Edito 

Premier rôle pour la résidence secondaire

Par Christophe Raffaillac |  Le 24/07/2020

Auréolée d'un beau succès, la résidence secondaire poursuivait une sage carrière dans l'ombre de vacances bien plus dépaysantes dans des pays lointains ! Beaucoup lui préféraient des séjours dans des résidences « branchées » ! Sauf qu'en une saison, le Covid est venu bouleverser le casting en matière de villégiature. La maison de vacances joue désormais les premiers rôles dans le cœur de bien des Français. Voilà une tête d'affiche qui devrait attirer de plus en plus de public.

Preuve du regain d'intérêt pour l'immobilier, un sondage réalisé en mai dernier par les notaires bretons, qui révèle une hausse de 45 % des consultations en vue d'une acquisition par rapport à mai 2019. Parmi toutes ces intentions d'achat, la résidence secondaire représente le quart des demandes selon cette étude (source www.lemonde.fr).
En plus de sa vocation traditionnelle comme lieu de villégiature, la résidence secondaire se formate aux besoins du moment. Elle offre l'occasion de se mettre au vert tout en profitant d'un cadre idéal si le télétravail s'intensifie… Une préoccupation qui lui permet d'être sous le feu des projecteurs, avec désormais plus d'un Français sur quatre qui envisage d'acheter une maison secondaire (source : www.europe1.fr).
Les notaires peuvent donc s'attendre à faire salle comble en ce qui concerne les acquéreurs de maisons en bord de mer. Chiffres à l'appui, le Baromètre de l'Immobilier des Notaires Bretons de juin 2020 nous apprend que dans le Finistère, 63,8 % des Franciliens achètent sur le littoral.
Des investisseurs, qui en plus d'être comblés par les prestations de cette nouvelle maison, apprécieront cette décision au plan patrimonial. Un bien sur la côte garde la cote ! Toujours selon le Baromètre de l'Immobilier des Notaires Bretons, le prix médian des maisons anciennes dans le Finistère a augmenté de 11,1 % sur les 5 dernières années. Voilà un bien qui se valorise dans le temps et pourra aisément se renégocier.
Vous aussi, prenez rendez-vous sans plus attendre chez votre notaire pour être aux premières loges !