Bons plans 

Véhicule électrique
Ça roule pour les Français !

Par Christophe Raffaillac |  Le 19/04/2022

branchés, les Français peuvent désormais se déplacer  dans des véhicules électriques qui fusent tant par l'excellence de leur conception que la provenance de leur fabrication origine France.

Déjà bien enclenché, le passage à la mobilité électrique ne peut qu'accélérer avec la hausse du coût des carburants. Une nouvelle motivation d'achat pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles, qui vient s'ajouter à une belle intention de rouler éco-responsable. D'une part, la voiture électrique optimise les besoins énergétiques et d'autre part, elle peut faire l'objet d'une production sur le sol national. De quoi afficher un bilan carbone qui a l'avantage par rapport aux modèles thermiques produits à l'étranger par exemple. Sans oublier sa conception innovante qui repose sur le savoir-faire de marques premium comme DS Automobiles. Les voitures françaises partent avec une belle longueur d'avance dans la course à l'électrique.

Profitez du bonus écologique pour l'achat d'une voiture électrique

Le bonus écologique permet de recevoir, sans conditions de revenus, une aide à l'achat ou à la location d'un véhicule neuf, électrique ou hybride rechargeable, dont le taux d'émission de CO2 ne dépasse pas 50 g/km. Pour les véhicules électriques (taux de CO2 < 20 g/km) de moins de 45 000 €, le bonus s'élève à 27 % du prix plafonné à 6 000 €. À compter du 1er juillet 2022, le plafond va se limiter à 5 000 € pour cette catégorie de voitures.

 

De fulgurantes économies

Alors que le prix du litre d'essence bat des records à la hausse, la voiture électrique s'impose comme une véritable alternative pour rationaliser le coût de ses déplacements.
Quels gains ? Pour bien mesurer l'intérêt de rouler dans une voiture électrique, il suffit de comparer les valeurs de consommation et d'autonomie avec la version thermique équivalente. Prenons par exemple la DS 3 Crossback qui permet d'opter pour une motorisation essence ou une batterie électrique. Avec son réservoir de 44 litres, un plein d'essence revient à 88 € (sur une base de 2 €/litre d'essence) pour une autonomie de 800 km environ, en considérant une consommation moyenne de 5,2 l/100. Son équivalent électrique, la version E-Tense, affiche une consommation moyenne de 20 kWh/100 km, soit une autonomie de 340 km. À 0,1740 € TTC, prix du tarif réglementé d'EDF, le plein se chiffre à environ 12 €. Pour couvrir la même distance qu'avec la version thermique (800 km), il faut compter 28 € d'électricité.    
Le bilan. Le coût en énergie de la voiture électrique s'avère presque 4 fois moins élevé que celui de la version thermique (28 € d'électricité contre 88 € d'essence pour parcourir 800 km).

Borne de recharge à domicile

Profitez du crédit d'impôt transition énergétique égal à 75 % du coût d'une borne de recharge dans la limite de 300 € par système de charge.

De performantes technologies

Propulsés par une motorisation 100 % électrique, de plus en plus de modèles français débarquent sur le marché. À l'instar des marques du groupe Stellantis, comme DS Automobiles, qui proposent des véhicules offrant une belle alternative en termes de mobilité face aux motorisations thermiques.
Quelle autonomie ? Tout l'intérêt de rouler à l'électrique repose sur l'autonomie du véhicule et le temps de rechargement. Une équation face à laquelle les ingénieurs français apportent des réponses de plus en plus convaincantes. Pour le vérifier, il suffit d'observer les caractéristiques techniques des dernières productions.
Avec la DS 3 Crossback, l'autonomie atteint 340 km pour un temps de charge limité à 1 h 13 en se branchant à une borne d'une puissance supérieure à 100 kW. Pas de panique si ce dispositif ne se trouve pas à proximité, la voiture électrique peut se satisfaire d'un dispositif de charge accélérée de 7,4 kW qui  nécessite environ 7 h 30. Et pour se dépanner, le véhicule tolère également une simple prise domestique à la maison pour puiser de l'énergie. Bien sûr, le plein va exiger une vingtaine d'heures.
L'électrique suppose d'organiser ses trajets selon les bornes de recharge situées à proximité.
Le bilan. Idéalement, la charge accélérée peut s'effectuer au moyen d'un boîtier type Wallbox de 11 kW. Installé à domicile, il permet de faire le plein en 5 heures.

Batteries Made in France

D'ici 2023, La société Verkor va implanter sa future usine de fabrication de batteries pour voiture électrique dans le nord de la France, près de Dunkerque. Il s'agit du troisième site qui s'installe en France, après celui du sino-japonais AESC/Envision dans le pôle "Electricity" de Renault, près de Douai, et celui de Stellantis et TotalEnergies à Douvrin. La livraison de batteries doit débuter en juillet 2025, avec une capacité qui doit évoluer de 16 GWh en 2025 à 50 GWh en 2030.

D'excellentes origines

Pionniers dans la commercialisation de véhicules électriques, les constructeurs automobiles français peuvent aussi afficher la certification "Origine France Garantie".
Quels atouts ? Destinée à promouvoir la filière du "produire en France" et à valoriser les savoir-faire industriels, cette certification "Origine France Garantie" s'obtient sur deux critères cumulatifs :
  • de 50 % à 100 % du prix de revient unitaire est d'origine française ;
  • le produit présente des caractéristiques issues de la recherche et développement effectués en France.
Un label qui profite aussi aux voitures électriques. Par exemple, la marque DS Automobiles voit plusieurs de ses modèles estampillés de cette marque de fabrique.
En particulier les voitures qui recourent à la technologie E-Tense (modèles électriques et hybrides rechargeables). Dans le cas de la DS 3 Crossback, elle sort des chaînes de montage du site de Poissy (78).
Le bilan. Mulhouse, Rennes, Poissy, Sochaux, autant d'usines du groupe Stellantis   qui assurent la production des véhicules certifiés " Origine France Garantie " comme les DS, la 208, la 3008, la C5 Aircross…

3 € pour 100 km, c'est le coût moyen pour la recharge d'une voiture électrique à domicile au tarif bleu d'EDF.