Habitat 

Immobilier marnais 2017
Le retour des grands crus !

Par Christophe Raffaillac |  Le 18/04/2018

Dans la Marne, le marché immobilier vient de produire un beau millésime 2017. Les acquéreurs confirment leur goût pour la pierre, tandis que les biens voient leur cote s'apprécier, comme en témoigne Me François Gauthier, notaire à Reims.

En parfaits professionnels de l'immobilier, les notaires de la Marne observent l'évolution des prix et du nombre de transactions. Pour cela, ils s'appuient sur la base Perval pour centraliser toutes les ventes enregistrées dans le département.
Après une année de production, ils ont profité du salon de l'immobilier de Reims, du 16 au 18 mars, pour dresser un bilan de la récolte 2017. Les chiffres confirment  que les prix des maisons anciennes ont progressé de 4,4 % (à fin novembre 2017), alors que celui des appartements  a  augmenté de 1,3 %. Du côté des volumes, les chiffres prouvent aussi que l'année 2017 a été fructueuse, avec 10 à 15 % de transactions en plus.
Cette belle «moisson»  immobilière s'explique surtout en raison des conditions propices qui ont dopé l'investissement dans la pierre. À commencer par les taux d'intérêt qui demeurent très attractifs, avec des crédits aux alentours de 1,40 % sur 20 ans. N'oublions pas les prix séduisants qui, malgré les hausses, n'ont pas retrouvé les niveaux de 2008 avant la crise des Subprime. Enfin, rappelons que les aides publiques, avec le prêt à taux zéro et le dispositif Pinel, se sont montrées très généreuses avec les acquéreurs et investisseurs.
La loi de finance 2018 s'accompagne de quelques restrictions qui viennent quelque peu assombrir les perspectives en 2018…
Dans ce contexte, Maître François Gauthier, notaire à Reims, a notamment pu dévoiler les chiffres relatifs au marché marnais pour les maisons, les appartements et les terrains. Un large public, avide d'informations immobilières, a assisté à cette présentation.

Appartements : beau succès du terroir rémois

Dans la Marne, le prix médian des appartements atteint 1 850 €/m2, soit une progression de 1,3 % en 2017. Cette tendance confirme le mouvement haussier déjà enregistré en 2016.
Certes, cette évolution positive des prix s'opère sous l'impulsion du marché remois qui concentre 74 % des transactions de l'ensemble du département.
En effet, la ville de Reims se hisse à 1 990 €/m2 (+ 0,6 %), ce qui la situe au 13e rang des villes françaises. Notons qu'il existe de belles disparités de prix en fonction des quartiers.  Tandis que le centre-ville culmine à 2 500 €/m2 (- 0,2 %), le secteur La Neuvilette n'exige que 1 330  €/m2 . En comparaison, la ville de Troyes affiche un prix médian de 1 260 €/m2 (+ 3,5 %).

Maisons : des produits très prisés

Le marché 2017 démontre l'engouement des acquéreurs pour la maison individuelle. Le prix médian progresse de 4,4 % et atteint 169 900 €.
Là encore, des écarts de prix se dessinent nettement en fonction des secteurs. La ceinture rémoise réclame un budget de 225 000 €, mais le sud du département permet aux acquéreurs de trouver un bien à moins de 160 000 €. C'est le cas dans la région de Châlons à
156 500 €, dans la Vallée de la Marne à 150 000 €, dans le  Sud-Ouest marnais à 120 000 € ou encore dans le Sud et Sud-Est marnais à 104 000 €.
Précisons que les évolutions de prix restent relativement homogènes (comprises de - 5 % à + 5 %), à l'exception des secteurs de Châlons-en-Champagne et du Sud-Ouest marnais, qui progressent respectivement de 13,1 % et 9,1 %. Dans ces deux secteurs, les prix médians sont tirés vers le haut en raison de l'augmentation des surfaces achetées.
Les départements de l'Aube et des Ardennes permettent de limiter les prix : les maisons se négocient 129 400 € dans le premier cas et  108 800 € dans le second.

Terrain : prix en retrait à saisir

Sur le marché du foncier, les prix médians accusent une baisse de - 7,2 % à fin novembre 2017, après deux années consécutives de hausse. Le prix médian de 64 000 € reste toutefois supérieur à celui de 45 000 € enregistré au plan national (source indicateur immonot).