Edito 

Quand l'immobilier va, tout va !

Par Christophe Raffaillac |  Le 15/06/2020

Signe que l'épidémie du coronavirus se trouve derrière nous, des chiffres encourageants au niveau des transactions, qui prouvent que le marché immobilier se reforge une bonne santé.

Après avoir subi de plein fouet la pandémie, avec la perte de 165 000 ventes selon Thomas Lefevre du site Meilleursagents, la pierre s'offre une belle convalescence depuis le 11 mai. Place à un rebond spectaculaire des intentions d'achat, comme en atteste le directeur scientifique de Meilleursagents : « les transactions engagées ont été finalisées, les acheteurs auraient pu abandonner leur projet ».

S'il faut encore rester prudent sur l'éradication de l'épidémie, cette reprise témoigne d'une confiance partiellement retrouvée des ménages, qui voient dans l'immobilier l'anticorps approprié en cas d'éventuelles crises. En plus de constituer une bonne immunité face aux aléas de la vie, perte d'emploi, séparation, succession… l'immobilier contribue à la vitalité de nombreux pans d'activité.
Tout le secteur des biens d'équipement va bénéficier d'une belle cure de vitamines, puisque les meubles, appareils électroménagers, équipements de loisir… viennent contribuer au bon fonctionnement des logements.
La rénovation se voit largement dopée par tous les travaux qui visent à remettre à niveau les performances énergétiques dans le parc de logements anciens.
Toute la construction connaît une forte croissance afin de répondre au besoin de logements neufs, tant en matière de programmes immobiliers que de maisons individuelles.
La production de crédit retrouve des couleurs comme il faut financer les projets immobiliers. Charge aux banques d'injecter assez de liquidités et de ne pas délivrer les offres de prêts avec trop de prudence, comme cela a pu être observé par les experts depuis quelques semaines…
Une belle démonstration que l'immobilier constitue le traitement idéal pour la santé patrimoniale des ménages et la vitalité économique de notre pays.