Habitat 

Isolation
Votre maison à l'abri en toutes saisons

Par Christophe Raffaillac |  Le 28/04/2021

Face aux rigueurs hivernales et chaleurs estivales, la maison doit disposer d'une belle panoplie d'isolants. Disposés du sol au plafond, ils participent à son confort d'utilisation, réduisent sa consommation et contribuent à sa valorisation.

Dans l'immobilier, la mode printemps/été 2021 voit le parc se revêtir de drapés qui courent de la tête au pied. Au-delà du simple effet de mode, il faut surtout noter dans ce nouveau look la volonté de se protéger par tous les temps. La tendance concerne les isolants qui viennent se greffer sur les murs, la toiture, au plafond… Sans oublier quelques accessoires comme les fenêtres, qui en plus d'apporter une petite fantaisie esthétique, permettent de lutter contre les infiltrations d'air. Des parures qui s'arrachent actuellement, d'autant qu'une prime permet d'en disposer à moindres frais. En effet, le dispositif "MaPrimeRénov" donne droit à une aide financière accordée en fonction des revenus des propriétaires. Cette année, toutes les attentions sont portées sur l'isolation pour que la maison soigne ses occupants.

Protégée du froid Des parois bien isolées

Quoi de plus inconfortable qu'une maison où l'on grelotte ! Surtout qu'à ces conditions de vie déplaisantes, s'ajoutent souvent des factures d'énergie exorbitantes. D'où la nécessité de calfeutrer le bâtiment au niveau des murs et de la toiture. En effet, les déperditions d'énergie liées aux parois du bâti représentent environ 50 % de toutes les économies que l'on peut réaliser dans une maison.
Les solutions. Pour revêtir la maison de ses nouveaux habits, il faut procéder par ordre. L'action prioritaire consiste à la coiffer d'un joli bonnet. C'est en effet par le toit que 30 % de la chaleur s'échappe. D'où la nécessité d'agir vite pour isoler la toiture. Les solutions ne manquent pas puisque les travaux peuvent s'opérer de plusieurs manières. Destinée aux charpentes traditionnelles, cette isolation du toit par l'extérieur repose sur la mise en place d'un écran de sous toiture et d'une laine de roche à très faible lambda (À 0,035W(m.K)). À noter que cette option réclame la dépose totale de la couverture, mais elle permet d'optimiser la surface habitable des combles et de mettre en valeur une charpente avec poutres apparentes. Par l'intérieur, l'isolation peut aussi bien s'effecteur dans des combles perdus qu'aménagés. En présence de pièces habitables, il faut désormais se référer au DTU 45.10 (document technique unifié), entré en vigueur au 1er juillet 2020. Il fixe les règles pour l'isolation des combles aménagés grâce à une laine minérale en panneaux ou en rouleaux. En présence de combles perdus, la technique la plus appropriée consiste à souffler une laine de verre.
La seconde priorité va concerner les murs de l'habitation. Une isolation par l'intérieur s'avère économique (meilleur rapport performance-prix) et rapide à mettre en œuvre. Cela nécessite une pose jointive et continue de l'isolant au-devant d'une ossature métallique qui limite les ponts thermiques. Également réalisable par l'extérieur, la technique d'isolation consiste à rapporter un bardage ou à coller des panneaux de laine de roche qui seront ensuite enduits. Cette solution permet de réaliser de grandes économies d'énergie grâce à une isolation optimale.

GAINS

50 % de déperditions d'énergie en moins.

