Vrai Faux 

VRAI ou FAUX ?
Ces travaux qui donnent droit à une aide

Par Christophe Raffaillac |  Le 23/06/2020

Après deux mois passés chez soi durant le confinement, la maison n'a pas manqué de révéler quelques faiblesses au niveau de ses performances énergétiques et équipements de chauffage. Le moment est venu de lui réserver quelques travaux. Quels chantiers faut-il lancer pour profiter d'aides financières cette année ?

En matière de rénovation énergétique, le CITE - crédit d'impôt pour la transition énergétique - n'a pas attendu la crise de coronavirus pour imposer quelques privations aux ménages. Le millésime 2020 se montre moins généreux car il exige de respecter différents plafonds de ressources. Cependant, l'arrivée du dispositif « MaPrimeRénov » permet de rendre les logements plus performants et séduisants dans un maximum de foyers.
Découvrons les travaux qui donnent droit à des avantages fiscaux et des aides financières.

Une famille de 4 personnes avec 45 000 € de revenus peut bénéficier du CITE FAUX

Depuis le 1er janvier 2020, le CITE 2020 cible les ménages aux revenus dits "intermédiaires", dont les ressources sont comprises entre un plancher (revenus en fonction du nombre de personnes composant le ménage) et un plafond (revenus dépendant du quotient familial).
Ce qui se traduit par les seuils suivants :
 
Revenu fiscal de référence (RFR) minimum pour bénéficier du CITE
 
Nombre de personnes composant le ménage Province (€) Île-de-France (€)
1 19 074 25 068
2 27 896 36 792
3 33 547 44 188
4 39 192 51 597
5 44 860 59 026
Par personne supplémentaire + 5 651 + 7 422

Je peux faire installer une borne de recharge pour véhicule électrique quels que soient mes revenus VRAI

Dans le cadre du CITE 2020, les bornes de recharge font l'objet d'un crédit d'impôt forfaitaire de 300 € pour tous les ménages, quelles que soient leurs ressources, y compris les ménages aisés.

Le remplacement des fenêtres donne droit à un crédit d'impôt de 30 % du montant des travaux FAUX

Jusqu'en 2019, le montant du CITE se calculait selon un taux fixe allant de 15 à 50 % en fonction des travaux réalisés. En 2020, les travaux s'accompagnent d'aides forfaitisées qui s'élèvent à 40 € par équipement pour les matériaux d'isolation thermique des parois vitrées en remplacement d'un simple vitrage.

Je peux faire isoler ma toiture même si je dépasse les plafonds de revenus du CITE 2020 VRAI

À l'instar de l'aide accordée pour l'installation d'une borne de recharge pour véhicule électrique, les dépenses d'isolation des murs et des toitures ne tiennent pas compte des revenus des ménages. Dans ce cas, le crédit d'impôt s'élève à :
  • 15 € par mètre carré pour l'isolation des murs en façade, des pignons par l'intérieur et des rampants de toiture ;
  • 50 € par mètre carré pour l'isolation des murs en façade, des pignons par l'extérieur et des toitures-terrasses.

Seules les pompes à chaleur géothermiques me donnent désormais droit à un crédit d'impôt FAUX

Tous les systèmes de chauffage peuvent être éligibles au CITE à condition de respecter les plafonds de ressources. Cependant, le montant de l'aide varie en fonction du dispositif choisi. Parmi les solutions le plus couramment utilisées, les montants représentent :
  • 4 000 € pour les pompes à chaleur géothermiques ;
  • 4 000 € pour les chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasses ;
  • 3 000 € pour les chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasses ;
  • 2 000 € pour les pompes à chaleur air/ eau ;
  • 1 000 € pour les poêles à bûches et cuisinières à bûches.

Si mes revenus sont inférieurs au seuil plancher fixé pour le CITE, je bénéficie d'un autre dispositif VRAI

Pour les ménages aux revenus modestes, l'aide à la rénovation énergétique se traduit par le versement d'une prime par l'ANAH. Le montant de cette aide baptisée 'MaPrimeRénov' varie aussi en fonction des ressources du ménage.
 
Plafonds de ressources en province
Nombre de personnes composant le ménage Ménages aux ressources très modestes (€) Ménages aux ressources modestes (€)
1 14 879 19 074
2 21 760 27 896
3 26 170 33 547
4 30 572 33 547
5 34 993 44 860
Par personne supplémentaire + 4 412 + 5 651

Je peux bénéficier jusqu'à 10 000 € d'aide avec le dispositif 'MaPrimeRénov' VRAI

Les ménages aux ressources très modestes perçoivent en effet une prime de 10 000 € pour les travaux suivants :
  • installation de chaudière à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasses ;
  • pose de pompe à chaleur géothermique ou solarothermique.
D'autres équipements s'accompagnent d'aides substantielles pour ces mêmes ménages, comme :
  • les chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasses => 8 000 € ;
  • les pompes à chaleur air/ eau => 4 000 € ;
  • l'isolation des murs par l'extérieur => 100 € / m2 ;
  • l'isolation des murs par l'intérieur => 25 € / m2 ;
  • le remplacement des parois vitrées => 100 €/ équipement.

Je dois réaliser ces travaux avant la fin de l'année 2020 car les aides seront supprimées en 2021 FAUX

Si le CITE vit sa dernière année, les aides à la rénovation énergétique ne vont pas pour autant disparaître. À compter de 2021, elles prendront la forme d'une prime distribuée par l'ANAH sur le même principe que MaPrimeRénov' qui soutient l'effort des ménages modestes depuis cette année. Le regroupement des aides sous la forme d'une subvention distribuée par l'Anah, couplé à la simplification de l'éco-PTZ pour couvrir le reste à charge, doit améliorer la prise en charge des dépenses pour la rénovation thermique.