Habitat 

Saône-et-loire
De bonnes affaires sur le marché !

Par Christophe Raffaillac |  Le 03/05/2018

À l'instar de nombreux secteurs, la Saône-et-Loire attire les acquéreurs. D'autant que les prix de l'immobilier ne se sont pas envolés en 2017, comme ont pu le souligner les notaires à l'occasion de leur conférence du 26 avril dernier.

visuel dossier
La Saône-et-Loire profite de la dynamique immobilière qui s'est enclenchée depuis 2016 dans notre pays. Pour le vérifier, Maître Peyrat, Président de la chambre des Notaires de Saône-et-Loire, s'appuie sur la base de données Perval alimentée par tous les offices notariaux. Ce qui permet d'établir des statistiques sur l'évolution des prix de l'immobilier que la chambre des notaires a dévoilées à l'occasion d'une conférence à la Maison des Vins de Mâcon, le jeudi 26 avril.
Maître PEYRAT confirme la reprise des ventes depuis la crise des « Subprime » de 2008. La Saône-et-Loire a vu le nombre des transactions progresser de 52 % pour les maisons et de 33 % pour les appartements depuis 2009. Cependant, l'année 2017 se traduit par un léger tassement des volumes au niveau des maisons (- 4 % en 2017) et par une stabilité des ventes d'appartements.
Aussi, les acheteurs doivent composer avec des évolutions plutôt disparates. Les prix des maisons anciennes ont augmenté de + 4,4 % en 2017, bien calés sur la tendance nationale (hors Île-de-France) de + 3,2 %. Avec 8 % de hausse, les terrains s'envolent dans le département.  Tandis que le marché des appartements voit ses prix reculer (- 2,4 %) dans un contexte haussier au plan national (+1,7 %). Des chiffres qui confirment que l'immobilier profite d'une embellie, sans que ce soit l'euphorie.

Maison : le pied-à-terre prioritaire

Si l'on en  juge par les prix enregistrés dans le département, les maisons attirent les acquéreurs en priorité. Avec + 4,4 % de hausse à l'échelle de la Saône-et-Loire, ce marché ne manque pas de séduire les acheteurs qui peuvent trouver un bien pour un budget médian de120 000 €.
Ce prix ne doit pas masquer ces belles disparités selon que l'on achète dans le Maconnais (prix médian de 172 300 €) ou dans le secteur de l'Autunois-Morvandais (85 000 €).

En effet, dans ce marché des maisons, l'ouest du département souffre davantage que  le reste du territoire.Les prix observés dans le Charolais (89 000 €), le Bassin minier du Creusot - Montceau (90 000 €) et du  Brionnais (93 200 €) le confirment. Dès que l'on aborde la Côte Chalonnaise ou le secteur Clunysois - Tournuge ois, le seuil des 100 000 € est franchi, avec des budgets médians de respectivement 137 000 € et 120 000 €. À l'ouest du département, la Bresse Chalonnaise à 112 500 € et la Bresse Louhannaise à 117 300 € s'inscrivent  dans la moyenne départementale. Tandis que la Plaine Chalonnaise à 150 000 € arrive en deuxième position derrière le Maconnais. Preuve que les grandes maisons tirent bien leur épingle du jeu, la proportion de biens vendus de plus de 170 000 € passe de 21 à 23 %.

Terrains : des constructions en vue

En 2017, les prix du foncier ont progressé de 8 % en Saône-et-Loire. C'est le seul marché qui présente une évolution positive sur 5 ans. Le prix médian d'une parcelle atteint 40 000 € pour une superficie médiane de 1 050 m². Mais il faut débourser 63 700 € dans le Mâconnais.

Appartement : budgets modérés pour accéder à la propriété

S'il est un marché qui offre des prix attractifs en Saône-et-Loire, c'est bien celui des appartements. Le niveau médian s'établit à 1 030 €/m2, prix en baisse de 2,4 % sur 12 mois. Sans surprise, Mâcon et Chalon-sur-Saône représentent 73 % des ventes départementales. Les deux villes sont au coude à coude en termes de prix. Tandis que la préfecture exige un budget de 1 210 €/m2, la sous-préfecture réclame 1 000 €/m2. Après deux années de baisse consécutive, le marché mâconnais des appartements retrouve des couleurs avec 11 % de hausse des prix en 2017. À l'inverse, celui des appartements chalonnais poursuit son cours sur une tendance baissière… À Mâcon, l'ouest de la ville affiche les tarifs plus élevés à  1 300 €/m2, suivi du Centre à
1 210 €/m2. À Chalon-sur-Saône, seul le Centre passe la barre des 1000 €/m2 avec un prix de 1 180 €/m2.