Abritée du vent Des fenêtres hermétiques

Si les fenêtres ne génèrent qu'une faible part des déperditions d'énergie d'une maison - environ 15 % - elles ne doivent pas être négligées. Les ouvrants peuvent laisser passer de l'air et accentuent la sensation de froid. De plus, le vitrage offre un important pouvoir isolant. Son épaisseur doit être prise en considération dans le choix des menuiseries.
Les solutions. Élément essentiel dans une habitation, la fenêtre double vitrage est devenue le standard. Elle se présente sous différents matériaux (pour les menuiseries) et types de double vitrage.
  • Le bois, traditionnellement employé pour la réalisation de fenêtres, il s'adapte à tous les styles et offre un grand choix de couleurs, de formes et de finitions tout en possédant de bonnes performances isolantes.
  • Le PVC, actuellement très prisé, il est apprécié pour son entretien facile, son prix économique et son pouvoir isolant.
  • L'aluminium, simple à entretenir, il autorise des fenêtres avec des formes spécifiques (de grande taille, avec des montants fins…) et se démarque pour sa grande longévité.
  • Le bois-aluminium, il permet de cumuler les avantages des deux matériaux, avec le bois à l'intérieur et l'aluminium à l'extérieur.
Quant au double vitrage, il est constitué de deux vitres en verre (aux caractéristiques et à l'épaisseur variables, généralement 4 mm minimum) qui sont séparées par une lame remplie de gaz (krypton ou argon) ou d'air. Selon les modèles, la lame sera plus ou moins épaisse, avec une valeur moyenne de 16 mm. C'est grâce à elle que le double vitrage possède des propriétés d'isolation thermique et phonique.

BÉNÉFICES

15 % de déperditions d'énergie en moins.

Préservée de la chaleur Des volets renforcés

Les conditions les plus extrêmes ne caractérisent pas seulement la période hivernale. Avec les étés de plus en plus caniculaires, des pics de températures sont relevés chaque année dans nos habitations. Face à cette situation, des dispositifs existent pour se protéger de l'inconfort de la période estivale. Cela passe par des volets isolants, des stores occultants, des auvents permanents… Autant de formules qui permettent de se protéger du rayonnement solaire.
Les solutions. Avec les fortes températures, de plus en plus d'accessoires viennent équiper la maison pour préserver le confort de ses occupants en été. À commencer par les volets qui se déclinent sous de nombreuses formes. Les plus classiques, les volets battants, sont appréciés pour leur charme et leur intemporalité. Dotés d'une "ouverture à la française", ces menuiseries de qualité habillent les murs extérieurs et participent aussi à améliorer le confort thermique de la maison. Constitué de deux panneaux en aluminium ou en PVC, le volet enferme en sandwich un isolant à base de mousse de polystyrène ou polyuréthane dure haute isolation.
Autre dispositif, le store anti-chaleur vient améliorer la réflexion et réduire la transmission des rayons du soleil.
Les valeurs thermiques et optiques des produits sont définies par la norme européenne EN 14501 "Fermetures et stores, confort thermique et lumineux, caractérisation des performances et classification".
Autre solution, le "brise-soleil" ou auvent qui se présente sous la forme d'une structure en saillie horizontale. Disposé pour créer des ombrages au-dessus des fenêtres, des terrasses… il constitue un excellent moyen de réduire la surchauffe estivale tout en laissant les rayons du soleil pénétrer en hiver.

IMPACT

2/3 des apports de chaleur proviennent des fenêtres

Épargnée de l'humidité Des portes étanches

Face aux pluies torrentielles, la maison doit offrir les meilleures protections. Les portes d'entrée et de garage doivent présenter toutes les caractéristiques pour s'ériger en remparts face aux fortes précipitations. Dotées de parois résistantes en inox et de joints très étanches, elles font barrage à un maximum d'infiltrations.
Les solutions. Hormis le critère esthétique, une porte d'entrée doit aussi veiller à ses performances thermiques. Pour repérer une porte isolante, il faut mesurer le coefficient Ud. Plus il sera faible, mieux la porte sera efficiente. Selon ce même indice, les portes sont classées de A à F (avec des performances optimales en A alors que celle notée F est peu isolante).
De plus, il faut évaluer l'étanchéité. Pour ce faire, il faut se fier aux valeurs AEV (Air, Eau, Vent). Les tests AEV mesurent la perméabilité à l'air, l'étanchéité à l'eau ainsi que la résistance au vent :
  • La perméabilité à l'air est notée de 1 (faible) à 4 (très bon). Plus le score est bon, plus cela signifie que l'air ne rentre pas dans l'habitation.
  • De son côté, l'étanchéité à l'eau est associée à une note qui varie entre 1 (très faible) et 9 (très bon).
  • Enfin, la résistance au vent est appréciée selon deux critères :  la résistance à la pression, avec une note qui varie entre 1 (résistance faible) et 5 (résistance forte). S'ajoute la résistance à la déformation, qui va de la valeur A (déformation plus importante) à la valeur C (déformation plus faible).

CONSEIL

Une porte classée A sera la plus isolante