habitat 

Sélection BORDEAUX SUPÉRIEUR
Les quartiers où il faut acheter en 2021

Par Christophe Raffaillac |  Le 04/01/2021

Dans un marché bordelais des plus renommés, partons à la découverte de secteurs qui méritent d'être mis en lumière en ce début d'année. Savourons le plaisir d'acheter un bien immobilier plein d'originalité pour y vivre ou investir !

Dans l'immobilier comme dans le vin, tous les territoires ne produisent pas les mêmes crus. Selon la situation, l'exposition, la fréquentation… des quartiers se forgent un nom pour leurs belles qualités. Aux côtés de ces secteurs de renom, d'autres rivalisent par leur cadre de vie qui procure pas mal de sérénité et leur parc immobilier qui offre de belles qualités. La tentation était donc trop grande de partir sur les routes bordelaises pour repérer ces lieux de plus en plus prisés des acquéreurs. Avec pour objectif de faire une halte pour apprécier tout ce qui participe à ce succès. Qu'il s'agisse des biens immobiliers, des services à proximité, des voies vertes pour circuler, des parcs boisés pour s'évader, des berges préservées pour se ressourcer… autant d'atouts que les acheteurs placent au rang des priorités. Une alchimie qui viendrait ébranler la hiérarchie bien établie parmi les secteurs les plus cotés…

LIRE L'ARTICLE

« Transports, commerces, écoles. Le tiercé gagnant d'un bel emplacement »

visuel dossier
Parole d'expert Laurène BOSSIS
négociatrice  à la SCP COSTE et LEBRIAT à Bordeaux

Quels sont les effets des confinements sur l'immobilier ?

Laurène BOSSIS : Le marché immobilier ne se caractérise plus par sa saisonnalité. Les acquéreurs se sont montrés particulièrement actifs dans leurs recherches tout au long de l'année. Finies les périodes calmes que nous connaissions en fin d'année et au mois d'août. L'attractivité de la pierre trouve sa source dans le besoin de sécurité lié à la crise sanitaire. S'ajoute la compétitivité des taux d'intérêt pour réaliser un emprunt bancaire.
Autre tendance, les acquéreurs se tournent en priorité vers les biens avec des extérieurs, qu'il s'agisse d'appartements avec terrasse ou de maisons avec terrain. Le confinement a considérablement renforcé le désir de se mettre au vert…

Quels critères les jeunes acheteurs doivent-ils privilégier dans le choix d'un bien ?

Laurène BOSSIS : les jeunes acheteurs peuvent rechercher un appartement dans une résidence sans ascenseur, cela leur permet d'éviter des charges de copropriété trop élevées. Autre critère de choix, la présence d'un garage ou parking, car le stationnement pose problème à Bordeaux comme dans toutes les grandes villes. Sans oublier un extérieur qui offre un cadre de vie plus agréable et permet de revendre plus aisément en cas de nécessité.

Qu'est-ce qui fait le succès d'un achat immobilier ?

Laurène BOSSIS : J'insiste sur l'importance de faire le tour de ses besoins avant d'acheter un bien. Si la personne travaille dans le centre de Bordeaux, il faut privilégier la proximité des réseaux de transport pour se déplacer. Sachant qu'il faut aussi penser à la revente et cibler les logements qui feront la différence aux yeux des acquéreurs. Le bien profitera en outre d'une valorisation intéressante dans le temps.
Un chiffre clé en témoigne : du 1er octobre 2019 au 30 septembre 2020, les prix des appartements à Bordeaux ont progressé de 2,7 %.

Vers quels secteurs faut-il se tourner pour réaliser un investissement locatif à Bordeaux ?

Laurène BOSSIS : Il faut s'intéresser au choix de l'emplacement, puissance 3. Il faut que le bien se situe à proximité des transports, des commerces et des écoles. C'est le tiercé gagnant dans le bon ordre. Dans la mesure où l'appartement répond à ces trois critères, il va trouver son public sur le marché locatif, quelle que soit sa localisation au cœur de Bordeaux ou dans sa périphérie. Dans ce marché tendu, nous constatons que la demande locative dépasse l'offre. Le secteur immobilier ne connaît pas de baisse d'activité malgré les difficultés liées à la crise du coronavirus.

Quelles sont les qualités d'un bien promis à un bel avenir sur le marché ?

Laurène BOSSIS : Les biens avec travaux ont de bonnes raisons de voir leur cote s'apprécier. Toutes les échoppes et les maisons  susceptibles d'être agrandies ou surélevées en fonction des possibilités offertes par le Plan Local d'Urbanisme seront encore et toujours recherchées. J'ajouterais également les terrains pouvant être divisés. Les Services de Négociation dans les études notariales sont justement là pour conseiller tous les clients sur ces possibilités de division parcellaire et les accompagner dans cette démarche.

Pourquoi faut-il souhaiter de vendre ou acheter avec son notaire en 2021 ?

Laurène BOSSIS : Dans le contexte dynamique qui caractérise le marché bordelais, les notaires savent proposer les biens à leur juste prix. Cela permet de négocier dans un délai limité, de trois mois environ. Les biens partent très vite à la différence de ceux qui se retrouvent malheureusement trop souvent surévalués. Si le mandat de vente se signe pour un prix trop élevé, parfois 100 000 € de plus que mon estimation, le produit va rester sur le marché. Résultat : le client perd du temps et la transaction ne se concrétisera jamais. Attention au miroir aux alouettes ! Vu le contexte actuel, autant concrétiser rapidement vos projets. Mieux vaut tenir que courir !

Pouvez-vous nous donner 3 mots-clés pour caractériser le marché bordelais en 2021 ?

Laurène BOSSIS : RAYONNANT, SÉDUISANT, ATTRACTIF ! Malgré la crise, l'intérêt pour la pierre ne se dément pas. Restons donc confiants et menons au bout vos projets d'achat et de vente, tout en continuant à respecter les règles sanitaires en vigueur.

Propos recueillis le 16/12/20