Bons plans 

Les Plus Beaux villages de FRANCE
Le charme de la pierre intact !

Par Christophe Raffaillac |  Le 19/06/2019

Avec leurs bâtisses, leurs châteaux, leurs églises… « Les Plus Beaux Villages de France » séduisent naturellement au détour d'une escapade à la campagne. Un charme inimitable  qui agit instantanément et invite forcément à prolonger l'escale, comme en témoigne la responsable communication de l'association fédérant ces sites exceptionnels,  Anne Gouvernel.

Qu'est-ce qui caractérise « Les Plus Beaux Villages de France » et comment peut-on obtenir ce label ?

Anne Gouvernel : Il s'agit de petites communes rurales qui séduisent par la richesse de leur patrimoine. Souvent des lieux qui se sont illustrés dans le passé car situés sur des voies importantes ou sur le passage de pèlerinage par exemple. Pour être désigné l'un des « Plus Beaux Village de France », un village doit spontanément porter sa candidature auprès de l'association et suivre un processus de sélection comprenant plusieurs étapes :
  • Une population de 2 000 habitants maximum (il peut s'agir du bourg ou d'un hameau),
  • attester de deux périmètres de protection, tels que des sites ou monuments protégés au titre des monuments historiques ou sites naturels inscrits,
  • et fournir une délibération du conseil municipal prouvant la volonté collective de présenter sa candidature.

Comment un village peut-il obtenir ce label ?

visuel dossier
Anne Gouvernel : Il doit démontrer sa volonté de protéger son cœur historique. C'est pour cela que le Chargé de Qualité de l'association organise une visite « expertise » qui lui permet de répondre à une grille de 27 critères portant sur la qualité patrimoniale, architecturale et urbanistique du village. Par exemple, il peut s'agir de l'homogénéité des matériaux de toiture, l'enfouissement des réseaux électriques, la gestion du stationnement et de la circulation. Charge ensuite à la commission Qualité de l'association de se prononcer sur les classements ou déclassements des villages. Elle compte environ 25 membres, élus, délégués d'autres Plus Beaux Villages, experts en architecture… Pour qu'un village soit classé, le vote doit se faire aux 2 tiers des membres présents. Il faut vraiment qu'un consensus se dégage. Le village nouvellement distingué doit signer la Charte Qualité qui officialise le classement et l'engagement entre l'association et le village. Sur les 5 à 10 candidatures reçues par an, à peine 20 % sont retenues.

Cette distinction peut-elle être remise en question ?

Anne Gouvernel : Les villages sont réexpertisés tous les 6 à 9 ans avec de possibles réserves ou observations notifiées dans la Charte Qualité. Mais il est extrêmement rare qu'un village soit déclassé. Nous comptons aujourd'hui 158 villages dont une grosse majorité dans la moitié sud de la France. Dans le nord, les sites ont davantage souffert de l'industrialisation et de destructions pendant les guerres.

Au-delà du patrimoine, quels sont les atouts touristiques de ces villages ?

Anne Gouvernel : C'est vraiment la richesse patrimoniale qui contribue à la notoriété des villages et favorise le développement économique. Cependant, pour qu'un village soit classé, un beau château ou une belle église ne suffisent pas. Il faut que l'habitat soit aussi emblématique de l'architecture locale et bien préservé. C'est un tout qui doit être harmonieux. Les villages se veulent vraiment un « symbole » de l'art de vivre à la française. Ce sont les porte-drapeaux d'une culture locale aussi bien sur le plan des fêtes que de la gastronomie ou de l'artisanat d'art. On y trouve beaucoup d'associations de sauvegarde très actives pour proposer des animations touristiques et culturelles. Toute cette dynamique participe à l'attractivité de ces villages qui constituent aussi un point de chute idéal pour découvrir une région.

Les propriétaires peuvent-ils bénéficier d'aides et subventions pour rénover leur bien ?

Anne Gouvernel : Il faut que les propriétaires se renseignent auprès de la mairie. En Auvergne/Rhône-Alpes, il existe un programme faisant bénéficier les villages classés « Plus Beaux Villages de France » d'un soutien financier et d'une aide technique de la région pour l'amélioration du bâti privé.

Quel est votre village coup de cœur en 2019 ?

Anne Gouvernel : Très difficile à dire ! Deux villages sont à l'honneur cette année puisqu'ils ont récemment signé la Charte Qualité de l'association, un an après leur classement : il s'agit de La Romieu dans le Gers (32), célèbre pour sa collégiale à la croisée des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, et de Villeréal dans le Lot-et-Garonne (47) réputée pour sa bastide.

Comment l'association assure-t-elle sa promotion ?

visuel dossier
Anne Gouvernel : L'association diffuse un guide touristique et une carte routière grâce à des partenariats éditoriaux avec Flammarion et MICHELIN. Elle a également lancé son nouveau site Internet en début
d'année et communique via les réseaux sociaux. Par ailleurs, le concept des Plus Beaux Villages de France s'est exporté à l'étranger. D'autres associations se sont créées en Europe et au-delà, en Wallonie, en Italie, en Espagne, en Allemagne… Plus loin, d'autres ont vu le jour au Japon, au Québec, en Russie et bientôt en Chine. Une à deux fois par an, notre représentation au sein de la Fédération Internationale des Plus Beaux Villages nous conduit à partager nos expériences et à promouvoir le concept. Par exemple, nos amis italiens ont initié « la Noche Romantica » des plus beaux villages, événement organisé fin juin au moment du solstice d'été. Depuis l'an dernier, l'idée a été reprise avec la Nuit Romantique par Les Plus Beaux Villages de France qui aura lieu le 22 juin prochain. Chaque village peut ainsi organiser une journée sur le thème du romantisme avec les animations de son choix telles que des ballades en poésie, des concerts, des séjours ou menus spéciaux dans les hôtels-restaurants. Nous nous efforçons de tout mettre en œuvre pour que ces villages rayonnent pleinement. Pour les découvrir, j'invite à consulter le nouveau site : www.les-plus-beaux-villages-de-france.org/fr/

Propos recueillis par C. Raffaillac le 15/05/2019