Interview 

Votre bien a de la valeur
Sachez la conserver !

Par Christophe Raffaillac |  Le 13/02/2020

Votre bien, même ancien, possède de la valeur. Encore faut-il faire le nécessaire pour le maintenir en bon état voire l'améliorer. Maître Michèle Dal Farra, notaire dans l'Aube, nous donne quelques conseils.

Quels sont les secrets d'un bien qui conserve une bonne cote sur le marché ?

Je pense qu'il n'y a pas de secret, mais les critères qui garantissent la pérennisation de la valeur du bien dans le temps sont ceux qui lui permettent de conserver une bonne cote sur le marché immobilier. En tête de liste, l'emplacement, c'est bien connu. L'endroit où est situé le logement détermine souvent une grande partie du prix. Certains endroits sont bien plus recherchés que d'autres, et cela favorise le maintien de la valeur du bien sur le marché, voire l'influence à la hausse dans ces secteurs géographiques, parce qu'ils offrent tous les services de proximité, avec des zones d'activités professionnelles proches et accessibles à tous, qu'ils sont bien desservis par l'infrastructure routière et les transports en commun, qu'ils jouissent d'un bon ensoleillement ou d'un voisinage tranquille…
La qualité de la construction et l'âge sont également des critères importants. Le niveau de qualité des matériaux utilisés est capital. Mieux vaut des matériaux de haute qualité que de premiers prix.
Un bien immobilier vieillit et se dégrade forcément au fil des années, sauf si l'entretien a été effectué régulièrement, et si des rénovations ont été entreprises quand cela était nécessaire. Les équipements et prestations supplémentaires contribuent aussi à maintenir le bien immobilier à une bonne cote sur le marché, à le valoriser et lui apporter une plus-value. Une piscine, une cuisine aménagée, de nombreux placards, plusieurs salles de bain, un jardin bien agrémenté… sont autant d'éléments qui peuvent rendre un bien plus attractif qu'un autre. Plus il sera difficile de trouver ce genre de prestations dans le secteur géographique retenu et plus ce type de bien aura de la valeur.

Quelles améliorations conseillez-vous de réaliser pour lui donner de la valeur ?

Tout dépend du budget dont vous disposez. Plusieurs catégories de travaux d'amélioration sont cependant indispensables. J'en citerais trois :
  • Premièrement, l'entretien. La négligence peut nuire à la valeur de la maison. Il faut entretenir régulièrement les éléments essentiels d'une maison afin de la maintenir dans un état d'habitabilité normal (chaudière, chauffe-eau, électroménager et compteur électrique qui fonctionnent, entretien et remplacement des joints autour des fenêtres, entretien des installations sanitaires…).
  • Deuxièmement, l'esthétique. Il faut penser à améliorer l'attrait de son bien par le remplacement des fenêtres, volets, porte d'entrée, si nécessaire repeindre les boiseries, laver les revêtements, nettoyer les gouttières, couper les arbres et les haies, tondre la pelouse….
  • Troisièmement, rénover. En prévoyant des travaux qui rendront l'occupation du bien plus rentable et confortable. Par exemple, abandonner son mode de chauffage initial au profit d'un autre performant, qui intégrerait, pourquoi pas, les énergies renouvelables, remettre à jour les pièces d'eau (salle de bains, cuisine) en remplaçant des appareils anciens par des équipements plus modernes et surtout, plus fonctionnels.

Quels travaux d'entretien faut-il régulièrement effectuer ?

Avec le temps, la maison se dégrade. L'entretenir c'est empêcher cette usure. Négliger l'entretien de sa maison, c'est prendre le risque de la voir se dégrader, entraînant la perte de confort et de bon fonctionnement au quotidien. Et par conséquent, une perte de valeur du capital qu'on y a investi.
Il faut également penser à entretenir régulièrement ses appareils de chauffage et pompes à chaleur : un décret du 9 juin 2009 oblige d'ailleurs à réaliser annuellement cet entretien. Dans la même optique, le ramonage des conduits de fumée est imposé par les assureurs. Il s'agit de nettoyer la paroi intérieure du conduit afin d'en éliminer les suies et les dépôts et d'en assurer la vacuité sur tout son parcours. Attention : le ramonage mécanique est obligatoire et le ramonage chimique ne le remplace pas.
Il faut également penser à entretenir régulièrement la ventilation de son logement. Cet équipement est important pour la qualité de l'air intérieur, et donc pour la santé et le confort des occupants. Entretenir le système est encore plus nécessaire dans les maisons bien isolées et étanches à l'air, afin d'éviter d'éventuelles moisissures dans les pièces humides.
L'assainissement est aussi un élément capital. Si la maison est dotée d'une installation individuelle, il est nécessaire de procéder régulièrement à sa vidange.
En outre, il faut surveiller la charpente et la couverture. C'est un travail d'observation attentive du propriétaire qui permettra, au premier signe de faiblesse, de faire intervenir un professionnel avant que le bien ne subisse de plus gros dégâts.
À noter également qu'il faut vérifier régulièrement l'intégrité des gouttières et leur parfait fonctionnement en les débarrassant des feuilles et autres résidus.
Enfin, il faut entretenir sa façade afin de protéger la structure de la maison de l'humidité, ce qui comprend aussi le traitement et la peinture des fenêtres, volets, bardages en bois…

Propos recueillis le 12/02/2020