Mon projet 

Emprunt immobilier
Convaincre son banquier en 5 leçons

Par Stéphanie Swiklinski |  Le 27/10/2020

Votre banquier n'aime pas prendre de risques. Rassurer, se projeter et convaincre seront les trois verbes à conjuguer sans faute, pour que votre banque vous accorde du crédit.

1) Ne rien oublier dans son cartable

Avoir un plan de financement soigné comprenant vos besoins et ressources financières disponibles. Vos derniers bulletins de salaire, avis d'imposition, relevés de compte des 3 derniers mois, justificatifs de domicile, de crédits en cours et d'apport personnel seront les bienvenus pour votre premier rendez-vous avec votre conseiller financier. Votre prêt immobilier se calculera en effet à partir de ces éléments.

2) Etre scolaire

Bien connaître son projet et l'exposer de manière claire, avec des chiffres à la clé, vous permettra de "marquer des points". Il faut y croire soi-même pour convaincre son interlocuteur ! Avec les documents fournis préalablement, vous avez permis de démontrer à la fois votre sérieux et votre "bonne santé" financière. Il est temps de passer en "mode action". Il faut que votre banquier soit intimement convaincu du bien-fondé de votre investissement.

3) Avoir de bonnes notes

Votre taux d'endettement ne doit pas dépasser les 33 % afin d'éviter d'être surendetté. Le montant total de l'emprunt ne doit pas dépasser le tiers de vos revenus nets. Il s'agit d'un pourcentage du total de vos charges de crédits par rapport à vos revenus nets.  En cas de dépassement de ce seuil, votre dossier aura peu de chance d'aboutir. Le Haut Conseil de Stabilité Financière a d'ailleurs appelé les banques à être plus vigilantes concernant l'octroi des prêts immobiliers aux particuliers.

4) Se la jouer premier de la classe

Un apport personnel sera "le petit plus" qui fera la différence. C'est la somme dont vous disposez immédiatement avant même de demander un prêt. Cet élément peut être à la fois déterminant et "sécurisant" pour votre banque. Elle y verra votre faculté à mettre de l'argent de côté et à gérer correctement votre budget.  La loi ne fixe aucun montant minimal concernant l'apport personnel. En pratique, les banques demandent généralement un apport minimum de 10 % sur le montant de l'achat.

5) Avoir un comportement irréprochable

La tenue de vos comptes bancaires doit être "clean" : pas de prêt à la consommation ou de comptes débiteurs chroniques. Il est conseillé de suivre de près ses comptes et d'établir un budget. Une banque préférera quelqu'un qui gère bien ses comptes plutôt qu'une personne ayant de gros revenus, mais qui n'arrive ni à épargner ni à "boucler" ses fins de mois