Interview 

Christian Signol : "L'essentiel, c'est de renouer avec le naturel"

Par Christophe Raffaillac |  Le 04/05/2022

Amoureux de la nature et ardent défenseur du monde rural, Christian Signol profite de ses romans pour dire tout son attachement à son Quercy natal. Il vient de signer " Là où vivent les hommes ", un livre qui montre que le vrai bonheur se puise dans la liberté que chacun donne à son existence.

Dans quel univers nous transporte votre roman

Christian Signol : Toujours le même univers, celui du monde naturel. Dans le Causse, le Méjan plus précisément, parce que j'estime qu'aujourd'hui c'est important de pouvoir renouer le contact avec cet univers authentique. Un lien que nous avons perdu !

Qu'est-ce qui passionne toujours autant l'auteur ?

Christian Signol : C'est la rencontre avec le public et les lettres que je reçois de nombreux lecteurs. D'ailleurs, depuis le début, je me suis efforcé de répondre à chacune des lettres qui me sont adressées. Il en découle des contacts noués parfois depuis longtemps. Cela m'est précieux, m'aide à vivre et à écrire.

Que pensez-vous de la tendance actuelle qui amène les gens à revenir vivre à la campagne ?

Christian Signol : J'en pense que du bien. D'ailleurs, il semblerait qu'en Limousin, il reste très peu de résidences secondaires à vendre. Forcément, après le confinement, les gens ont eu besoin d'air et d'espace. C'est une tendance nouvelle mais qui va peut-être se confirmer dans la mesure où le télétravail et les moyens de communication modernes vont permettre d'exercer son métier depuis la campagne et non plus dans les grandes métropoles. Des villes où la vie est devenue extrêmement difficile…

Pensez-vous que la pierre est une valeur refuge ?

Christian Signol : Oui, je pense que l'immobilier est une valeur refuge. Mais tous les citadins n'ont pas les moyens d'acheter même une petite résidence secondaire. Depuis le confinement, le désir d'accéder à la propriété est une tendance forte.

Quels sont vos projets ?

Christian Signol : En ce moment, il y a un téléfilm qui se tourne en Dordogne tiré de mon livre " Les enfants des justes " avec Gérard Lanvin, Mathilde Seigner et Philippe Torreton. Je vais me rendre sur le tournage. Et puis je me consacre à l'écriture…

Quel message souhaitez-vous adresser aux jeunes  ?

visuel dossier
Christian Signol : dans la mesure du possible, il faut s'évertuer à garder le contact avec la nature. Ce lien s'est brisé lors de la révolution industrielle au xixe siècle. Cela n'a fait que s'accentuer avec l'exode rural. Aujourd'hui, la vie dans les grandes métropoles est devenue compliquée. Les hommes ont retrouvé des réflexes que l'on pourrait qualifier d'" animaux ", relevant presque de l'instinct de survie. Aussi, je pense qu'il est essentiel de renouer le plus possible avec le monde naturel, son authenticité et ses valeurs.